NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Il y a 60 ans débutait la guerre d’Algérie

guerre d'algerie - palestine

1er Novembre 1964, début de la guerre d’Algérie: voilà un anniversaire qui est passé inaperçu du grand public. En effet aucun médiat ni personnalités politique n’a voulu rappeler cette date, pourquoi?

 
Le 1er Novembre 1954, suivant l’exemple des Vietnamiens qui venaient de remporter la victoire de DIEN BIEN PHU le 7 mai 1954 suivi de la paix avec les accords de Genève en juillet 1954, le FLN algérien marquait son entrée dans la lutte de libération nationale contre 130 années de colonisation, par plusieurs attaques et attentats contre des casernes, postes de police et personnalités de l’élite algérienne collaborationniste. C’est pour abattre un Caïd (chef algérien) qu’un commando arrête un autocar et tue par erreur Guy Monnerot jeune instituteur qui allait faire classe aux enfants du «bled». Cette «bavure» servira longtemps à «prouver» le «terrorisme» des combattants du FLN.

Le ministre de l’Intérieur, François Mitterrand, promet alors de mettre tout en œuvre pour arrêter les «hors la loi». Avec emphase, il déclare le 12 novembre 1954 : «Des Flandres au Congo, il y a la loi, une seule nation, un seul Parlement. C’est la Constitution et c’est notre volonté».

La lutte de libération du peuple algérien de 1954 à juillet 1962 fut des plus meurtrières pour les populations. A la guerre de partisans contre l’armée française s’ensuivit des représailles terribles : tortures, viols, déplacement de populations, exécutions sommaires, destructions de maisons et villages (douars). La guerre dégénéra en de nombreux actes de terreurs contre les civils algériens puis ceux originaires d’Europe : attentats, mutilations, exécutions sauvages. Les chiffres avancés de victimes algériennes s’élèveraient entre 500.000 et 1 million de victimes !

Cette violence de l’État colonial contre les populations colonisées creusa un tel fossé entre les populations qu’environ 1 million de personnes originaires d’Europe ainsi que les populations Juives s’exilèrent en majorité en France.

 
Cette situation nous ramène forcément à ce qui existe aujourd’hui en Palestine. La Palestine est occupée depuis un peu plus de 70 ans, à l’origine, par des colons d’origine européenne victimes des persécutions nazies, délaissés par des gouvernements issus des libérations. Mais cette terre généreusement « donnée » par les Nations Unies n’était pas vide! L’implantation coloniale s’est faite, comme pour l’Algérie avec des destructions de village, des spoliations de terres et des populations chassées et massacrées.

Aujourd’hui la colonisation continue malgré la résistance de tout un peuple. Au final il restera deux solutions pérennes: soit les populations coloniales se retirent des terres colonisées depuis 1967 (souhait émit par les autorités palestiniennes) et un État palestinien viable dans des frontières non morcelées verra le jour, soit l’histoire de l’Afrique du Sud devra se répéter et les colons devront être contraints de partager le pouvoir et les biens avec les populations palestiniennes, exilés compris!

Les sionistes qui dirigent aujourd’hui Israël ne sont pas prêts à céder un pouce de leur pouvoir ni un pouce de territoire, il faudra bien que la pression internationale, par le boycott, les y oblige !

 

Orléans le 04 décembre 2014.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 6 décembre 2014 par dans anticapitalisme, armée/police, idées, international, liberté d'expression, Palestine, presse.