NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits!

LOI DU TRAVAIL : ATTENTION DANGER !

Le 05 avril les organisations syndicales appellent à une nouvelle journée de manifestation avec les lycéens et les étudiants. Cette journée doit, à Paris se diriger vers l’Assemblée Nationale et en province vers les permanences des députées…Socialistes…comme si les autres, en particulier les CDI et les LR, voteraient forcément contre une loi qui favorise les patrons !

Cette adresse aux députés, si elle se contentait de contenir une argumentation fine ou nouvelle concernant la loi El Khomri, pourrait s’expliquer en soit. Même si cette adresse permettait de « mettre au pied du mur » les responsables législatifs nous pourrions y adhérer massivement !

Il y a cependant le tout début du prétexte futur à l’abandon et à la trahison de la lutte en cours. Expliquons-nous.

Les dirigeants syndicaux ont commencé en interne à expliquer que, si demander seulement le retrait total de la loi était juste, il fallait avoir aussi des propositions qui s’inscrivent en positif et qui permettent d’améliorer le code du travail existant fait de lourdeurs, en particulier, qui entravent le positif pour les salariéEs !

Bravo ! Sur le fond c’est juste le code du travail est le résultat de batailles durables pour renforcer les droits des ouvrierEs !

Nos dirigeants syndicaux sont-ils devenus gauchistes, révolutionnaires ? Que nèni ! Sont-ils sûrs de la victoire, de l’abandon du projet de loi et donc de la défaite du PS-MEDEF ? Que néni !

Nos dirigeants syndicaux savent très bien que déjà pour l’abandon du projet de loi il faudra de plus grandes manifestations que le 31 mars mais avec des arrêts de travail massifs et généralisés ! Et là …..oh la peur !

Alors pour modifier le code du travail en profondeur, pour satisfaire les intérêts des ouvrierEs et salariEs, c’est le MEDEF qu’il faut mettre à genou !

  • Comment imposer les 32h sans perte de salaire, avec des RTT et des embauches en contrepartie ?
  • Comment imposer 1700 € de salaire et pension minimum ?
  • Comment imposer l’arrêt des licenciements pour les boites qui fonts des profits ?
  • Et des emplois dans les services publics ?

 

Nous voyons tous le rapport des forces nécessaire pour imposer cette « amélioration » !

Cette proposition de négociation s’inscrit donc tout naturellement dans une main tendue au pouvoir pour « renégocier » ou « reprendre à zéro » le code du travail !

Il y aura bien sûr le MEDEF, CGPME et consort plus les syndicats jaunes et le Gouvernement ; ils nous demanderont de faire « une pause » dans les luttes et il en sortira un « compromis » et….

Nous serons tous enflés !

 

ALORS RESTONS VIGILANTS ET POUSSONS POUR LA GENERALISATION DE LA LUTTE !

A.Rodriguez

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 2 avril 2016 par dans anticapitalisme.