NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Orléans : 1.300 personnes le 15 mai à la marche pour l’égalité et contre l’homophobie !

1.300 participantEs, surtout des jeunes, ont défilé à Orléans, pour la défense des droits des lesbiens, gays, bi, transgenres…

Christophe, compteur officiel du Gagl 45 (Groupe action gay et lesbien du Loiret) ne croyait pas lui-même à son dernier pointage : 1.250 participants à la marche pour l’égalité et la défense des droits des LGBT+. Mais il ne devait pas être loin de la vérité d’après nos estimations. Si c’est le cas c’est un record pour ce rendez-vous organisé chaque année au plus près de la journée internationale contre l’homophobie (le 17 mai).

 L’annulation de la manifestation de Tours, prévue ce week-end, a-t-elle contribué à cette affluence ? Aucun organisateur n’était en mesure de l’affirmer. Et aucun ne voulait commenter le projet tourangeau de créer une zone non-mixte au sein du cortège, objet d’une polémique qui a conduit à la déprogrammation de l’événement.

Beaucoup de jeunes, ambiance festive mais pas revendicative !

Ceux qui ont défilé derrière le char sur lequel un DJ donnait un rythme enjoué à la marche orléanaise avaient, pour la plupart, moins de 20 ans. On y voyait même des collégiens. « Certains sont venus accompagnés de leurs parents », se réjouissait Christophe Desportes-Guilloux, un des organisateurs du Gagl.

Ralph Souchet, le président de l’association, y voit un signe positif. Cette génération peut vivre plus ouvertement son orientation sexuelle que les précédentes. Les mentalités ont évolué. Le Gagl du Loiret y a contribué avec ses interventions dans les établissements scolaires depuis 2008. « Nous rencontrons 5.000 jeunes par an habituellement, en 2020 nous n’avons pu en voir que 2.000 à cause de la pandémie », note Christophe Desportes-Guilloux , du GAGL45.

 La loi a aussi évolué, comme le rappelait Mélanie Rocher, vice-présidente du Gagl45, avant de donner le départ au cortège. L’homosexualité a été dépénalisée en 1982, elle n’est plus considérée comme une maladie psychiatrique depuis 1990. 1998 a vu la création du Pacs et 2013 le mariage entre personnes de même sexe. 

La prochaine étape espérée est la PMA (procréation médicalement assistée) ouverte à toutes les femmes. Emmanuel Macron s’était dit favorable et le texte navigue entre Assemblée Nationale et Sénat. La troisième lecture (et l’adoption) est attendue pour l’été prochain.

« Cela ne doit pas vous empêcher de marcher main dans la main dans les rues et d’aller boire un verre ensemble. »

MÉLANIE ROCHER (Vice-présidente du Gagl45.)

La marche s’est déroulée dans une ambiance festive, sans anicroche, mais sans slogan revendicatif ! Si le nombre d’agressions homophobes augmente en général en France et que l’homosexualité est passible de la peine de mort dans encore huit pays,  « ça ne doit pas vous empêcher de marcher main dans la main dans les rues et d’aller boire un verre ensemble » a souligné Mélanie Rocher.

Philippe Abline La republique du Centre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 19 mai 2021 par dans ETAT POLICIER, FRANCE, LGBT +, Lgbti, MANIFESTATIONS, ORLEANS AGGLOMERATION.