NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

RUSSIE : Les féministes organisent des réseaux de résistance anti-guerre

Les féministes russes ont organisé des réseaux de résistance anti-guerre dans des réseaux constitués de cellules autonomes et auto-organisées. Compte tenu de la répression en cours contre les militants opposés à l’attaque contre l’Ukraine, ils affirment avoir choisi cette forme de coordination pour des raisons de sécurité. Jusqu’à présent, ils comptent cinquante groupes.

Son canal de communication, qui sert également à informer l’extérieur, est un site Web connecté au groupe Telegram Feminist Resistance against war. Sa première publication date du 25 février et consiste en un manifeste, dans lequel ils condamnent l’intervention militaire en Ukraine et appellent les féministes à manifester contre la guerre.

Il se lit comme suit :

Le 24 février à 5h30 du matin, le président russe Vladimir Poutine a annoncé le début d’une « opération spéciale » sur le territoire de l’Ukraine pour « dénazifier » et « démilitariser » cet Etat souverain.

Pendant plusieurs mois, les troupes russes se sont dirigées vers la frontière avec l’Ukraine. Pendant tout ce temps, le gouvernement russe a nié toute possibilité d’attaque militaire. Maintenant, nous voyons que tout cela n’était qu’un mensonge.

La Russie a déclaré la guerre au pays voisin, le privant du droit à l’autodétermination et à une vie paisible et libre. Ce n’est pas la première fois : nous savons que la guerre dans le Donbass initiée par le gouvernement de la Fédération de Russie dure depuis 8 ans, étant une conséquence de l’annexion illégale de la Crimée.

Nous pensons que le président Poutine ne s’est jamais soucié de la vie des habitants de Lougansk et de Donetsk, et la reconnaissance de ces territoires en tant que républiques indépendantes après 8 ans, a été nécessaire pour créer un prétexte et envahir l’Ukraine sous le slogan de la libération.

En tant que citoyennes russes et féministes, nous condamnons cette guerre. Le féminisme en tant que force politique ne soutient pas les guerres, en particulier l’occupation militaire. Le mouvement féministe en Russie lutte pour les droits des groupes opprimés et le développement d’une société plus juste et égalitaire, où il n’y a pas de place pour la violence ou les conflits armés.

La guerre, c’est la violence, la pauvreté, les déplacements forcés, les vies brisées, l’insécurité et l’absence d’avenir. La guerre est totalement incompatible avec les valeurs et les principes du mouvement féministe. La guerre aggrave l’inégalité entre les sexes et fait reculer les réalisations en matière de défense des droits de l’homme au cours des dernières décennies.

La guerre n’implique pas seulement la violence physique, mais la violence sexuelle : comme l’histoire nous le montre, le risque d’être violé augmente considérablement pendant la guerre pour toute femme. Pour ces raisons et bien d’autres, les féministes russes voient qu’il est très nécessaire de se positionner sur cette guerre qui a été initiée par le gouvernement de notre pays.

Cette guerre, comme la dernière apparition de Poutine l’a montré, a été organisée dans le but de promouvoir les soi-disant « valeurs traditionnelles », que la Russie, en tant que « pays missionnaire », se sent obligée de mettre au monde, en utilisant la violence contre ceux qui ne sont pas d’accord.

Ces « valeurs traditionnelles », il est clair, sous-tendent le système patriarcal existant : elles maintiennent l’inégalité des sexes et l’exploitation des femmes, condamnent aux représailles toutes les personnes dont l’identité et la pensée ne sont pas conformes à la vision étroite du régime patriarcal. L’occupation du pays voisin ne peut être justifiée par cette erreur de « domination et libération ». Par conséquent, les féministes de toute la Russie doivent résister à cette guerre.

Le mouvement féministe russe est aujourd’hui l’une des forces politiques les plus actives en Russie. Le gouvernement de Poutine a longtemps omis de nous considérer comme une menace, c’est pourquoi jusqu’à présent, le mouvement n’a pas été affecté par les représailles de l’État autant que d’autres groupes politiques.

Aujourd’hui, plus de 45 groupes féministes opèrent à travers le pays : de Kaliningard et Vladivostok à Rostov-sur-le-Don et Oulan-Oude.

Nous appelons les féministes russes ainsi que les féministes du monde entier à se joindre à la Résistance féministe antimilitariste pour lutter ensemble contre la guerre menée par Vladimir Poutine et son gouvernement.

Nous sommes nombreuses et ensemble nous pouvons y parvenir : au cours des 10 dernières années, le mouvement féministe a atteint la force médiatique et culturelle, il est temps d’en faire une force politique. Nous sommes opposés à la guerre, au patriarcat, à l’autoritarisme et au militarisme. Nous sommes l’avenir! La victoire sera la nôtre !

Pétition aux féministes

Nous appelons toutes les féministes :

  • Manifester et lancer des campagnes contre la guerre en Ukraine et le régime de Poutine. N’hésitez pas à utiliser le symbole du mouvement de résistance féministe antimilitariste dans vos documents et publications, ainsi que les hashtags #FeministAntiWarResistance et #FeministsAgainstWar.
  • Diffuser des informations sur la guerre en Ukraine et l’agression de Poutine. Il est très important que le monde entier soutienne l’Ukraine en ce moment et refuse d’aider le régime de Poutine.
  • Partagez ce manifeste. Il faut montrer que les féministes sont contre cette guerre et toute sorte de guerre. Il est également essentiel de montrer qu’il y a encore des militants rus@s dispuest@s à s’unir en opposition au régime de Poutine. En ce moment, nous sommes en danger de persécution par l’État et nous avons besoin de votre soutien.

FeministAntiWarResistance

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 24 mars 2022 par dans FEMINISME, GUERRE, RUSSIE.
%d blogueurs aiment cette page :