NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

LE POUVOIR A PEUR ET PREPARE DEJA L’APRES COVID-19 !

A un an de l’élection présidentielle, le président de la République Emmanuel Macron a été interviewé le dimanche 18 avril, puis il s’est retrouvé à Montpellier (où il a été passablement hué !) pour défendre sa politique en matière de sécurité ET METTRE ENCORE DES MILLIONS DANS LA REPRESSION !

Sur la drogue, à chaque passage dans une ville : Des flics en plus mais pas plus de généralistes !

Emmanuel Macron appelle à « lancer un grand débat national sur la consommation de drogue et ses effets délétères » pour « briser ce tabou ». CE QUI EST UNE MANIERE CLAIRE DE PRENDRE PARTI DANS LE DEBAT CONTRE CEUX QUI DEMANDENT LA « LIBERALISATION » DU CANABIS ! Le président de la République ajoute qu’il ne souhaite « laisser aucun répit aux trafiquants de drogue », avec pour objectif de « faire reculer la délinquance partout ». Il vante la création de l’Office anti-stupéfiants et défend une logique de harcèlement des dealers, avec plus de « 1 000 opérations ‘coup de poing’ » menées « ces dernières semaines » sur « les 4 000 points de deal répertoriés récemment ». Emmanuel Macron ajoute que « ceux qui prennent de la drogue – et cela concerne toutes les catégories sociales – doivent comprendre (…) qu’ils alimentent aussi le plus grand des trafics ». Il précise enfin que 70 000 amendes forfaitaires délictuelles ont été dressées depuis septembre pour consommation de drogue. C’est clair, pour Macron : Le problème des quartiers difficiles, de l’économie « parallèle » va être résolu par la force et non par le social. Il est malheureusement suivi et précédé par des centaines d’éluEs locaux de tous bords !

DANGER : Un changement de la loi sur la responsabilité pénale

La Cour de cassation a confirmé l’irresponsabilité pénale du meurtrier de Sarah Halimi, qui ne sera donc pas jugé. Les experts psychiatriques qui ont travaillé sur ce dossier s’accordent tous pour dire qu’il souffrait de « bouffée délirante » lors du meurtre de sa voisine juive, 64 ans, frappée et défenestrée en 2017 aux cris d’« Allah Akbar »« Il n’existe pas, c’est vrai, de principe d’exclusion systématique de l’irresponsabilité pénale en cas d’absorption volontaire de stupéfiants », déclare Emmanuel Macron. « Mais décider de prendre des stupéfiants et devenir alors ‘comme fou’ ne devrait pas à mes yeux supprimer votre responsabilité pénale ». Le président de la République souhaite donc que le garde des Sceaux présente « au plus vite un changement de la loi » « pas de fausse impunité ». Donc les déments, temporaires ou non, encourront les peines comme les autres ! Il aurait été plus intéressant politiquement pour Macron de démontrer que l’assassin de Mme Halimi était un djihadiste anti juif plutôt qu’un dément.

Augmentation des effectifs des forces de l’ordre : L’arsenal s’étoffe contre les populations !

Emmanuel Macron conserve son objectif de 10 000 policiers et gendarmes supplémentaires d’ici la fin du quinquennat. « Chaque circonscription de police aura plus de policiers à la fin du quinquennat qu’au début, sans exception ». Il a aussi annoncé la création d’une réserve de 30 000 hommes dans la police, tandis que celle de la gendarmerie « passera de 30 000 à 50 000 hommes ». Concrètement, cela veut dire que chaque Français verra plus de bleu sur le terrain en 2022 qu’en 2017. Enfin, une « école de guerre avec de la formation continue » sera créée à Montpellier (Hérault) et l’uniforme sera modernisé, avec le remplacement de la casquette par un calot. (Ne riez pas !)) Fin 2020 les effectifs de police (A temps plein) étaient de 246.090 une véritable armée intérieure sans compter sur les réserves diverses (près de 100.000 personnes !)

Création d’une nouvelle école militaire à Montpellier !

Le chef de l’Etat a notamment annoncé la création une « école de guerre avec de la formation continue » à Montpellier (Hérault). Aux dizaines de structures de formations militaires existantes Macron en crée une nouvelle ! Peut-être que dans un futur elle portera son nom ! Ouah quel pied ! Nous vous invitons à regarder en ligne le nombre de ces structures chargées de former l’armée d’Afrique, de l’ordre intérieur et des colonies extra-marines ! https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89coles_militaires_en_France

Création de prisons pour un nouvel appel d’air carcéral !

Emmanuel Macron s’était fixé pour objectif de créer 15 000 places de prison durant son quinquennat. Il affirme que 7 000 sont déjà lancées et que les 8 000 restantes le seront « dans la foulée ». Cette politique va à l’encontre de toutes les études nationales et internationales concernant le système carcéral qui considère, à juste titre, que l’enfermement n’est surtout pas la solution les condamnéEs étant potentiellement des récidivistes parfois en pire du fait en particulier de l’absence de perspectives correctes offertes en sorties de peines ! Pire les prisons françaises ont plusieurs fois été mises à l’index par l’Europe, et les ONG internationales pour les conditions d’incarcération (surpopulation, conditions de vie, promiscuité, etc.). Les politiques voulues par Macron, en particulier pour la chasse aux dealers, vont gonfler les incarcérations ! Du bon pain pour les entreprises du BTP !

 Généralisation des caméras-piétons « inhiber les gens violents » quid des policiers ?

Emmanuel Macron est revenu sur la mise en place des caméras-piétons, l’une des mesures de la loi « sécurité globale ». Ces dispositifs fixés sur la tenue des agents seront généralisés cet été dans toutes les brigades, « puis un an plus tard pout tous les policiers ». Le président estime que ces outils vont « inhiber les gens violents » et « vont tout changer ». « Je peux vous garantir que quand vous vous savez filmé, vous réagissez différemment », veut croire Macron. Qu’en est-il de filmer les policiers en action (rappelons nous de l’article 24 de la loi « sécurité globale » ?

Pas un sou pour l’hôpital public et les 100.000 mortEs officielEs dépasséEs !

Alors que pas un jour ne passe sans que les médias nous informent sur l’avancée de la lutte autour de la COVID-19, avec la parole des « ministres concernéEs » ou des « autorités compétentes » le pouvoir a eu du mal à reconnaître 100.000 mortEs, surtout dans les hôpitaux, pour les Ehpads c’est plus approximatif quand aux nombreuses personnes mortes chez elles : « Le décompte reste à faire » BREF rien de sûr !

La réponse à l’état d’urgence des hôpitaux, des soignantEs et des patientEs c’est la débrouille qui est la réalité du quotidien : Transformation des locaux en soins d’urgence, arrêt des soins autres, choix de priorité de soins entre les patientEs, etc.

Le pouvoir qui nous avait fait applaudir il y a un an ne peux plus recommencer cette farce ! Par contre il reste muet sur l’avenir de l’hôpital public et des soignantEs !

Et pendant que le Covid galope, la braderie hospitalière continue

Ni le président de la République, ni le premier ministre, ni celui de la santé ne pipent mot sur les fermetures hospitalières, car il y a, semble-t-il, des limites à la transparence. Voici de bonne source (Syndicats des Médecins Hospitaliers F.O, CGT, CGC), quelques mesures prévues par notre gouvernement, dans les hôpitaux publics, sujet sur lequel il se tait.

 Centre.Hospitalier d’Aix-en-Provence : 50 lits de chirurgie et 15 de rhumatologie fermeront.

  Centre.Hospitalier.Universitaire de Reims : 184 lits à supprimer

  CHU de Caen : 299 lits d’hospitalisation conventionnelle à Supprimer. (compensée par seulement 59 places d’hospitalisation de jour)

  Hôpital de Dole : menace de fermer le service de chirurgie

  CHU de Nancy : 78 lits déjà fermés ; menace de transférer la chirurgie à une clinique proche

  Centre.Hospitalier Châtellerault : menace de fermeture du service des urgences.

  CHU de Tours : fermeture prévue de 360 lits.

  3 Hôpitaux en Essonne (Juvisy- Longjumeau- Orsay) devront fusionner : 600 lits en moins

  Après la greffe hépatique l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris ferme le service de greffe cardiaque à Henri.Mondor Créteil 94, confirme la fermeture des hôpitaux Bichat Paris 75018 et Beaujon Clichy 92, fusionnés dans un hôpital unique à St-Ouen 93 en Partenariat-Public-Privé, selon le modèle des hôpitaux du Royaume-Uni dont 75% appartiennent à Bouygues. Il en résultera 400 lits en moins. S’y ajoute la fermeture prévue des 1000 lits des soins longue durée dans l’ensembles des hôpitaux de l’AP-HP

  CHU Grenoble : fermeture de 33 lits de Réanimation et 37 lits de soins critiques

  CHU Lyon Edouard.Herriot : 59 lits de chirurgie, 15 lits de gériatrie, 47 lits de médecine, soit 121 lits fermés en 1an.

  Centre.Hospitalier.Spécialisé psychiatrique Le Vinatier à Bron : 151 lits fermés

A part ça, tout va très bien, madame la marquise, tout va très bien, tout va très bien !

C’est bien de ce système qu’il faut se défaire : Le capitalisme ! Pour un 1er Mai de luttes, de solidarités internationales et contre le capitalisme !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :