NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Les usagerEs paieront : Le Sictom de Châteauneuf-sur-Loire a voté à la hausse la redevance pour 2021 ! La guerre des poubelles va reprendre !

Si l’Etat claironne partout des baisses d’impôts, les collectivités locales nouvellement élues, toutes favorables à la décentralisation, se chargent de tondre au plus près les usagers ! Comme quoi les étiquettes des éluEs ….  

Photo La Republique du Centre

Les experts comptables, qui ont travaillé dans l’urgence, en vue de remplacer une grille votée en 2017 et récemment annulée par la justice administrative, ont élaboré quatre scénarios. Mais au final, c’est bien une somme de 9,7 millions d’euros, en augmentation de 6% par rapport à 2020, que le syndicat de collecte des ordures ménagères doit absolument trouver.

Un accroissement des dépenses de fonctionnement de 200.000 euros (pourquoi ?), associé à une diminution des recettes de 500.000 euros (pourquoi ?), explique, selon les experts, cette augmentation. Ces chiffres n’ont pas été précisés semble-t-il.

Aux soixante-trois élus représentant les communes du syndicat, ces mêmes experts ont livré des explications extrêmement techniques sur la base desquelles ils ont dû se positionner.

Auparavant, Didier Bezard est intervenu au nom des 1.800 habitants engagés dans le combat mené par l’Association des usagers du Sictom (Adus).

« Vous avez la possibilité de vous abstenir ! » a-t-il lancé aux élus avant de les implorer de « ne pas voter une grille dans l’urgence ». « Si vous vous abstenez, je m’engage devant vous, ce soir, au nom des 1.800 personnes, à ce que les trois millions d’impayés entrent dans les grilles du Sictom le plus vite possible », a ajouté le représentant de l’Adus.

Dans le cas contraire, l’association a déjà fait connaître son intention de saisir à nouveau la justice et « d’inciter les usagers à ne pas payer la facture de la honte ».

Au final, à l’issue d’un vote à bulletins secrets, une majorité d’élus s’est prononcée en faveur du scénario qui avait déjà recueilli les faveurs du bureau. En l’espèce, elle représente, à titre d’exemple, une redevance d’un montant de 237,87 euros pour un bac de 120 litres.

C’est un fait, les usagers du Sictom de Châteauneuf paieront davantage pour se débarrasser de leurs déchets ménagers. Et l’Association qui les représente entend bien lancer une nouvelle offensive, notamment en saisissant à nouveau la justice, afin de dénoncer ce qu’elle qualifie de « racket monumental ».

Mardi 29 décembre, les 63 élus du syndicat intercommunal de collecte des ordures ménagères (Sictom) de la région de Châteauneuf-sur-Loire ont donc validé la nouvelle grille tarifaire applicable pour l’année 2021.

De manière tout à fait concrète, au regard de l’augmentation de 6% du budget du syndicat (fixé à 9,7 millions d’euros), les usagers verront leur facture augmenter.

Au demeurant, la grille adoptée a été élaborée sur la base de trois paramètres : la part accès aux services et aux déchèteries, égale pour tous à 90,55 euros ; la part fixe correspondant à la collecte des ordures ménagères et des recyclables, variable en fonction de la taille des poubelles ; enfin, la part variable de la collecte et du traitement des ordures ménagères, calculée sur la base de 17 levées et variable, elle aussi, en fonction de la taille des bacs des particuliers. (Lire ci-dessous le détail).

Ne pas payer les factures

Au regard de la relative complexité du mode de calcul, le Sictom a déjà prévu de mener une campagne d’information à l’égard du grand public, mais aussi des entreprises, puisque les professionnels accédant aux déchèteries devront désormais s’acquitter d’une somme de 76,75 euros.

Mais de son côté, l’Association de défense des usagers, dont le représentant, Didier Bezard, avait supplié les élus, mardi soir, de s’abstenir de voter la grille tarifaire, a d’ores et déjà fait connaître son intention de donner « une ampleur considérable » à « la guerre des poubelles. »

Dans un communiqué transmis à la presse, l’Adus fait part de sa volonté de « lancer une procédure judiciaire » pour dénoncer ce qu’elle qualifie de « racket monumental » et obtenir « l’annulation du comité du 29 décembre ».

« Nous demandons bien évidemment de ne pas payer les factures », indique encore l’association qui promet d’organiser « de nombreuses manifestations en début d’année ».

Enfin, l’Adus, qui avait participé aux travaux préparatoires de la nouvelle grille tarifaire, annonce « couper toutes relations et tous contacts avec le Sictom ».

Ce que les usagers devront payer
194,43 euros pour un bac de 80 litres.
237,87 euros pour un bac de 120 litres.
303,03 euros, pour un bac de 180 litres.
368,19 euros pour un bac de 240 litres.
498,51 euros pour un bac de 360 litres.
824,31 euros, pour un bac de 660 litres.
Chaque levée supplémentaire sera facturée, entre 3,24 euros et 19,48 euros, en fonction de la taille des bacs.
S’agissant enfin des apports volontaires qui nécessitent l’achat d’un badge à 50 euros, le coût total, calculé sur la base de 27 dépôts, s’élèvera à 166,20 euros.

Philippe Renaud La République du Centre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :