NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Orléans vendredi 02 avril les intermittentEs et l’intersyndicale CGT, FSU Solidaires manifestent et réclament le retrait de la contre-réforme de l’assurance-chômage. Pôle Emploi occupé !

Plus de 300 manifestantes ce vendredi matin, 02 avril sur le parvis du théâtre d’Orléans. Il y avait, parmi eux, des intermittents, des postiers, des cheminots,
des archéologues… L’intersyndicale à l’origine du cortège réclame le :

Retrait de la contre-réforme de l’assurance-chômage pour tous les privés d’emplois, les précaires et les intermittentEs en France.

Partis du théâtre d’Orléans, toujours occupé, rappelons-le, par des intermittents du spectacle, qui ne désarment pas. On trouvait, évidemment, dans le cortège qui, dès 10 h 30, a pris la direction de la cité administrative Coligny, de nombreux artistes et techniciens œuvrant dans le champ de la culture tout de noir vétuEs.

La manifestation était pourtant bien interprofessionnelle, emmenée par plusieurs dizaines d’intermittentEs et l’intersyndicale (CGT, SNAC-FSU, Solidaires…) Soutenue par le NPA… « On est dans la rue pour exiger le retrait de la contre-réforme de l’assurance-chômage pour les intermittents et tous les privés d’emplois « , nous dit S… musicien intermittent en lutte « La réforme, ajoute-t-il, va durcir les conditions d’accès à leurs droits de l’ensemble des chômeurs. Il faudra notamment avoir travaillé plus longtemps pour pouvoir bénéficier de l’assurance-chômage sur une période plus courte. On estime par ailleurs qu’arrivera avec la réforme (devant entrer en vigueur le 1er juillet prochain) une baisse d’environ 40 % des indemnités. D’après l’Unédic, ça touchera près d’un million de chômeurs, dont les intermittents, avec qui nous manifestons ce matin. »

Une nouvelle année blanche réclamée

 « La contre-réforme ne nous touche pas directement, mais on sait d’expérience que si on n’est pas concerné aujourd’hui, on le sera demain. » Selon lui, avec notamment tous les festivals qui seront annulés cet été, « à cause de protocoles sanitaires intenables », musiciens, comédiens et techniciens… pourraient ne recommencer à travailler dans le meilleur des cas qu’en décembre. « Si on n’arrive pas à travailler d’ici là, il faudrait une année blanche de plus. » Soit l’une des nombreuses revendications émanant du monde de l’intermittence…

Ce vendredi matin, le cortège avait pour destination finale la cité administrative Coligny et le siège régional de Pôle emploi. Il y a eu beaucoup de bruit sous ses fenêtres. Les intermittents du spectacle demandaient à être reçus par la direction. 

Le Pôle emploi Orléans nord occupé par des manifestants, évacués sans heurt par les forces de l’ordre

Plusieurs dizaines de membres du Collectif unitaire des intermittents et précaires a fait irruption dans le Pôle emploi Orléans nord, aux environs de midi. Les manifestantEs ont occupé les lieux tout l’après-midi, avant d’être évacués dans le calme par les forces de l’ordre sous la vigilance de prés de 200 manifestantEs à l’extérieur de Pôle Emploi !

L’action « coup-de-poing » s’inscrivait dans le prolongement de la manifestation, partie le matin, du théâtre, contre la réforme de l’assurance-chômage.

L’intermittent L… un comédien, explique « qu’on a choisi d’entrer dedans, à l’heure du déjeuner, pour ne pas trop embêter les chômeurs. On l’a fait dans le cadre de l’opération nationale Les Vendredis de la colère, pour faire entendre nos revendications. »

Soit le retrait pur et simple de la contre-réforme de l’assurance chômage revue et corrigée par la bande à MACRON

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s