NPA Comité Orléans Loiret

Nos vies valent plus que leurs profits! Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Macron le Populiste ouvre un Camp, Centre de Rétention Administrative, en 2023 à Olivet !

C’est en toute discrétion que la parcelle concernée a été partiellement déboisée au mois de mai. En 2023, un centre de rétention administrative (CRA) pour  y enfermer les étrangers en instance d’expulsion devrait ouvrir ses portes, rue de Châteauroux, à Olivet, en lisière du campus de La Source.

Cet « équipement administratif » (Et pas Camp  de Concentration NON, NON !), comme il est très sobrement indiqué sur les arrêtés préfectoraux qui marquent l’entrée du chantier, s’étendra sur un peu plus d’un hectare, le long de la ligne de tram. Le budget des travaux est estimé à un peu plus de 9,5 millions d’euros.

Le seul en région Centre-Val de Loire

Le CRA est une sorte de « camp » destiné aux étrangers en situation irrégulière – aux yeux de la préfecture – et en attente d’expulsion. Il est placé sous surveillance policière. Si les personnes qui s’y trouvent sont de fait privées de liberté, elles ne sont pas considérées comme détenues et peuvent, par exemple, disposer d’un téléphone.

Le centre prévu à Olivet comportera 90 places et sera le seul, à ce jour, en région Centre-Val de Loire. Il intégrera également 1.200 mètres carrés de bureaux pour la police de l’air et des frontières (PAF). En 2010, un local de rétention administrative, de moindre importance, avait été fermé par l’État à Cercottes, après cinq ans d’existence  et de nombreuses manifestations contre son existence !.

L’absence de CRA à proximité immédiate du Loiret oblige, aujourd’hui, les policiers locaux à des allers-retours réguliers à Rennes, le département dépendant de la zone de défense et de sécurité Ouest. C’est d’ailleurs le secrétariat général pour l’administration du ministère de l’Intérieur (Sgami) de la zone qui est à l’origine de ce chantier à Olivet.

« J’ai demandé à l’ancien préfet que le site ne soit pas trop déboisé. Le bâtiment devrait être en retrait par rapport à la rue. Le point positif, c’est que cela devrait accroître la présence policière à Olivet », note Matthieu Schlesinger.

« C’est un projet de l’État, sur un terrain qui lui appartient. J’ai été appelé au printemps par le préfet, m’expliquant que le ministère de l’Intérieur souhaitait créer un CRA dans la métropole d’Orléans parce que c’est une métropole de région, qu’Orléans se trouve près d’un aéroport et dispose d’un tribunal administratif et d’un juge des libertés et de la détention. C’est ce dernier qui peut décider de prolonger, ou non, la rétention, si l’expulsion n’intervient pas dans les 48 heures. » «  La ville n’a pas été associée au projet et je ne peux m’y opposer dixit MATTHIEU SCHLESINGER (Maire d’Olivet) » Encore une bonne conscience !

centre-de-retention-administrative-olivet-etrangers-rue-de-c_4479600

Les lieux ont notamment été choisis en raison de leur accessibilité.
La ville d’Olivet sera tout de même associée au choix de l’architecte. Les candidats ont rendu leur copie au début de l’été comme quoi le « projet » était largement avancé !

Comme par hasard ce projet fait surface au moment où Macron le Populiste entonne l’air connu du trop plein d’émigréEs rejoignant par là les thèses du Rassemblement National !

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 19 septembre 2019 par dans anticapitalisme, DEMOCRATIE, DISCRIMINATION, DROITS HUMAINS, expulsions, FRANCE, Immigrés, POPULISME.