NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Edito 6

NON !  C’est pas possible !! Voilà que Guillaume Pepy, PDG de la SNCF, veut faire aussi bien que Vincent Peillon avec l’Education Nationale ! 40.000 Embauches à partir de 2013, jusqu’en 2017,  fin du quinquennat de François Hollande + 500 Contrats de Génération et, s’il vous plait, en s’appuyant sur 38 milliards d’euros de chiffre d’affaire !!! Miracle !!!!

 On imagine la tête des Camarades de la CGT et de SUD qui se sont coltinés avec les Cheminots des jours de grèves et de manifestations pour demander des embauches pour un meilleur service public ! Les voilà donc rassurés…

D’ailleurs un communiqué de presse de la Fédération CGT des Cheminots sur les Paroles de Pépy précise déjà: « les 10.000 recrutements en 2012 et les 40.000 jusqu’en 2017 se feront sur le périmètre du Groupe SNCF qui recouvre l’EPIC SNCF et ses 923 filiales » et pour conclure : «  La direction SNCF ne prévoit que 5300 recrutements en 2012 alors que 6900 cheminots ont prévus de quitter l’entreprise d’ici à la fin de l’année » … Les additions se transforment déjà en soustractions…

On apprécie aussi chez les usagers du rail les grandes envolées sur la nécessité de donner toute sa puissance au réseau, mais qui croit encore en la parole de Pepy ? Alors s’est-il enfin débarrassé de la « feuille de route » sarkoziste ? Tout à coup à la SNCF le changement ce serait maintenant ? Finie la casse du FRET, finis les retards, les matériels obsolètes, la remise en cause du statut des cheminots, etc.… ?

Bon nous ne sommes pas naïfs et nous verrons bien. Tiens, le 08 octobre aura lieu des négociations sur les salaires on verra bien alors ce que sont en droit d’attendre réellement les Cheminots.

Nous verrons en particulier si les emplois sont de véritables emplois à statut et non des CDD : 30% des embauchés sont de droit privé… La formation et l’intégration dans une telle entreprise est la garantie d’un meilleur service public, nous serons vigilants. Pour les usagers ce sera plus long…

Belle annonce aussi que la promesse d’embaucher des techniciens futurs licenciés de PSA Aulnay pour travailler dans les ateliers du matériel SNCF!

Les travailleurs de l’automobile et ceux de PSA en particulier ne veulent pas d’un reclassement à la SNCF ! Ils se battent pour conserver leur emploi à Aulnay avec des mesures sociales qui tournent le dos à l’exploitation capitaliste : un abaissement du temps de travail à 32 h, sans perte de salaire, compensé par une ponction sur les profits des actionnaires et de la famille Peugeot.

Alors, au delà des effets d’annonce, c’est bien des besoins réels des travailleurs qu’il faut partir pour régler les problèmes.

A. Rodriguez  Orléans le 24 Septembre 2012

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 25 septembre 2012 par dans édito.