NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Orléans, un soutien calme et déterminé au peuple palestinien ce 15 mai !

Suite aux bombardements de l’armée israélienne, qui ont visé, ces derniers jours, les populations palestiniennes, le tout dans un climat de représailles incessantes, plusieurs centaines de manifestants se sont réunis à Orléans, ce samedi 15 mai, dans le calme, pour apporter leur soutien aux victimes palestiniennes.

Rassemblement de soutien au peuple palestinien samedi 15 mai 2021 à Orléans place du Martroi /@Mourad Guichard

Malgré les propos véhéments de Gerald Darmanin, ministre de l’Intérieur, appelant ses préfets à interdire les manifestations de soutien au peuple palestinien, celle d’Orléans, organisée via les réseaux sociaux, s’est tenue, ce samedi 15 mai, place du Martroi, avant de s’élancer dans les rues du centre-ville. Elle a réuni 300 personnes dans une ambiance clairement revendicative, mais qui n’aura, au final, donné lieu à aucun débordement, y compris dans les slogans proférés à l’encontre de la politique ultra-droitière du gouvernement israélien de Netanyahu. « Nous sommes là pour soutenir le peuple palestinien, parce qu’on se sent impuissants », expliquent trois amies présentes au rassemblement. « On ne parle pas assez de ce qui se passe là-bas, ce peuple n’est pas suffisamment reconnu ».

« le deux poids, deux mesures »

S’appuyant sur l’exemple des gilets jaunes qui ont pu manifester durant plusieurs mois, les trois jeunes femmes étudiantes et salariées, dénoncent « le deux poids, deux mesures » dont souffre la cause qu’elles défendent. « En France, la liberté est bafouée sur certains sujets, elle s’arrête quand il s’agit de minorités, comme pour la communauté homosexuelle victime d’homophobie, d’ailleurs », soulignent-elles, faisant référence à la Marche des fiertés voisine. Mais les trois amies insistent sur l’importance de ne surtout « pas faire d’amalgame entre les juifs et les sionistes, de nombreux juifs appelant à soutenir le peuple palestinien dans la demande de reconnaissance de ses droits ». Après la prise de parole du militant de défense des droits de l’Homme, Raynaldo Ruiz, qui a dénoncé « un degré inacceptable de violence » atteint par l’État hébreux, et celui de Pascal Sudre, pour la CGT appelant au soutien « des sœurs et des frères palestiniens », le rassemblement non déclaré en préfecture s’est transformé en manifestation, défilant dans les différentes artères du centre-ville au cri de « Israël terroriste, Israël assassin ! ».

Le cortège a pu y croiser sur le parvis de la cathédrale, toujours dans le calme, une petite grappe de militants d’extrême-droite, sans masques et affichant tantôt des tenues paramilitaires, tantôt des étoiles juives comparant le sort des juifs déportés à celui des opposants au vaccin Covid. Ceci, une semaine après qu’un de leur « frère d’armes », militant identitaire, ait exhibé une croix gammée. Un désaveu pour ceux qui prétendaient que des slogans antisémites pulluleraient au cœur des manifestations de soutien au peuple palestinien. D’autant plus qu’à Orléans, plusieurs intervenants ont appelé à ce que « le droit des Palestiniens à prier dans les cathédrales, les églises et les mosquées, soient assuré », balayant du revers de la main toute envie d’alimenter une guerre de religions.

Après une minute de silence, les participants se sont quittés en se donnant rendez-vous jeudi 20 mai à 18 heures, place du Martroi, pour un nouveau rassemblement.

Mourad Guichard Mag’Centre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 19 mai 2021 par dans APARTHEID, BOYCOTT, CRIMES DE GUERRE, GAZA, ISRAEL, Palestine, SOLIDARITES.