NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Violations israéliennes des droits de l’homme dans le territoire palestinien occupé du 18 au 24 février 2021

  • Recours excessif à la force de l’OIF en Cisjordanie et à Jérusalem-Est occupée : 7 Palestiniens blessés, dont 3 enfants
  • Sept fusillades de l’OIF signalées sur des terres agricoles à l’est de Gaza, et 7 autres fois sur des bateaux de pêche à l’ouest de la bande de Gaza
  • Des drones israéliens ont pulvérisé des pesticides sur des terres agricoles de l’est de Khan Younis
  • Dans 98 incursions de l’OIF en Cisjordanie, dont Jérusalem-Est occupée : 79 civils arrêtés, dont 3 enfants et 2 femmes
  • L’OIF a menacé plusieurs Palestiniens de Cisjordanie d’arrestation en cas de candidature aux prochaines élections palestiniennes
  • L’OIF démolit un bâtiment résidentiel et deux magasins à Jérusalem-Est occupée; L’OIF a également détruit 4 étables et déraciné 17 tentes à Tubas
  • Attaques de colons: des colons coupent au moins 70 oliviers à Bethléem
  • L’OIF a établi 49 postes de contrôle militaires temporaires en Cisjordanie et arrêté 1 civil palestinien aux points de contrôle dits

Résumé                                                                                        

Les forces d’occupation israéliennes (OIF) ont continué de commettre des crimes et des violations à plusieurs niveaux contre les civils palestiniens et leurs biens, y compris des raids dans les villes palestiniennes qui sont caractérisés par un usage excessif de la force, des agressions, des exactions et des attaques contre des civils qui sont pour la plupart menées après minuit et tôt le matin. En outre, l’OIF a arrêté plusieurs dirigeants du mouvement Hamas et perquisitionné les maisons d’autres personnes en Cisjordanie et les a menacés d’arrestation s’ils sollicitaient leur candidature aux prochaines élections palestiniennes.

Cette semaine, le PCHR a documenté 176 violations du droit international des droits de l’homme et du droit international humanitaire (DIH) commises par l’OIF et des colons de l’OPt.

Tir de l’OIF et violation du droit à l’intégrité corporelle :

L’OIF a abattu et blessé 7 civils lors de ses attaques contre des manifestations pacifiques en Cisjordanie : 3 enfants ont été blessés lors d’un raid de l’OIF contre le village d’Abu Shukheidim à Ramallah; et 3 civils ont été blessés dans des attaques de l’OIF contre deux manifestations distinctes à Kafr Qaddum – Qalqilya; et une autre blessure a été blessée lors d’un raid de l’OIF à Isawiya, à Jérusalem-Est occupée. Des dizaines d’autres ont été asphyxiés par inhalation de gaz lacrymogène.

Dans la bande de Gaza, sept tirs de l’OIF ont été signalés sur des terres agricoles à l’est de la bande de Gaza, et sept autres sur des bateaux de pêche au large de la côte nord de Gaza. En outre, les drones de l’OIF ont pulvérisé des pesticides sur les terres agricoles, à l’est de Khan Younis – se rapprochant de la clôture frontalière, détruisant les cultures.

Incursions et arrestations de civils palestiniens par l’OIF : L’OIF a effectué 98 incursions en Cisjordanie, dont Jérusalem-Est occupée. Ces incursions comprenaient des raids de maisons civiles et des fusillades, attisation de la peur parmi les civils, et l’attaque de beaucoup d’entre eux. Au cours des incursions de cette semaine, 79 Palestiniens ont été arrêtés, dont 3 enfants et 2 femmes.

Dans la bande de Gaza, l’OIF a mené deux incursions limitées dans le centre-est de Gaza.

Démolitions:

Le PCHR a documenté 12 incidents :

  • Jericho: tracteur confisqué
  • Jérusalem-Est: bâtiment résidentiel à Isawiya démoli, ainsi que 2 magasins à Sur Baher.
  • Tubas : 17 tentes (étables résidentielles et ovines) déracinées et 4 étables démolies.
  • Bethléem: deux maisons vertes détruites à al-Khader, et une maison en construction démolie au nord de Tuqu.

Attaques de colons : Les travailleurs sur le terrain du PCHR ont signalé et documenté les incidents suivants :

  • Naplouse: assaut sur la région de Khan al-Laban.
  • Bethléem: des dizaines d’oliviers coupés à al-Walaja

Politique de bouclage israélienne et restrictions à la liberté de circulation :

La bande de Gaza subit toujours la pire fermeture de l’histoire de l’occupation israélienne de l’oPt, qui est entrée dans la 14e année consécutive, sans aucune amélioration de la circulation des personnes et des biens, des conditions humanitaires et des conséquences catastrophiques sur tous les aspects de la vie.

Dans le même temps, l’OIF a continué de diviser la Cisjordanie en cantons séparés, les routes principales étant bloquées par l’occupation israélienne depuis la Deuxième Intifada et avec des postes de contrôle temporaires et permanents, où les mouvements civils sont limités, et ils sont passibles d’arrestations.

Tir et autres violations du droit à la vie et à l’intégrité corporelle

  • Vers 15h00 le jeudi 18 février 2021, des dizaines de jeunes Palestiniens se sont rassemblés près de l’entrée sud du village d’Isawiya, au nord de Jérusalem-Est occupée, se réjouissant des chutes de neige sur la ville, et se sont jeté des boules de neige. Pendant ce temps, l’OIF s’est installée dans la région et a tiré des balles en caoutchouc et des grenades lacrymogènes pour les disperser, sous prétexte que les jeunes hommes étaient présents près de l’Université hébraïque. L’OIF a poursuivi les Palestiniens vers Français Hill et arrêté Ahmed Sami Abu Sbitan (16 ans) et Mahmoud Sa’ied ‘Obaid (20 ans). Le Croissant-Rouge palestinien (PRCS) a déclaré que l’OIF avait ciblé une ambulance du PRCS à l’entrée sud du village d’Isawiya.
  • Le vendredi 19 février 2020, vers 11 heures, une manifestation pacifique a pris son envol devant le conseil du village de Beit Dajan, à l’est de Naplouse, au nord de la Cisjordanie, à l’appel des villageois et avec la participation des Factions nationales d’action à Naplouse, vers des terres menacées de confiscation, à l’est du village. Les manifestants ont hissé des drapeaux palestiniens et scandé des slogans contre l’occupation israélienne, les colons, le mur d’annexion et l’accord du siècle. Lorsque les manifestants sont arrivés sur les lieux, ils ont trouvé un grand nombre de soldats israéliens qui les attendaient. Les manifestants ont de nouveau scandé des slogans contre l’occupation israélienne et les colons. L’OIF a immédiatement réprimé la manifestation et tiré des balles réelles et en caoutchouc, des bombes sonores et des grenades lacrymogènes sur les manifestants. En outre, de nombreux manifestants ont suffoqué en raison de l’inhalation de gaz lacrymogènes et ont reçu un traitement sur place.
  • Vers 12h30, l’OIF stationnée à l’entrée nord du village de Kafr Qaddum, au nord de Qalqilya, a réprimé une manifestation pacifique organisée par des dizaines de jeunes Palestiniens. L’OIF a pourchassé de jeunes Palestiniens rassemblés dans la région, les a affrontés et a tiré des balles réelles et éponges, des bombes sonores et des grenades lacrymogènes sur eux. En conséquence, un homme de 22 ans a été frappé avec une grenade éponge dans le dos.
  • Vers 18h00, des canonnières israéliennes stationnées au large de Waha Shore, au nord-ouest de Beit Lahia, au nord de la bande de Gaza, ont poursuivi des bateaux de pêche palestiniens naviguant à moins de 3 milles marins, ont ouvert le feu autour d’eux, faisant craindre aux pêcheurs et les forçant à fuir. Aucune victime n’a été signalée.
  • Vers 18h00 le samedi 20 février 2021, des canonnières israéliennes stationnées au large de Waha Shore, au nord-ouest de Beit Lahia, au nord de la bande de Gaza, ont poursuivi des bateaux de pêche palestiniens naviguant à moins de 3 milles marins, ont ouvert le feu autour d’eux, faisant craindre aux pêcheurs et les forçant à fuir. Aucune victime n’a été signalée.
  • Vers 8h50 le samedi 20 février 2021, l’OIF stationnée le long de la clôture frontalière de Gaza avec Israël, à l’est de Khan Yunis, a ouvert le feu sur un véhicule d’assainissement, à l’est d’Khuzaʽa un village; aucune victime n’a été signalée.
  • Vers 09h00, des canonnières israéliennes stationnées au large de la côte d’al-Soudanyia, à l’ouest du camp de réfugiés de Jabalia, au nord de la bande de Gaza, ont poursuivi des bateaux de pêche palestiniens naviguant à moins de 3 milles marins, ont ouvert le feu autour d’eux, faisant craindre aux pêcheurs et les forçant à fuir. Aucune victime n’a été signalée.
  • Vers 11h30, l’OIF stationnée le long de la clôture frontalière de Gaza avec Israël, à l’est de Khan Yunis, a ouvert le feu sur des bergers palestiniens et des terres agricoles; aucune victime n’a été signalée.
  • Vers 12h30, l’OIF stationnée à l’entrée nord du village de Kafr Qaddum, au nord de Qalqilya, a réprimé une manifestation pacifique organisée par des dizaines de jeunes Palestiniens. L’OIF a poursuivi de jeunes palestiniens rassemblés dans la région, les a affrontés et ont tiré des balles à l’éponge, des bombes sonores et des grenades lacrymogènes sur eux. En conséquence, deux civils, dont un enfant, ont été touchés avec une grenade éponge dans les membres.
  • Vers 08h00 le dimanche 21 février 2021, des canonnières israéliennes stationnées au large de Waha Shore, au nord-ouest de Beit Lahia, au nord de la bande de Gaza, ont poursuivi des bateaux de pêche palestiniens naviguant à moins de 3 milles marins, ont ouvert le feu autour d’eux, faisant craindre aux pêcheurs et les forçant à fuir. Aucune victime n’a été signalée.
  • Vers 11h45, des drones israéliens ont pulvérisé des pesticides agricoles sur les terres agricoles le long de la clôture frontalière, à l’est de Khan Yunis. L’OIF a affirmé avoir pulvérisé les terres agricoles pour se débarrasser des mauvaises mauvaises entreprises et pour des raisons de sécurité. En conséquence, les récoltes des agriculteurs palestiniens dans les villages Khuzaʽa et abasan ont subi des dommages. Il convient de noter que de temps à autre, l’OIF pulvérisait des terres agricoles le long de la zone frontalière, causant des dommages et des dommages aux cultures des agriculteurs.
  • Vers 03h00 le lundi 22 février 2021, l’OIF s’est installée dans le quartier d’al-Matar, dans le village de Kafr ‘Aqab, au nord de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé deux maisons appartenant à Mostafa Mohammed Abu Rumoz (44 ans) et Maher Rajab Mutair (53 ans) et les ont arrêtées. Au cours de laquelle un certain nombre de jeunes Palestiniens se sont rassemblés et ont lancé des pierres et des bouteilles vides sur l’OIF, qui a poursuivi les jeunes hommes dans les rues du quartier et leur a tiré de lourdes balles en caoutchouc. En conséquence, de nombreux civils ont suffoqué en raison de l’inhalation de gaz lacrymogènes.
  • Vers 11h20, des canonnières israéliennes stationnées au large de Waha Shore, au nord-ouest de Beit Lahia, et au large de la côte d’al-Sudaniyia, au nord de la bande de Gaza, ont poursuivi des bateaux de pêche palestiniens naviguant à moins de 4 milles marins, ont ouvert des tirs sporadiques autour d’eux, faisant craindre aux pêcheurs et les forçant à fuir. Aucune victime n’a été signalée.
  • Mardi vers 01h30, l’OIF stationnée le long de la clôture frontalière de Gaza avec Israël, à l’est de la ville de Deir al-Balah, dans le centre de la bande de Gaza, a ouvert le feu sur des terres agricoles; aucune victime n’a été signalée.
  • Vers 9h30, des canonnières israéliennes stationnées au large de Waha Shore, au nord-ouest de Beit Lahia, et au large de la côte d’al-Soudanyia, au nord de la bande de Gaza, ont poursuivi des bateaux de pêche palestiniens naviguant à moins de 4 milles marins, ont ouvert des tirs sporadiques autour d’eux, faisant craindre aux pêcheurs et les forçant à fuir. Aucune victime n’a été signalée.
  • Vers 17h20, l’OIF stationnée le long de la clôture frontalière de Gaza avec Israël, à l’est du camp de réfugiés de Bureij, dans le centre de la bande de Gaza, a ouvert le feu sur des terres agricoles; aucune victime n’a été signalée.
  • Vers 07h00 le mercredi 24 février 2021, des canonnières israéliennes stationnées au large de Waha Shore, au nord-ouest de Beit Lahia, et au large de la côte d’al-Soudaniyia, au nord de la bande de Gaza, ont poursuivi des bateaux de pêche palestiniens naviguant à moins de 2-4 milles marins, ont ouvert des tirs sporadiques autour d’eux jusqu’à 09h00, faisant craindre aux pêcheurs et les forçant à fuir. Aucune victime n’a été signalée.
  • Vers 7h30, l’OIF stationnée le long de la clôture frontalière de Gaza avec Israël, à l’est de Khan Yunis, a ouvert le feu sur les terres agricoles et les bergers palestiniens, à l’est de Khuzaʽa et dans les villages abasans; aucune victime n’a été signalée.
  • Vers 08h00, l’OIF stationnée le long de la clôture frontalière de Gaza avec Israël, au nord de la bande de Gaza, a ouvert des tirs sporadiques sur les zones frontalières, faisant craindre aux agriculteurs palestiniens. Aucune victime ni dégât matériel n’ont été signalés.
  • À peu près au même moment, l’OIF stationnée le long de la clôture frontalière de Gaza avec Israël, à l’est du cimetière islamique d’al-Shuhada et à proximité de la région d’Abou Safiyia, à l’est et au nord-est du camp de réfugiés de Jabalia, a ouvert des tirs sporadiques sur la zone frontalière, faisant craindre aux agriculteurs palestiniens. Aucune victime ni dégât matériel n’ont été signalés.
  • Vers 11h20, l’OIF s’est installée dans le village d’Abou Shukheidim, au nord de Ramallah. Pendant ce temps, un certain nombre de jeunes Palestiniens se sont rassemblés et ont lancé des pierres sur l’OIF, qui a riposté avec des balles réelles et en caoutchouc, des grenades lacrymogènes et des bombes sonores. En conséquence, 3 enfants ont été abattus avec des balles en caoutchouc; le premier enfant (15 ans) a reçu une balle en caoutchouc dans le dos et a été traité sur place; le second (13) a été abattu d’une balle en caoutchouc dans le cou et traité sur place; et le troisième (14 ans) a reçu une balle en caoutchouc dans l’abdomen et a été transporté à l’hôpital arabe Istishari, dans la banlieue d’Um Rihan. En outre, de nombreux civils ont suffoqué en raison de l’inhalation de gaz lacrymogènes.

Incursions et arrestations

Jeudi 18 février 2021:

  • Vers 00h00, l’OIF stationnée à la Porte de Damas « Bab al-Amud », à Jérusalem-Est occupée, a roué de coups et arrêté Sajed Ammar al-Salayma (22 ans) et l’a emmené vers une destination inconnue. Une vidéo publiée sur les réseaux sociaux montrait les soldats israéliens alors qu’ils l’attaquaient sévèrement et tentaient de l’étrangler dans la salle de surveillance des soldats israéliens dans la région.
  • À 00h30, l’OIF a arrêté Sami Abu Khdeir (21 ans) et Laith Abu Khdeir (20 ans), alors qu’ils étaient présents près de la rue principale du quartier de Shu’afat, au nord de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est, affirmant qu’ils jetaient de la neige sur un véhicule israélien. L’OIF les a emmenés dans un centre de policede la colonie de Neve Yaakov,au nord de la ville.
  • Vers 8h30, l’OIF renforcée par plusieurs véhicules militaires « 4 bulldozers et une jeep » s’est déplacée de 50 à 100 mètres à l’ouest de la clôture frontalière, à l’est du village de Wadi al-Salqa, à l’est de Deir al-Balah. Ils ont nivelé et peigné les terres et se sont de nouveau déployés à l’intérieur de la clôture frontalière 5 heures plus tard.
  • Vers 09h00, l’OIF déployée dans les quartiers de la vieille ville de Jérusalem a arrêté (4) des civils dans le quartier de Jaber, dans le côté est de la Grotte des Patriarches, alors qu’ils jouaient avec la neige. L’OIF les a emmenés au centre de police de Kiryat Arba, à l’est d’Hébron, et les a relâchés plus tard. Les personnes arrêtées sont : Nizar Naser Gholmah (19 ans), Ahmed Sa’eed al-Rajabi (18 ans), Fahed Atta Ehrayiz (21 ans) et Amjad Jameel al-Adhami (20 ans).
  • Vers 13h00, l’OIF a sévèrement battu et arrêté (4) des civils alors qu’ils jouaient avec la neige dans les cours de la mosquée Aqsa, dans la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. Un grand nombre de civils jouaient dans la neige avant l’intervention de l’OIF et tentaient de les disperser, affirmant que les soldats avaient été pris pour cible avec des boules de neige. Les personnes arrêtées sont: Tareq Mahdi al-Basti (21 ans), Ibrahim Ahmed al-Zaghal (20 ans), Anas Jaber (18 ans) et Mousa Mohammed Hamdan (19 ans).
  • À peu près au même moment, l’OIF a arrêté Alaa Mohammed Ja’abis (21 ans), alors qu’il était présent dans le village de Jabel Mukaber, au sud-est de Jérusalem-Est occupée, affirmant qu’ils jetaient de la neige sur un véhicule israélien. L’OIF l’a emmené au centre de police « Oz » de la ville.
  • Vers 19h00, l’OIF a vérifié les cartes d’identité et arrêté Sufian Firas Abu al-Hawa (18 ans) et Ahmed Waleed Qabaja (20 ans), alors qu’ils étaient présents dans le quartier d’al-Tur, à l’est de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. L’OIF les a emmenés au centre de police al-Bareed, rue Salah al-Dein.
  • L’OIF a effectué (2) des incursions à Azzun, à l’est de Qalqilya; et le village de Deir Nidham, au nord-ouest de Ramallah. Aucune arrestation n’a été signalée.

Vendredi 19 février 2021:

  • Vers 02h00, l’OIF s’est installée à Qalqilya. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Rami Mohammed Farhan (25 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 3h20, l’OIF s’est installée à Jénine, au nord de la Cisjordanie. Ils ont perquisitionné et fouillé deux maisons appartenant à Isma’el Abdul Baqi Abu al-Wafa (31 ans) et Abdullah Fahmi Sha’ban (30 ans) et les ont arrêtées.
  • L’OIF a effectué (2) des incursions à Jab’, au sud de Jénine; Deir Ballut, à l’ouest de Salfit. Aucun arrêté n’a été signalé.

Samedi 20 février 2021:

  • Vers 00h30, l’OIF s’est installée à Hizma, au nord-est de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Ra’ed Salah al-Dein (21 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 01h00, l’OIF s’est installée dans le village d’al-Shuyukh, au nord d’Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Mohammed Sharif al-Halaiqa (21 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 16h00, l’OIF s’est installée dans le quartier de Wadi Yasul, à Silwan, au sud de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. Ils ont attaqué et fouillé la maison de Suhaib Arafat al-A’war (23), l’ont arrêté et confisqué son véhicule. Il convient de noter qu’al-A’war est un ancien prisonnier qui a passé 2 ans dans les prisons israéliennes.
  • À peu près au même moment, l’OIF s’installe dans le village d’Isawiya, au nord-est de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’Alaa Esmat Obaid (33 ans) et l’ont arrêté.
  • L’OIF a effectué (3) des incursions dans les villages de Dura, Karma et Sa’ir dans le gouvernorat d’Hébron. Aucune arrestation n’a été signalée.

Dimanche 21 février 2021:

  • Vers 03h00, l’OIF s’est installée dans le village de Rummanah, à l’ouest de Jénine, au nord de la Cisjordanie. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Mahmoud Mohammed Bushnaq (35 ans) et l’ont arrêté.
  • À peu près au même moment, l’OIF s’installe dans le village d’Idhna, à l’ouest d’Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Mohammed Nizar Tmeizi (37 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 12h00, l’OIF s’est installée dans le quartier de Shu’afat, au nord de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Sylvia Abu Laban, directrice de l’organisation-bénévole de la Société pour l’espoir, et l’ont arrêtée. Il convient de noter qu’elle a été poursuivie, a fait l’objet d’une enquête et a été arrêtée à plusieurs reprises, dont la dernière date d’avril 2020.
  • Vers 16h00, l’OIF a arrêté l’enseignante Khadija Mohammed Khwais (42 ans), alors qu’elle était présente près de la Porte du Lion « Bab al-Asbat », l’une des portes de la mosquée Aqsa dans la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. L’OIF l’a emmené au centre de police d’al-Qishlah où ils lui ont remis une décision qui lui interdit l’entrée à la mosquée Aqsa pendant une semaine. Il convient de noter que Khwais a été interdit d’entrer dans la mosquée Aqsa depuis des années en raison de ses activités à l’intérieur, ainsi que ses réponses aux raids israéliens répétés à la mosquée, et elle a été arrêtée à plusieurs reprises.
  • Vers 18h00, l’OIF s’est installée dans le quartier d’al-Thuri, au sud de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé le domicile du chercheur sur les affaires de Jérusalem, Jamal Radwan Amr (65 ans), et lui ont immédiatement demandé de se référer aux services de renseignement israéliens du centre de détention de Moscovie, à Jérusalem-Ouest. Le fils du Dr Jamal, Radwan Amr, a déclaré que les forces spéciales israéliennes et les services de renseignement ont pris d’assaut la maison de son père pour tenter d’arrêter son père, mais qu’il n’était pas chez lui, alors ils lui ont laissé une convocation pour les référer dès que possible. Il a ajouté que lorsque son père est arrivé au centre de détention de Moscovie, ils l’ont interrogé pendant des heures sur son rôle dans l’incitation des médias concernant Jérusalem, les questions de colonisation israélienne et sur la région de Bab al-Rahma dans la mosquée Aqsa. L’OIF a remis à son père une décision interdisant son entrée à la mosquée Aqsa pendant 10 jours.
  • L’OIF a effectué (3) des incursions dans les villages de Dhahiriya, Bani Na’im et Qalqas dans le gouvernorat d’Hébron. Aucune arrestation n’a été signalée.

Lundi 22 février 2021:

  • Vers 1 h, l’OIF s’est installée dans le village de Qalqas, au sud d’Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Jibrin Abdul Hakim Abu Sneina (38 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 1h30, l’OIF s’est installée à Hizma, au nord-est de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Wissam Kan’an al-Khateeb (23 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 02h00, l’OIF s’est installée à Anata, au nord-est de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé deux maisons appartenant à Islam Isma’el Ibrahim (22 ans) et Ameer Mohammed Ibrahim (24 ans) et les ont arrêtées.
  • Vers 2h30, l’OIF s’est installée à Naplouse. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté le pharmacien Amr Abdul Raheem al-Hanbali (50 ans) et Mostafa Ali al-Shunnar (59 ans), un professeur d’université, un dirigeant du Mouvement Hamas et un ancien prisonnier qui a été arrêté à plusieurs reprises.
  • Vers 02h40, l’OIF s’est installée dans le camp de réfugiés d’Ein al-Sultan, à l’ouest de Jéricho. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Mahmoud Mohammed al-Kalouni (22 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 03h00, l’OIF s’est renforcée avec plusieurs véhicules militaires déplacés dans le camp de réfugiés d’Aqabat Jabr, au sud-ouest de Jéricho, et stationnés dans la région de Yaghi. L’OIF s’est déployée entre les maisons des civils, a attaqué et fouillé la maison d’Omar Abu Janada, et aucune arrestation n’a été signalée.
  • Vers 03h00, l’OIF s’est installée dans le camp de réfugiés de Dheisha, au sud de Bethléem. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Tareq Ziad Arafa (17 ans), Wael Khalil Salem (40 ans), Ali Yousef Arafa (28 ans) et son frère Othman (25 ans).
  • Vers 03h00, l’OIF s’est installée dans le village de Salem, au sud-est de Naplouse. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Mohammed Tareq Eshtayya (19 ans).
  • Vers 3h30, l’OIF s’est installée dans le camp de réfugiés de Jénine, à l’ouest de Jénine. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’Ahmed Mohammed Shaqfa (23 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 04h00, l’OIF s’est installée à Qabatiya, au sud-est de Jénine. Ils ont attaqué et fouillé plusieurs maisons et arrêté (3) des civils; Mo’men Nasri Abu al-Rab (24 ans), Qusai Subhi Hanaisha (25 ans) et Mothanna Khaled Kmeil (23 ans).
  • Vers la même époque, l’OIF s’installe dans le village d’Abu Shukheidim, au nord de Ramallah. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Mo’tasem Khalil Abu Shukheidim (23 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 06h00, l’OIF stationnée près de la colonie de Kedumim, à l’est de Qalqilya, a arrêté Dia’ Rajab Jom’a (30 ans), de Kafr Qaddum, à l’est de Qalqilya.
  • Vers 13h00, l’OIF a convoqué Daniel Zuhair Nasra (20 ans), par téléphone, pour se référer au centre de détention de Moscovie. À son arrivée, il a été interrogé pendant plusieurs heures et libéré à des conditions qui respectaient l’assignation à résidence pendant deux jours et l’interdiction de son entrée dans le quartier d’al-Tur pendant deux semaines.
  • Vers 17h00, l’OIF a arrêté le directeur de la Fondation Dame de la Terre, le Dr Kamal al-Husseini, alors qu’il se dirigeait vers la région de Jabal al-Zaitun, à l’est de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est, pour avoir tiré. L’OIF l’a emmené au centre de détention de Moscovie et l’a interrogé pendant quatre heures, puis ils lui ont donné la décision de lui interdire de tenir des activités ou des événements nationaux à Jérusalem ou de lever le drapeau palestinien dans la ville, puis il a été libéré.
  • L’OIF a effectué 3 incursions dans le camp de réfugiés d’Ein al-Sultan, près de Jéricho; villages de Yatta et Karmel à Hébron; Saffarin et Khirbet Jubara, au sud de Tulkarm. Aucune arrestation n’a été signalée.

Mardi 23 février 2021:

  • Vers 01h00, l’OIF s’est installée à Hizma, au nord-est de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Mohammed Sa’ada Sa’eed (27 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 1h30, l’OIF s’est installée rue al-Saff à Bethléem. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Mo’ath Mohammed Suman (31 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 02h00, l’OIF s’est installée dans le village d’Einabus, au sud-est de Naplouse. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Abdul Jabbar Mustafa Allan (55 ans) et ses deux fils; Jawad (30 ans) et Mustafa (26 ans).
  • À peu près au même moment, l’OIF s’installe dans le village de Tayasir, à l’est de Tubas. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Hasan Khaled Amer (28 ans).
  • À peu près au même moment, l’OIF s’installe à Beit Ummar, au nord d’Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé deux maisons et arrêté Obay Yousef Abu Maria (17 ans) et remis à Mohammed Ibrahim Bahar (24 ans) une convocation pour se référer aux services de renseignement israéliens dans la colonie de « Gush Etzion », au sud de Bethléem.
  • À peu près au même moment, l’OIF s’installe dans le camp de réfugiés d’Aroub, au nord d’Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Qusai Jehad Ja’ara (26 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 2h30, l’OIF s’est installée à Tubas. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Sedqi Sawafta (49 ans), un dirigeant du Mouvement Hamas, et Obada Shafiq al-Kharraz (18 ans).
  • Vers 2h30, l’OIF s’est installée dans le village d’Harmala, à l’est de Bethléem. Ils ont perquisitionné et fouillé deux maisons appartenant à Ahmed Sa’eed Sabbah (23 ans) et Salah Mousa Sabbah (23 ans) et les ont arrêtées.
  • Vers 3 h, l’OIF s’est installée à Qalqilya. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’Ayman Hasan Thiab (40) et l’ont arrêté.
  • Vers 3h30, l’OIF s’est installée dans le village d’al-Yamun, à l’ouest de Jénine. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Mohammed Farah Smoudi (31 ans) et Sanad Sufian Khamaisa (32 ans).
  • Vers 04h00, l’OIF s’est installée dans le camp de réfugiés de Shu’afat, au nord-est de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Ma’moun Farhan (29 ans) et l’ont arrêté. Il convient de noter que Farhan se préparait pour son mariage le jeudi suivant.
  • Vers 04h00, l’OIF s’est installée dans le village de Dawha, au sud-ouest de Bethléem. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Taqi Saleh Manasra (25 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 9h30, l’OIF renforcée par plusieurs véhicules militaires s’est déplacée vers le village de Kuseise, à l’est de Dura, au sud-ouest d’Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé deux maisons appartenant à Nayef Mohammed al-Rajoub (63 ans), l’un des anciens législateurs palestiniens, le chef du Hamas et ancien ministre des Dotations; rizq Abdullah al-Rajoub (60 ans). L’OIF sur le terrain les a interrogés et leur a ordonné de ne pas se présenter ou de participer à une quelconque propagande électorale ou ils seront arrêtés. Aucune arrestation n’a été signalée.
  • Vers 10h30, l’OIF a arrêté un véhicule appartenant au personnel du réseau d’information al-Alam, alors qu’il était présent dans le quartier d’al-Tur, à l’est de Jérusalem-Est occupée. Ils ont fouillé le véhicule et confisqué tout son contenu, puis vérifié les cartes d’identité du personnel et arrêté le photojournaliste Ahmed Othman Jalajel (42 ans). L’OIF l’a emmené au centre de détention de Moscovie et l’a libéré plus tard.

Le journaliste, Khader Shahine, a déclaré que: « quand le personnel et moi nous dirigions vers le quartier d’al-Tur pour continuer à préparer un reportage, un véhicule israélien nous a arrêtés, a fouillé notre véhicule, vérifié nos cartes d’identité, confisqué notre équipement et nos caméras et arrêté le photojournaliste Ahmed Jalajel ». Shahine a ajouté que l’OIF avait interrogé le personnel et accusé Ahmed Jalajel d’avoir participé à des manifestations et à des activités d’incitation. Shahine a également souligné que l’OIF avait libéré Ahmed Jalajel après plusieurs heures d’interrogatoire en présence de son avocat, et que Jalajel était toujours sous enquête et qu’il était jugé dans quelques jours.

  • Vers 11h30, l’OIF s’est installée dans le village de Kharsa, au sud de Dura. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Mohammed Kamel Iqtaiel (58 ans) et l’ont enquêté sur le terrain sur les élections palestiniennes, car il a été menacé d’être arrêté s’il participait aux élections législatives ou soutenait une liste électorale. Aucune arrestation n’a été signalée.
  • L’OIF a effectué (10) des incursions à Jénine, Silat al-Harithiya, Arraba, Ya’bad, Zababdeh dans le gouvernorat de Jénine; village de Salem, au nord-est de Naplouse; Beit Ula, Imreish et Tarrama à Hébron; Village de Kifl Haris, au nord de Salfit. Aucune arrestation n’a été signalée.

Mercredi 24 février 2021:

  • Vers 02h00, l’OIF s’est installée dans la banlieue de Shwiaka à Tulkarm. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’As’ad Mohammed Na’alwa (52 ans) et l’ont arrêté avec ses deux fils: Hisham (19 ans) et Haitham (28 ans).
  • Vers 02h00, l’OIF s’est installée dans le village de Dhahiriya, au sud d’Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’al-Ja’bari et arrêté Ahed Awni al-Ja’bari (19 ans) et son frère Anan (20 ans).
  • Vers 03h00, l’OIF s’est installée dans le camp de réfugiés de Tulkarm, dans les villages d’Illar et d’Anabta à Tulkarm. Ils ont attaqué et fouillé plusieurs maisons et arrêté (3) des civils; Jehad Mohammed Kharioush (24 ans), Emad Mohammed Abu Osba (34 ans) et Qusai Hussam Belbaisi (19 ans).
  • Vers 03h00, l’OIF s’est installée dans le village de Tell, au sud-ouest de Naplouse. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Hussam Adnan Eshtayya (20 ans).
  • À peu près au même moment, l’OIF s’installe dans le village de Wadi al-Far’a, au sud de Tubas. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Anwar Sa’oud Barahma (43 ans).
  • Vers 05h00, l’OIF s’est installée dans le village de Kafr Malik, au nord-est de Ramallah. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’Abdul Fattah Farouq Ba’irat (26 ans) et l’ont arrêté. Il convient de noter que Ba’irat est un ancien prisonnier.
  • Vers 7h40, l’OIF s’est installée dans le village d’al-Mughayyir, au nord-est de Ramallah. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Mo’men Faleh Abu Alia (22 ans).
  • Vers 10 h, l’OIF s’est déplacée dans le sud d’Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Majdi Mohammed Qaisiyah (29 ans) et l’ont arrêté.
  • L’OIF a effectué (5) des incursions à Kobar, al-Mazra’a al-Gharbiya, Dura al-Qar’ dans le gouvernorat de Ramallah; Village de Halhul à Hébron. Aucune arrestation n’a été signalée.

Expansion des colonies et violence des colons en Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est occupée

Démolition et confiscation de biens civils

  • Vers 19h20, le samedi 20 février 2021, l’OIF, appuyée par des véhicules militaires et accompagnée d’un VUS de l’Administration civile israélienne, s’est installée dans la communauté bédouine arabe al-Zayed dans le village d’An-Nuway’imah, au nord de Jéricho. L’OIF a saisi un tracteur sous prétexte de travailler dans la zone C. Le propriétaire du tracteur, Hussein Dawoud Tarif al-Zayed (65 ans), a été tabassé par l’OIF alors qu’il tentait d’empêcher ce dernier de saisir son tracteur; en conséquence, il a subi des blessures à la tête et des ecchymoses dans son corps. Il a été transporté à l’hôpital gouvernemental de Jéricho dans la ville, notant qu’il était diabétique. L’OIF a arrêté le fils d’Hussein, Taqfiq (35 ans) et s’est retiré pour le libérer plus tard.
  • Vers 07h30, le lundi 22 février 2021, des bulldozers de la municipalité israélienne ont démoli le bâtiment de 2 étages de la famille Alian dans le village d’al-Issawiya, au nord-est de Jérusalem-Est occupée, sous prétexte qu’il n’y avait pas de permis de construire.

Fadi Ali ‘Alian, l’un des propriétaires d’appartements résidentiels dans le bâtiment et responsable de l’unité de garde de la mosquée al-Aqss, a déclaré que d’importantes forces de soldats israéliens, accompagnés de 500 policiers israéliens se sont rassemblés aux entrées du village d’al-Issawiya lundi matin et se sont installés dans le village. Ils se sont déployés dans les rues jusqu’à son bâtiment familial, ont encerclé le bâtiment et fermé toutes les routes qui y mènent. Ils ont attaqué le bâtiment et expulsé de force tous ceux qui se trouvaient à l’intérieur, y compris des femmes, des enfants et des jeunes hommes, ainsi que les citoyens rassemblés sur le toit du bâtiment pour tenter d’arrêter la démolition. « Alian a dit que le bâtiment a été construit il ya 10 ans; au cours de laquelle la municipalité israélienne a pris la décision de le démolir et a imposé à la famille une amende pour construction sans licence de 16 000 shekels. La famille a ainsi demandé la licence avec l’aide d’avocats et d’ingénieurs car le bâtiment répond aux exigences nécessaires pour accomplir toutes les procédures de licence et se trouve dans la nouvelle carte structurelle du village d’al-‘Issawiya. Il a ajouté que l’avocat de sa famille avait déposé une requête devant la Cour suprême de justice contre la loi « Chemnitz », qui vise à accélérer les démolitions de maisons dans les villes arabes, mais la Cour a rejeté et renvoyé la décision de démolition de l’immeuble de la famille Alian au Comité central qui avait approuvé la décision. « Alian a indiqué qu’il a été surpris hier soir par l’appel de la municipalité israélienne pour l’informer de son intention de mettre en œuvre l’ordre de démolition et ils doivent quitter le bâtiment le lendemain matin. « Alian a souligné que la décision de démolir son bâtiment familial était une décision politique par excellence, d’autant plus qu’il avait déjà reçu plusieurs appels des services secrets israéliens le menaçant de démolir son bâtiment familial s’il continuait à travailler comme chef de l’unité de garde dans la mosquée. Il a ajouté que l’OIF n’a pas suffi à l’arrêter pendant un an et à le taquiner en lui refusant l’accès à la mosquée Al-Aqsa pendant de longues périodes, mais a également mis en œuvre leurs menaces et démoli sa maison et les maisons de sa famille. « Alian Family bâtiment, qui est sur une superficie d’environ 370 m² de deux étages qui contiennent 4 appartements, abrité Ali ‘Alian, sa femme et ses enfants, Amjad, Murad, et Fadi avec leurs familles (c’est-à-dire environ 20 membres de la famille, dont 12 enfants.) Après que l’OIF a terminé la démolition et s’est retirée, ils sont retournés confisquer les drapeaux palestiniens qui étaient fixés sur les décombres et ont tiré des balles en caoutchouc et des bombes sonores au hasard sur des dizaines de citoyens qui s’y rassemblaient. En conséquence, Mohammed Abu al-Hummus (51 ans), chef du Comité de suivi dans le village d’al-Issawiya, a été blessé d’une balle en caoutchouc à l’abdomen, après que l’OIF l’ait frappé avec des crosses de fusils sur la main pour casser son téléphone portable. Il a été transporté à l’hôpital al-Maqased pour y être soigné.

  • Vers 08h00, l’OIF accompagnée d’une grue montée par camion de l’Administration civile israélienne et de deux bulldozers s’est déplacée vers Kherbet Humus, dans le nord de la vallée du Jourdain, à l’est de Tubas. Les bulldozers ont déraciné 17 élevages résidentiels et ovins, démoli des étables et confisqué des réservoirs d’eau pour la sixième fois consécutive en un mois sous prétexte de construction illégale dans la zone C.

Les personnes touchées étaient les suivantes :

Non.NomInstallation affectée
1-Abdel Ghani al-‘Awawdah et ses deux fils, Mo’az et Anas– 3 tentes résidentielles offertes par le Croissant-Rouge palestinien et une autre tente de moutons offerte par l’Union européenne ont été enlevées et confisquées
2-Walid Suleiman Freij Abu al-Kabbash et ses deux frères Harb et Mohammad– 3 tentes résidentielles offertes par prcs et une autre tente donnée par l’UE ont été enlevées et confisquées – 2 réservoirs d’eau ont été confisqués – 2 bergeries sur une superficie de 500 m² ont été démolies
3-Ismail Freij et ses deux fils Nazem et Nizam– 2 réservoirs d’eau confisqués – 4 réservoirs en plastique confisqués – 2 tentes de moutons données par l’UE confisquées et enlevées – 3 tentes résidentielles offertes par le PRCS enlevées et confisquées – Une étable ouverte sur une superficie de 250 m² démolie
4-Yasser Mahmoud Abu al-Kabbash et son fils Sanad– 2 tentes résidentielles offertes par prcs enlevées et confisquées – Une étable ouverte sur une superficie de 250 m² démolie
5-Harb, Mohammad et Walid Suleiman Freij– 4 tentes données par l’UE confisquées
  • Vers 11h00, l’OIF a démoli deux magasins appartenant à Mohammed ‘Omer Salman Tarshan dans le village de Sour Baher, au sud de Jérusalem-Est occupée. Le propriétaire, Mohammed Tarshan, a déclaré que la municipalité israélienne a démoli les 2 magasins (chacun est de 60 m²) sans préavis. Tarshan a ajouté que c’est la deuxième fois que l’OIF démolit ses magasins alors que les bulldozers de la municipalité israélienne démolissaient le 28 octobre 2020 2 magasins construits en 1940 lorsqu’ils étaient loués comme un café et un magasin de fleurs en plus d’une maison en construction au deuxième étage d’environ 100 m².
  • Lundi vers 11h00, les autorités israéliennes d’occupation ont démoli deux arboriculteurs du village de Khader, au sud de Bethléem, sous prétexte de constructions sans permis. Le chef du bureau du Comité de résistance aux murs à Bethléem, Hasan Breijiyeh, a déclaré que l’OIF avait démoli deux tonnelles dans les zones de « Dabdoub » et « al-Sowanah », au sud du village, appartenant à Mahmoud Khalil Ghuneim et Mohammed Mustafa Sbeih sous prétexte de construction sans permis.
  • Vers 12h30, les bulldozers israéliens ont démoli une maison en construction dans le village de Kherbet al-Deir, au nord du village de Teqoa, à l’est de Bethléem, sous prétexte d’un bâtiment sans permis.

Le directeur de la municipalité du village de Teqoa, Taysir Abu Mefreh, a déclaré que l’OIF s’était installée dans la région de Kherbet al-Deir, au nord du village, et avait refusé tout mouvement. Ils ont démoli une maison en construction de 160 m² appartenant à Mahmoud Salman. Abu Mefreh a déclaré que la démolition faisait partie d’une série d’attaques et de mesures constantes de l’OIF contre le village de Teqoa et ses habitants.

Attaques de colons contre des civils palestiniens et leurs biens

  • Vers 17h45, le vendredi 19 février 2021, un groupe de colons de la colonie de « Levona » établie dans le village d’al-Lubban ash-Sharqiya oriental, au sud-est de Naplouse, a attaqué le Khan ottoman, à l’est du village, tentant de le reprendre. Un certain nombre de citoyens se sont rassemblés et ont lancé des pierres sur l’OIF et les colons; en réaffectation, l’OIF a tiré des grenades lacrymogènes et des balles en caoutchouc pour les disperser. En conséquence, de nombreux citoyens ont suffoqué en raison de l’inhalation de gaz lacrymogènes.
  • Le dimanche 21 février au matin 2021, des colons israéliens ont coupé des dizaines d’oliviers féconds dans une parcelle de terre appartenant à Fawzi Mahmoud Khalifah dans le village d’al-Walaja, au nord-ouest de Bethléem.

Le chef du conseil du village, Khader al-A’araj, a déclaré qu’un groupe de colons de la colonie de « Har Gilo » établie sur les terres du village d’al-Walajah a coupé environ 70 oliviers féconds plantés il y a 10 ans sur les terres de Fawzi Khalifah dans la région d’Orouq Zneid, au sud du village, à l’aide d’une scie. Il convient de noter que le village d’al-Walaja a fait l’objet d’une campagne acharnée de démolitions de maisons et d’avis de démolitions de maisons par les colons, en plus de raser les terres et de déraciner les arbres.

Politique de fermeture et restrictions à la liberté de circulation des personnes et des marchandises :

La bande de Gaza subit toujours la pire fermeture de l’histoire de l’occupation israélienne de l’oPt alors qu’elle est entrée dans les 14E année consécutive, sans aucune amélioration de la circulation des personnes et des biens, des conditions humanitaires et des conséquences catastrophiques sur tous les aspects de la vie.

La Cisjordanie:

En plus de 108 postes de contrôle permanents et routes fermées, cette semaine a vu la mise en place de postes de contrôle plus temporaires qui restreignent les marchandises et les individus 49 postes de contrôle temporaires, où ils ont fouillé les véhicules des Palestiniens, vérifié leurs iD et arrêté l’un d’eux. L’OIF a fermé de nombreuses routes avec des cubes de ciment, des barrières de détecteur de métaux et des bermes de sable et a resserré ses mesures contre le mouvement des individus aux postes de contrôle militaires permanents.

Jérusalem:

  • Le dimanche 21 février 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle aux entrées des villages d’Anata et jab’, au nord-est de Jérusalem-Est occupée.

Ramallah:

  • Le jeudi 18 février 2021, l’OIF a établi 3 postes de contrôle sur une route entre les villages de Deir Ibzi et Ras Karkar; à l’entrée du village de Sinjil; et près du pont du village d’Atara.
  • Le vendredi 19 février 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle à l’entrée principale du village de Nabi Salih et à l’intersection du village de Taybeh.
  • Le samedi 20 février 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle sur une route entre les villages de Deir Ibzi et Ras Karkar et près du pont du village d’Atara.
  • Le dimanche 21 février 2021, l’OIF stationnée au poste de contrôle d’al-Mahkama, établi près de la colonie deBeit El, au nord de la ville d’Al-Bireh, a fermé le poste de contrôle, faisant obstacle au mouvement des véhicules. Le point de contrôle a ensuite été ouvert.
  • Le lundi 22 février 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle sur une route entre les villages de Deir Ibzi et Ras Karkar.

Bethléem:

  • Le vendredi 19 février 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’entrée du village de Tuqu, à l’est de la ville.
  • Le dimanche 21 février 2021, l’OIF a établi 3 postes de contrôle aux entrées nord et ouest du village de Tuqu et à l’entrée du village de Beit Fajjar, au sud de la ville.
  • Le lundi 22 février 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle à l’entrée ouest du village de Tuqu et à l’entrée ouest du village de Beit Fajjar, au sud de la ville.
  • Le mardi 23 février 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle dans la région d’Aqbet Hassna et près de l’intersection Um al-Nashnash, au sud de la ville.
  • Le mercredi 24 février 2021, l’OIF a établi 4 postes de contrôle à l’entrée ouest du village de Tuqu, près de l’intersection du village de Jab, dans la région d’Aqbet Hassna et près de l’intersection Um al-Nashnash, au sud de la ville.

Tubas:

  • Le vendredi 19 février 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle dans la région de Wadi al-Maleh, dans le nord de la vallée du Jourdain, à l’est de Tubas.

Naplouse:

  • Le samedi 20 février 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’intersection d’al-Moraba’a entre les villages du sud et de l’est de Naplouse.
  • Le mardi 23 février 2021, l’OIF a établi deux points de contrôle à l’intersection al-Moraba’a, qui relie les villages du sud et de l’est de Naplouse, et à l’intersection de la colonie deShafi Shimron,qui relie Tulkarm à Naplouse, à l’ouest de Naplouse.

Jénine:

  • Le samedi 20 février 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’entrée du village d’al-Jab’, au sud de Jénine.

Hébron:

  • Le jeudi 18 février 2021, l’OIF a établi 2 postes de contrôle aux entrées des villages d’Idhna et du Samu.
  • Le vendredi 19 février 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle aux entrées des villages de Beit Ummar et surif.
  • Le samedi 20 février 2021, l’OIF a établi 4 postes de contrôle à l’entrée ouest d’Hébron, à l’entrée nord de la ville de Halhul et aux entrées des villages de Beit Awwa et idhna.
  • Le mardi 23 février 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle aux entrées des villages de Bani Na’im et de Tawana.

Qalqilya:

  • Le jeudi 18 février 2021, l’OIF a établi 3 postes de contrôle aux entrées du village d’Azzun et d’Izbat al-Tabib et entre les villages d’Azzun et de Jayyous, à l’est de la ville.
  • Le vendredi 19 février 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle aux entrées des villages d’Azzun et d’Izbat al-Tabib, à l’est de la ville.

Salfit:

  • Le jeudi 18 février 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle aux entrées des villages de Kafr ad-Dik et Deir Ballut, à l’ouest de Salfit.
  • Le samedi 20 février 2021, l’OIF a établi trois postes de contrôle à l’entrée du village de Qarawat Bani Hassan, à l’entrée nord de Salfit, et entre le village d’Iskaka et Salfit, à l’est de la ville.
  • Le lundi 22 février 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle aux entrées des villages de Deir Ballut et Kafr ad-Dik, à l’ouest de la ville.
  • Le mardi 23 février 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’entrée nord de Salfit.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s