NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Compte rendu intersyndicale fonction publique du 3 juin 2019 : Encore une réunion de bureaucrates pour rien !

En présence des 9 organisations syndicales de Fonctionnaires.

Le tour de table fait état des constats partagés sur la gravité des attaques et sur les 3 journées d’action décidées lors de la dernière intersyndicale ( dont le rassemblement du 28 mai devant l’assemblée nationale…Un vrai bide qui n’a rassemblé que 200 personnes que des élus syndicaux !) qui en sont restées au stade de journées militantes, avec des nuances dans l’appréciation selon les secteurs ( FO santé évoquant des « initiatives suivies » dans les EHPAD) .

Dans ce contexte de difficultés de mobilisation, faute d’avoir essayé, avec des OS en recherche d’actions alternatives, le recours à la grève n’est pas envisagé ni contre le projet de réforme de la  Fonction Publique qui va être examiné par le Sénat à partir du 18 juin, ni pour peser sur le rendez vous salarial prévu fin juin, début juillet.

Rapidement, la question du type d’initiative est tranchée en faveur d’actions militantes Nous avons déjà vu ce que ça a donné ! (Aucune OS n’ayant mandat pour une grève) avec l’interrogation de faire soit une journée articulant les deux thématiques plutôt fin juin soit deux journées d’actions spécifiques ( les 18 et 26 ou 27 juin). Les tenants de deux journées (FSU… ) argumentent sur le risque de perte de visibilité de l’opposition au projet de loi de réforme de la Fonction Publique dans une date unique qui serait plus identifiée au rendez-vous salarial. Les OS favorables à une seule journée (CFE CGC, FA FP…) pointent les difficultés de mobilisations, certaines voulant privilégier uniquement le rendez-vous salarial (CFDT). Surtout ne pas gêner le gouvernement sur sa réforme de la Fonction Publique !

Les échanges successifs montrent la volonté de préserver le cadre le plus large possible et le principe d’une journée fin juin sur les deux thématiques est retenu sous la forme d’un rassemblement militant (avec prises de paroles) précédé d’une conférence de presse. Pour plusieurs OS, il faut s’inscrire dans la durée car décrets et ordonnances seront d’actualité en septembre alors que la réforme des retraites sera dans le paysage.  En « s’inscrivant dans la durée » les directions syndicales entérinent le passage de la loi sur la Réforme de la Fonction Publique !

La CGT souhaite une réunion rapide de l’intersyndicale FP fin juin début juillet et évoque, dans le débat, la nécessité d’une action à la rentrée de septembre comme une manifestation nationale.

Autre point abordé : la suite des actions contre la réforme des congés bonifiés. La proposition de la CGT d’une journée de grève le 14 juin fait débat entre les OS et la CGT fera rapidement une proposition sur les modalités d’actions.

L’unité maintenue des appareils syndicaux au sommet, sans mobilisation des salariéEs, c’est un enterrement de première classe pour tous les fonctionnaires ! Macron peut continuer tranquillement !

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 5 juin 2019 par dans anticapitalisme, FONCTION PUBLIQUE, FRANCE, syndicats.