NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits!

Espagne, Portugal : risques de sanctions

La Commission européenne reproche aux deux pays de manquer d’efforts pour atteindre leurs objectifs budgétaires !

L’Espagne et le Portugal sont bien dans le collimateur de Bruxelles. Mercredi prochain, la Commission européenne pourrait engager une procédure de sanctions à l’encontre de Lisbonne et Madrid, faute d’efforts suffisants pour réduire leur déficit public excessif. Une information révélée par le site bruxellois Euractiv.com et confirmée au Figaro. Madrid s’était engagé à ramener son déficit sous la barre des 3 % en 2016 et le Portugal aurait dû s’y conformer dès 2015.

Mais aujourd’hui, le compte n’y est pas. Et la Commission risque sérieusement de conclure, mercredi, que les deux pays n’ont pas fait suffisamment d’efforts pour atteindre leurs objectifs budgétaires. Conséquence: si les ministres des Finances européens suivent cette conclusion, la Commission devra alors proposer d’infliger des amendes aux deux pays. Le montant peut s’élever jusqu’à 0,2 % du PIB, mais les règles européennes prévoient toutefois la possibilité de les réduire, voire de les annuler.

Injuste par rapport à la France !?

Quoi qu’il en soit, ce serait une première depuis la mise en place des règles budgétaires en 2011. Un tel précédent serait ressenti comme une injustice dans les pays sanctionnés. La France en est à son troisième délai de grâce pour rentrer dans les clous des règles budgétaires, est à la traîne en matière de réformes structurelles et pourtant n’a jamais été sanctionnée. «Même si cela est difficile à comprendre, ce sont les règles», rétorque un observateur bien averti.

Il n’empêche qu’au Portugal, le premier ministre, Antonio Costa, est déjà monté au créneau: «Nous savons très bien ce que les Portugais ont enduré ces quatre dernières années. Je pense qu’il n’est pas raisonnable qu’après avoir applaudi les politiques qui ont produit ce résultat, la Commission européenne vienne maintenant sanctionner le pays.» Quant à l’Espagne, cette décision tomberait dans un contexte politique extrêmement tendu. Il n’y a toujours pas de gouvernement en place et des élections se tiendront en juin prochain.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 18 mai 2016 par dans anticapitalisme.