NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Toyota Onnaing : les travailleurs de la peinture débrayent pour demander l’arrêt de la production

Alors qu’un cas de Covid-19 a été confirmé à l’atelier de peinture et que la production de voiture en pleine épidémie apparaît comme « non essentielle », les ouvriers de Toyota Onnaing luttent pour obtenir l’arrêt de la production afin de préserver leur santé et de ralentir l’épidémie.

Paul Morao

lundi 16 mars

Crédit photo : AFP/ARCHIVES – PHILIPPE HUGUEN

Alors qu’il y a quelques jours, les militants de la CGT Toyota Onnaing se demandaient s’il était vraiment utile de produire des voitures dans une telle période, un débrayage a eu lieu cet après-midi à l’atelier de peinture pour revendiquer l’arrêt de la production.

app-facebook
La CGT Toyota Onnaing

il y a 5 heures

CSE extra aujourd’hui midi :
Un de nos camarades de travail en équipe jaune en Peinture a été hospitalisé ce matin emmené par le SAMU. Le premier d’une longue liste si on laisse faire.
La direction refuse de fermer temporairement l’usine. Elle choisit les profits plutôt que notre santé et nos vies.
PSA vient de décider de fermer ses usines
Dès ce lundi après-midi, la CGT Toyota appelle l’ensemble des travailleurs de l’usine, cdi, cdd, intérimaires à se préparer à fermer eux-mêmes l’usine en arrêtant le travail

CSE extra aujourd’hui midi :
Un de nos camarades de travail en équipe jaune en Peinture a été hospitalisé ce matin emmené par le SAMU. Le premier d’une longue liste si on laisse faire.
La direction refuse de fermer temporairement l’usine. Elle choisit les profits plutôt que notre santé et nos vies.
PSA vient de décider de fermer ses usines
Dès ce lundi après-midi, la CGT Toyota appelle l’ensemble des travailleurs de l’usine, cdi, cdd, intérimaires à se préparer à fermer eux-mêmes l’usine en arrêtant le travail

 

Les syndicats de l’entreprise, CFTC, CFDT et CGT l’ont signalé sur les réseaux sociaux. Ce débrayage fait suite à l’annonce de l’infection d’un travailleur de la peinture, signalée ce matin par la CGT Toyota qui appelait à un débrayage en réponse à cette situation : « Un de nos camarades de travail en équipe jaune en Peinture a été hospitalisé ce matin emmené par le SAMU. Le premier d’une longue liste si on laisse faire. La direction refuse de fermer temporairement l’usine. Elle choisit les profits plutôt que notre santé et nos vies. PSA vient de décider de fermer ses usines Dès ce lundi après-midi, la CGT Toyota appelle l’ensemble des travailleurs de l’usine, cdi, cdd, intérimaires à se préparer à fermer eux-mêmes l’usine en arrêtant le travail. »

Lors d’un CSE extraordinaire hier, la direction avait annoncé des mesures minimales face à l’épidémie que résumait sur Facebook la CFTC Toyota :

« Chaque membre doit prendre sa température afin de ne pas venir sur le site si fièvre.
Ouvertures des portes/grilles afin d’éviter les contacts
Pas d’overtime afin d’éviter les croisements
Désinfection des vestiaires après chaque passage
SAS peinture inutilisable
Pas de 5 mn de com jusqu’à nouvel ordre la com sera faite par les TLs en petit groupe
Le tack time [la cadence] passe de 57 à 70 secondes
100% du personnel portera des gants
Temps de pause repas allonger jusqu’à 45mn afin de limiter le restaurant
Le personnel des bureaux doivent se tenir a plus d’un mètre
Pas de réunion à plus de 5 personnes
 »

Des mesures qui n’ont pas du tout convaincu les ouvriers de Toyota, dont les conditions de travail sont très loin de garantir le respect des mesures d’hygiène nécessaire pour éviter la propagation du virus dans une usine qui emploie plusieurs milliers de salariés. Face à la direction de Toyota, les ouvriers ont montré les dents et attendent désormais de connaître les décisions issues du CSE extraordinaire qui se tiendra à 18h. Contre les mesures qui visent à maintenir la production coûte que coûte, en privilégiant clairement les profits de l’entreprise sur la santé des salariés, les travailleurs montrent partout leur détermination à imposer à leurs patrons le respect des mesures d’hygiènes nécessaires ou l’arrêt de la production lorsqu’il s’agit d’activités non-essentielles. Chez Mercedes en Espagne où un débrayage a eu lieu ce matin pour arrêter la production, ou à PSA, où les salariés, après des débrayages, ont réussi à obtenir l’arrêt de la production aujourd’hui, les travailleurs ont ainsi multiplié les démonstrations de leur capacité à s’imposer face aux patrons ces derniers jours.

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s