NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

FEMMES 8 Mars : Violences machistes : À Orléans, il aurait frappé sa compagne enceinte au prétexte que ses « hormones la rendent insupportable »

Un jeune homme a été interpellé dans la nuit de samedi à dimanche, après que sa compagne, enceinte, a appelé la police, à Orléans. Alors qu’elle dit avoir reçu un coup (et un florilège d’insultes), lui évoque une « bousculade ». Ce qui n’a pas convaincu les forces de l’ordre… Le jeune homme, âgé de 26 ans, a été placé en garde à vue.07-03-2021

Elle, 24 ans et enceinte d’un peu plus de trois mois, dit être « fatiguée » en cette soirée du samedi 6 mars. Partie à une soirée chez des amis, à Orléans, avec son compagnon, elle souhaite finalement rentrer plus tôt, voyant que les événements prennent une tournure un peu trop alcoolisée.

Bravant le couvre-feu, tous deux quittent la soirée et traversent Orléans pour rejoindre leur domicile. Une dispute éclate peu avant minuit dans le hall de leur immeuble.

Il était alcoolisé !

Aux policiers de la section de nuit qui se déplacent sur les lieux, aux alentours de minuit, elle dit avoir essuyé un florilège d’insultes de la part de son compagnon, avoir évité un premier coup de tête mais pas le deuxième, à cause duquel sa tête aurait « percuté » un mur. 

Le jeune homme, âgé de 26 ans, est interpellé par la police et emmené au commissariat central d’Orléans afin d’être entendu. Il évoque de son côté une « bousculade », nie l’essentiel des faits décrits par sa compagne et affirme qu’en raison de ses « hormones », elle est « insupportable » ces derniers temps avec lui. 

Il s’expliquera devant la justice

Placé en garde à vue (différée en raison de son état d’alcoolémie), le jeune homme sera convoqué devant la justice concernant ces faits de violence à l’égard de sa compagne.

Les coups qu’aurait reçus cette dernière n’ont pas entraîné d’ITT, une mesure médicale permettant d’évaluer l’étendue et les conséquences des blessures.

Pour les victimes de violences conjugales, le 3919 est un numéro anonyme et gratuit, accessible tous les jours, de 9 heures à 21 heures, y compris les samedis, dimanches et jours fériés.

Sarah Bourletias La République du Centre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 8 mars 2021 par dans AGGRESSION, femmes, ORLEANS AGGLOMERATION, VIOLENCES FAITES AUX FEMMES.