NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Pierre Pouëssel, préfet du Loiret : « le travail reprendra bien lundi à Tradival dans de bonnes conditions » !

Pierre Pouëssel, préfet du Loiret, estime que le système « tracer, tester, isoler » a bien fonctionné après la découverte d’un foyer épidémique à l’abattoir Tradival de Fleury-les-Aubrais (69 cas positifs au Covid-19). Il assure que le travail peut reprendre lundi « dans de bonnes conditions sanitaires  TOUT EST FAIT POUR QUE LE TRAVAIL REPRENNE MALGRES L’ABSENCE DE GARANTIE QUE LA CONTAMINATION REAPARAISSE ! ARS, PREFET, PATRON, tous d’accord comme la ministre du travail : Le travail devient prioritaire sur la santé ! Quid de la viande en stock ?

Plusieurs personnes, des syndicalistes et des Gilets Jaunes, ont manifesté devant l’entreprise pour le respect de la santé des salarieEs et de la population

56 salariés ont été testés positifs, rappelle le préfet (sur 397), et il n’y a pas de cas grave. A cela s’ajoute treize cas avérés dans l’entourage familial : une soixantaine de cas contacts ont été repérés, explique Pierre Pouëssel, et la recherche se poursuit, ce qui fait que le bilan pourrait donc encore augmenter. !

Tous ces cas contacts, ainsi que les salariés testés positifs, sont actuellement soit à l’isolement, soit en quatorzaine, précise le préfet. 

Sur la cause de la contamination, « on ne sait pas », répond Pierre Pouëssel, qui évoque des préseomptions :  la promiscuité dans certains « locaux » de l’entreprise, comme les vestiaires, et le travail dans l’unité de découpe (où la majorité des cas positifs travaillent). 

Il rappelle qu’un travail conjoint, notamment avec les inspecteurs du Travail de la Direccte, a permis d’élaborer un plan de reprise de l’activité en réorganisant le travail et qu’une désinfection complète de l’abattoir est en cours. 

« La Direccte a donné son feu vert à la reprise du travail lundi ». Le plan de reprise doit être soumis aux représentants du personnel lors d’une commission santé, sécurité ce vendredi, et le préfet du Loiret « ne doute pas qu’il sera approuvé », car il est jugé  « satisfaisant » par la médecine du travail et l’inspection du travail : le travail va donc reprendre lundi 25 mai chez Tradival, « dans de bonnes conditions de sécurité sanitaire, et toutes les assurances qui nous on été données et les assurances qui ont été fournies par l’entreprise nous semblent tout à fait correspondre à ce qui est attendu en matière de sécurité sanitaire. »

Précisons que cette reprise du travail se fera sans les 56 salariés positifs (en quatorzaine ou isolement) et sans les salariés qui sont des cas-contacts. L’effectif sera donc forcément limité par rapport à l’habitude, dans cet abattoir de Fleury-les-Aubrais.

On sent dans la tonalité générale du discours l’envie d’épargner l’entreprise, puisque c’est encore le meilleur moyen de s’éviter des problèmes. On aurait bien demandé son avis au directeur du site qui emploie plus de 400 salariés, mais ce dernier n’a pas souhaité répondre aux médias depuis le début de la crise. On se contentera donc du communiqué publié lundi soir tard par Sicarev, la maison mère, dans lequel le groupe « assure avoir mis en place des mesures sanitaires renforcées les plus strictes afin de permettre aux collaborateurs et aux prestataires de travailler en toute sécurité, de protéger leur santé et de continuer ainsi à participer à l’approvisionnement du circuit de distribution ». 

L’ARS du département n’a pas souhaité charger la barque non plus, évoquant « un protocole qui semble avoir été respecté », malgré un passif chargé.

L’atelier de transformation, par exemple, ne transforme plus rien depuis la détection en novembre dernier d’une possible infection à la listeria sur les langues de porcs. Malgré plusieurs opérations de désinfection, la Direction départementale de la protection des populations du Loiret (DDPP), présente sur site, n’a toujours pas autorisé l’activité à reprendre. « C’est un abattoir qui se caractérise par son obsolescence », souligne Pierre Pouëssel, le préfet de la région Centre – Val de Loire.

Un plan de modernisation de 15 millions d’euros avait d’ailleurs été validé par la Préfecture quelques jours avant le début du confinement.

Il semblerait néanmoins que la thèse du vilain petit canard ne tienne pas, au vu de l’épidémie dans l’épidémie. En plus des exemples français, ce sont désormais plusieurs dizaines d’abattoirs dans le monde qui ont été infiltrés par ce satané virus. En Allemagne, où le Covid-19 a été beaucoup mieux maîtrisé, un foyer a récemment démarré dans le canton de Segeberg avec plus de 260 cas de contamination. Aux Etats-Unis, 115 abattoirs ont été officiellement touchés depuis la fin mars, et 30 personnes sont mortes, dont quatre fonctionnaires du ministère de l’Agriculture, selon l’organisation représentant les salariés du gouvernement dans le pays.

L’ARS s’est de son côté voulu rassurante sur une hypothétique contamination de la nourriture. « Nous n’avons eu aucune alerte sur la contamination par les produits carnés, assure Laurent Habert, son directeur général. On est sur de la contamination directe entre humains ».

Juste en face de Tradival, la boucherie des abattoirs, qui vend directement aux particuliers, prend malgré tout bien soin de nous avertir : « Nous, on n’a rien à voir avec eux, on dépend d’un autre abattoir, notre viande ne vient pas de là, il n’y a aucun problème ».

Yannick, le dernier salarié que nous croisons, est un peu en retard pour se faire tester. Mais il est surtout venu pour désinfecter les frigos et charger la viande qui reste dans les camions et la livrer aux gros clients de la journée. « Sinon, ça se perd ». Tradival ne pourra pas rouvrir avant le 25 mai, comme toutes les crèches, écoles, et collèges de la ville, si le foyer est maîtrisé. On en est loin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s