NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Grandpuits, les grévistes reçoivent le soutien des raffineurs des autres sites Total ce 28 janvier.

Ce jeudi, quatre délégations de soutien des sites de Flandre, Donges, Feyzin et Normandie sont venus apporter de la force à leurs collègues en grève depuis plus de trois semaines. Ils revendiquent « la lutte exemplaire » des Grandpuits contre le géant Total, dont ils ont pour certains déjà subi les plans sociaux.

Ariane Serge

Après un rassemblement réussi mercredi avec une centaine de soutiens issus du mouvement ouvrier et des organisations écolo et politiques, au tour des collègues de passer sur le piquet. Venus à une vingtaine, les raffineurs de Donges, Flandres, Feyzin et Normandie sont heureux d’être aux côtés de ceux qui mènent le bras de fer contre leur patron voyou.

Avec près de quatre semaines de grève au compteur, le conflit fait de plus en plus parler de lui dans les médias…mais aussi dans les raffineries du groupe, où travailleurs et employeurs guettent les avancées de la lutte. Sans détour, Adrien Cornet de Grandpuits entame l’AG avec un rappel important : « Pouyanné a annoncé qu’il allait fermer toutes les raffineries. Les camarades des autres sites vont parler pour raconter ce qu’ils ont déjà vécu dans leur chair ».

Les collègues de Flandre sont là pour le rappeler. En 2010, leur site a été fermé par la direction malgré la mobilisation des raffineurs. Et si le discours de Total était celui tenu aujourd’hui à Grandpuits concernant les reclassements, les travailleurs de Flandre témoignent avoir connu la dépression, les divorces, voire les suicides de certains collègues : « je pensais que le sacrifice de Flandre permettrait aux raffineurs d’avoir un avenir meilleur. Force est de constater que la direction poursuit son plan, où l’aspect humain ne compte absolument pas », explique Benjamin qui est ici pour faire en sorte que le désastre ne se reproduise pas.


De fait, la grève de Grandpuits pourrait marquer un tournant pour le géant Total. Après la fermeture des sites de Flandre et La Mède, la colère des travailleurs du site du 77 risquerait bien de donner des idées à ceux qui pourraient être concernés par des PSE du même type. Soutenus par ceux qui ont déjà connu les plans sociaux et ses conséquences désastreuses, soutenus par ceux qui craignent d’être les prochains sur la liste, Grandpuits catalyse ainsi toutes les colères mais aussi tous les espoirs :

« Votre grève est la démonstration que même face à Total on est capable d’organiser des luttes longues et dures. Ça nous permet d’avoir des exemples pour la suite, parce que ce qu’il se passe c’est comme les mineurs face à Thatcher » explique Alexis de la CGT du site de Normandie.

Ceux perçus par leurs collègues des différents sites comme les plus timides viennent de passer en flèche dans la cour des grands et incarnent désormais « une lutte exemplaire ». Assemblées générales animées, soutiens politiques et syndicaux, actions spectaculaires et commission de femmes : les Grandpuits montrent la voie à suivre et accueillent les délégations à tour de bras pour convaincre de la nécessité d’un vrai mouvement d’ensemble face à la crise économique.

« Quand ils touchent à 1, ils touchent à tous ! Le jour où ils s’attaquent à Feyzin, à Donges, à Normandie, partout où vous toucherez des emplois à Total ou chez les sous-traitants on se mettra en grève pour qu’au 44e étage de la Tour le grand se mette à trembler ». Le ton est donné, et les raffineurs venus de toute la France repartent reboostés :

« Total veut bousiller des emplois. Vous avez donné le ton, maintenant il faut agglomérer. À Feyzin on appelle à la grève à partir du 3 et on vous envoie de l’argent pour que vous puissiez tenir » revendique Seb du site de Feyzin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s