NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa45@npa-mail.org

La police défile malgré les interdits !

Déclaration du NPA 45

Insolites, les manifestations policières de ces derniers jours. Des manifestations interdites, sous des capuches et à visages cachés, c’est osé, car c’est exactement ce qui avaient reproché à des jeunes dans les manifestations contre la loi travail il y a quelques semaines…

Insolite aussi la compréhension de ces médias qui nous parlent de la « colère » des policiers, de leur mal-être, de leur peur, alors qu’au printemps dernier, il était plus difficile d’y faire entendre la colère des cheminots ou des éboueurs… contre les violences policières !

Insolite le cri du cœur de ces manifestants qui demandent que la justice soit à leur botte en infligeant des peines plus sévères….mais que penser des bavures diverses lavées par la justice et celles en attente comme pour Adama Traoré « descendu » sans arme !

Il semble donc difficile d’avoir de la compassion pour une corporation qui, il y a peu, frappait et gazait des dizaines de milliers de manifestants, allant parfois jusqu’à blesser ou défigurer certains d’entre nous.

Mais il faut comprendre ce qui est train de se jouer sous nos yeux. Ces derniers temps, plusieurs policiers ont été agressés ou blessés, dont un de Viry-Châtillon est dans un état très grave, à l’évidence victimes d’attaques de personnes liées à la grande délinquance ou même au banditisme. Le malaise et le ras-le-bol sont donc réels, et nous ne sommes pas indifférents à ce qui se passe.

police-2

Nous vivons dans une société de plus en plus violente !

Quartiers sinistrés, populations exclues par le chômage de masse, personnes qui sombrent dans la pauvreté, peu ou pas d’espoir pour les jeunes avec ou sans diplômes. Et en partie liée à cette situation, une délinquance qui se développe avec son cortège de trafics, de violences, etc. Un « marché » parallèle où ceux qui n’ont rien espèrent faire rapidement fortune !

Pour y faire face, les policiers demandent aujourd’hui des moyens supplémentaires : plus d’effectifs et plus d’armes, pour se protéger et pour mieux réprimer… Mais ils ne semblent pas comprendre – ou ne le veulent pas – que plus de moyens pour réprimer est totalement inutile, et même contre-productif. Car la violence de cette répression se retourne souvent contre eux et contribue à une escalade violente, voire meurtrière.

Une crise aiguë à cause de « la guerre contre le terrorisme » !

Sarkozy, suivant les injonctions de l’Europe sur les « déficits publics » avait commencé à « dégraisser » fonctionnaires et services publics tout azimut pour passer sous cette fameuse barre des 3% acceptables : Des milliers de fonctionnaires en moins non remplacés lors des départs en retraite, des milliers d’Enseignants, de Cheminots, de Postiers, de Gaziers et ……de policiers et de militaires !

Et puis patatras les attentats terroristes sèment mort et désolations parmi la population.

Les gouvernants confrontés à ces attaques obtiennent facilement l’aval de l’Europe pour laisser filer les déficits concernant les forces militaires et de sécurité.

Le pouvoir vend des rafales un peu partout qui vont semer la mort. Il achète des fusils d’assaut pour la police et largue le fameux Famas pour un truc allemand. Les dépenses filent des véhicules blindés (VAB) nouveaux sont acquis, et des munitions pour larguer en Syrie, en Irak en Libye et ailleurs

Les effectifs augmentent, pas assez devant l’urgence : 15.000 flics nouveaux sans compter les agences de sécurité privées qui font un beurre dingue ; des milliers de soldats en plus pour patrouiller dans nos villes mais aussi pour renforcer ceux qui cantonnent en Afrique et ailleurs. Ah il manquait à ce tableau les célèbres réservistes de la Garde Nationale, 50.000 nouveaux supplétifs qui risquent bien, comme aux USA, de servir à mater les émeutes populaires !

police-5

D’autres solutions existent, en particulier une remise en cause totale du système capitaliste

L’intérêt des policiers, en tant qu’individus, devrait être de manifester pour plus d’éducateurs, plus d’enseignants, plus de services publics, contre les licenciements et le chômage, contre l’état d’urgence, pour plus de social et moins de pénal et pour plus d’emplois !

S’ils étaient moins aveuglés par des leaders de droite ou d’extrême droite, leurs revendications, plus constructives, les couperaient moins de l’ensemble de la population. A l’inverse, dans cette mobilisation, ils s’enfoncent dans leurs difficultés par une fuite en avant réactionnaire. L’urgence n’est pas d’avoir une autorisation de « légitime défense » qui rapproche nos policiers de leurs collègues des USA. Ni d’enfermer tout le monde. L’urgence est bien d’en sortir en imposant des mesures sociales pour toute la population !

Mais ça ce ne sera qu’à minima. Pour une vie meilleur il nous faudra de toutes façons rompre totalement avec ce système capitaliste !

Orléans le 21-10-2016

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 22 octobre 2016 par dans anticapitalisme.