NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Violations israéliennes des droits de l’homme dans le territoire palestinien occupé 18 – 24 mars 2021

Violations israéliennes des droits de l’homme dans le territoire palestinien occupé 18 – 24 mars 2021

  • Recours excessif à la force de l’OIF en Cisjordanie et à Jérusalem-Est occupée : 1 Palestinien tué et un autre blessé à Naplouse
  • Quatre fusillades de l’OIF signalées dans des zones agricoles (est) et quatre autres sur des bateaux de pêche en mer de Gaza
  • En 167 incursions de l’OIF en Cisjordanie, dont Jérusalem-Est occupée: 98 civils arrêtés, dont 6 enfants
  • Trois maisons auto-démolies et l’OIF en a démoli une autre à Jérusalem-Est occupée
  • L’armée israélienne ordonne la confiscation de 17,5 dunums à Salfit pour la construction de routes de colonisation
  • Attaques de colons : 2 véhicules incendiés à Jérusalem; 2400 semis déracinés à Ramallah et 25 autres à Naplouse
  • L’OIF a établi 75 postes de contrôle militaires temporaires en Cisjordanie et arrêté 6 civils palestiniens aux points de contrôle dits

résumé

Les forces d’occupation israéliennes (OIF) ont continué de commettre des crimes et des violations à plusieurs niveaux contre les civils palestiniens et leurs biens, y compris des raids dans les villes palestiniennes qui sont caractérisés par un usage excessif de la force, des agressions, des exactions et des attaques contre des civils qui sont pour la plupart menées après minuit et tôt le matin. Plus encore, l’OIF a poursuivi ses opérations de démolition et la remise d’avis de cessation de la construction et de démolition en Cisjordanie, y compris à Jérusalem-Est occupée. Le PCHR a documenté 193 violations du droit international des droits de l’homme et du droit international humanitaire (DIH) commises par l’OIF et des colons de l’OPt.

Tir de l’OIF et violation du droit à l’intégrité corporelle :

L’OIF a tué Atef Y. A. Hanaysheh (46 ans) le 19 mars 2021 d’une balle dans la tête alors qu’il réprimait une manifestation pacifique à Beit Dajan, dans le nord-est de Naplouse. Aucune menace n’était présente pour la vie des soldats israéliens. L’OIF a également abattu et blessé un autre Palestinien lors d’une autre manifestation pacifique à Naplouse.

Dans la bande de Gaza, 4 fusillades de l’OIF ont été signalées sur des terres agricoles à l’est de Gaza; et 4 aux bateaux de pêche dans la mer de Gaza.

Incursions et arrestations de civils palestiniens par l’OIF : L’OIF a effectué 167 incursions en Cisjordanie, dont Jérusalem-Est occupée. Ces incursions comprenaient des raids de maisons civiles et des fusillades, attisation de la peur parmi les civils, et l’attaque de beaucoup d’entre eux. Au cours des incursions de cette semaine, 98 Palestiniens ont été arrêtés, dont 6 enfants.

Dans la bande de Gaza, l’OIF a effectué une incursion limitée dans l’est de Rafah.

Démolitions:

Le PCHR a documenté 7 incidents :

  • Jérusalem-Est : maison de 2 étages démolie à Silwan; 3 maisons ont été auto-démolies dans le camp d’Isawiya et de Shufat; piliers de terre et de ciment démolis (maison en construction) à Shufat.
  • Jénine: avis de démolition servi à l’atelier de réparation automobile à Arraba.
  • Salfit: ordre militaire de confisquer 17 dunums et 497 mètres de Bruqin, Haris et Sarta.

Attaques de colons : Les travailleurs sur le terrain du PCHR ont signalé et documenté 5 attaques :

  • Jérusalem-Est occupée : 2 véhicules incendiés.
  • Ramallah : 2400 semis d’amandes déracinés et coupés en clôture
  • Bethléem: terrains rasés à Kisan pour la construction d’une route de peuplement
  • Naplouse : 25 semis d’arbres déracinés.

Politique de bouclage israélienne et restrictions à la liberté de circulation :

L’OIF a imposé un arrêt complet de 24 heures à partir du mardi 23 mars 2021 à minuit, justifiant cela par les élections israéliennes à la Knesset.

La bande de Gaza subit toujours la pire fermeture de l’histoire de l’occupation israélienne de l’oPt, qui est entrée dans la 14e année consécutive, sans aucune amélioration de la circulation des personnes et des biens, des conditions humanitaires et des conséquences catastrophiques sur tous les aspects de la vie. Les Nations Unies ont confirmé que les conditions de Gaza s’aggravent, avec une détérioration des services de santé, d’électricité et d’eau. L’ONU a souligné que la bande de Gaza exige d’immenses efforts dans les secteurs du logement et de l’éducation et de créer des possibilités d’emploi.

Dans le même temps, l’OIF a continué de diviser la Cisjordanie en cantons séparés, les routes principales étant bloquées par l’occupation israélienne depuis la Deuxième Intifada et avec des postes de contrôle temporaires et permanents, où les mouvements civils sont limités, et ils sont passibles d’arrestations.

Tir et autres violations du droit à la vie et à l’intégrité corporelle

  • Vers 8h20 le vendredi 19 mars 2021, des canonnières israéliennes stationnées au large de Waha Shore, au nord-ouest de Beit Lahia, au nord de la bande de Gaza, ont poursuivi des bateaux de pêche palestiniens naviguant à moins de 3 milles marins et ont fortement ouvert le feu autour d’eux, faisant craindre aux pêcheurs et les forçant à fuir. Aucune victime n’a été signalée.
  • Vers 8h50, l’OIF stationnée le long de la clôture frontalière de Gaza avec Israël, à l’est du camp de Maghazi, dans le centre de la bande de Gaza, a ouvert le feu sur des bergers palestiniens; aucune victime n’a été signalée.
  • Le vendredi 19 mars 2021, dans un nouveau crime d’usage excessif de la force meurtrière, l’OIF a tué un civil palestinien lors de la répression d’une manifestation pacifique dans le village de Beit Dajan, au nord-est de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie. Le civil est mort d’une balle dans la tête tirée par un soldat israélien sur lui sans qu’il ne représente un danger ou une menace imminente pour la vie des soldats. Selon les enquêtes du PCHR, vers 12h30 le vendredi 19 mars 2021, une manifestation pacifique a pris son envol devant le conseil du village de Beit Dajan, au nord-est de Naplouse, à l’appel des villageois et avec la participation des factions nationales du travail à Naplouse, vers des terres menacées de confiscation, à l’est du village. Les manifestants ont hissé des drapeaux palestiniens et scandé des slogans contre l’occupation israélienne et les colons. Ils ont garé leurs véhicules dans la région d’al-Marhan, à l’est du village, et ont continué à marcher jusqu’à l’avant-poste de peuplement établi sur le mont oriental, à environ 2000 mètres de la région d’al-Marhan. Vers 12h50, les manifestants ont été surpris par le déploiement de l’OIF au sommet de la montagne, à environ 1500 mètres de l’avant-poste. L’OIF a immédiatement ouvert le feu sur les manifestants, et des affrontements qui se sont poursuivis pendant 10 minutes ont éclaté, au cours duquel les manifestants ont lancé des pierres où les soldats israéliens étaient stationnés. Les soldats ont avancé jusqu’à 70 mètres des manifestants. Pendant ce temps, l’un des soldats a tiré une balle réelle sur un manifestant; la balle s’est installée dans sa tête le blessant sous son œil droit. Les manifestants portaient le manifestant blessé, dont le visage et la tête étaient tous couverts de sang, et l’ont emmené dans la prairie de Harayeq al-Damanah, où ils l’ont mis dans une voiture civile qui l’a conduit à Naplouse. Une ambulance palestinienne était là, et quand ils ont voulu le mettre à l’intérieur de l’ambulance, il était déjà mort. Son corps a été transporté à l’hôpital gouvernemental Rafidia de Naplouse. Il a ensuite été identifié comme « Atef Yousif Ahmed Hanayshah (46 ans), imam de la mosquée al-Jadeed du village de Beit Dajan à Naplouse. Il était père de 3 enfants, dont une fille cancérifique.
  • Vers 14h00 vendredi, l’OIF a réprimé une manifestation pacifique organisée par les habitants du quartier de Sheikh Jarrah, des militants internationaux et des représentants d’activités nationales pour protester contre l’évacuation et le déplacement de 7 familles palestiniennes du quartier, au nord de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est, en faveur des colons israéliens. La manifestation a commencé depuis le quartier, à l’appel des familles dont les maisons sont menacées d’être évacuées, vers l’entrée principale du quartier. Les participants ont brandi des banderoles, scandé des slogans contre l’occupation israélienne et les déplacements ethniques en faveur des colons israéliens. La police israélienne a encerclé la zone et ordonné aux manifestants de partir. Pendant ce temps, les participants se sont dirigés vers un autre endroit dans le quartier. Quelques minutes plus tard, l’OIF est revenue, a attaqué la manifestation réprimée, a empêché les manifestants de lever les drapeaux palestiniens, a tiré des bombes incendiaires sur eux, les a tabassés et a tenté d’arrêter Bodour Hasan. Il convient de noter que la Cour centrale israélienne a récemment donné aux familles al-Kurdes, al-Qasem, al-Ja’ouni et Iskafi jusqu’au début du mois de mai pour quitter leurs maisons pour les colons, sous prétexte que la propriété des terres, où des maisons sont établies, appartient aux colons. En outre, la Cour centrale israélienne a donné aux familles Hammad, al-Dawoudi et al-Dejanu jusqu’au début du mois d’août 2021 pour quitter leurs maisons.
  • Vers 7h50 le samedi 20 mars 2021, des canonnières israéliennes stationnées au large de Waha Shore, au nord-ouest de Beit Lahia, au nord de la bande de Gaza, ont poursuivi des bateaux de pêche palestiniens naviguant à moins de 3 milles marins et ont fortement ouvert le feu autour d’eux, faisant craindre aux pêcheurs et les forçant à fuir. Aucune victime n’a été signalée.
  • Vers 15h30, l’OIF stationnée le long de la clôture frontalière de Gaza avec Israël, à l’est de la ville de Deir al-Balah, dans le centre de la bande de Gaza, et à l’est du village de la vallée de Gaza (Juhor al-Deek), au sud-est de la ville de Gaza, a ouvert le feu sur des bergers palestiniens; aucune causalité n’a été rapportée.
  • Vers 20h05, le dimanche 31 mars 2021, des canonnières israéliennes stationnées au large du port de Gaza, à l’ouest de Rafah, au sud de la bande de Gaza, ont ouvert le feu sur des bateaux de pêche palestiniens naviguant à moins de 6 milles marins, provoquant la peur parmi eux et les forçant à partir. Aucune cause ou dommage matériel n’a été signalé.
  • Vers 21h00, l’OIF stationnée le long de la clôture frontalière de Gaza avec Israël, à l’est de la ville de Deir al-Balah, dans le centre de la bande de Gaza, a ouvert le feu sur des terres agricoles; aucune causalité n’a été rapportée.
  • Vers 07h00 le lundi 22 mars 2021, des canonnières israéliennes stationnées au large de Waha Shore, au nord-ouest de Beit Lahia, au nord de la bande de Gaza, ont poursuivi des bateaux de pêche palestiniens naviguant à moins de 3 milles marins, ont fortement ouvert le feu autour d’eux et leur ont pompé de l’eau, faisant craindre aux pêcheurs et les forçant à fuir. Aucune victime n’a été signalée.
  • Vers 20h00, l’OIF stationnée le long de la clôture frontalière de Gaza avec Israël, à l’est de Khan Yunis, a ouvert le feu sur des terres agricoles, à l’est du village d’Al-Fukhari, à l’est de Khan Yunis; aucune victime n’a été signalée.
  • Vers 01h40 le mardi 23 mars 2021, l’OIF ainsi que des colons israéliens accompagnés d’un bulldozer et d’un hélicoptère se sont déplacés dans le mont al-‘Umra, au sud-est du village de Beita à Naplouse, au nord de la Cisjordanie. L’OIF a réprimé des dizaines de civils, qui se sont rassemblés dans la région à 20h00 la veille pour le protéger des colons. L’OIF a tiré des balles réelles et en caoutchouc et des grenades lacrymogènes sur les civils pour les disperser. Les affrontements se sont poursuivis jusqu’à 11h40. En conséquence, un homme de 25 ans a reçu une balle en caoutchouc dans la tête et a été transporté à l’hôpital Rafidia de Naplouse. En outre, des dizaines de civils ont suffoqué en raison de l’inhalation de gaz lacrymogène et ont reçu des soins sur place. L’OIF a arrêté Salem Hussain Dowikat (38 ans), l’emmenant vers une destination inconnue.

Incursions et arrestations

Jeudi 18 mars 2021:

  • Vers 01h00, l’OIF s’est installée à Hizma, au nord-est de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Waleed Salem al-Khateeb (20 ans) et l’ont arrêté.
  • À peu près au même moment, l’OIF s’installe à Beit Ummar, au nord d’Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’Ibrahim Abdul Hameed Abu Maria (52 ans), endommagé son contenu et détenu toute sa famille dans une seule pièce. Pendant ce temps, l’OIF a pris d’assaut deux maisons appartenant à des familles Alqam et Awad, et a arrêté Omar Abdul Aziz ‘Alqam (39 ans) et Mahmoud Mohammed Awad (32 ans).
  • À peu près au même moment, l’OIF s’installe à Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’Ameed Ghazi Jabareen (29 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 02h00, l’OIF s’est installée dans le camp de réfugiés de Qalandiya, au nord de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Ghassan Ali Shawamra (26 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 2h30, l’OIF s’est installée à Ya’bad, au sud-ouest de Jénine. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Thabet Waleed ‘Ataterah (23 ans).
  • Vers 17h00, l’OIF s’est installée dans le quartier d’al-Tur. Ils ont perquisitionné et fouillé deux maisons appartenant à Ahmed Ashraf Abu Sbeitan (16 ans) et Abdullah Abu Ghannam al-Mukhtar (17 ans) et les ont arrêtées.
  • Vers 18h30, l’OIF stationnée à l’entrée nord de Salfit a arrêté Yousef Mahmoud al-Yousef (32 ans), de Kifl Haris, au nord de Salfit.
  • Vers 19h00, l’OIF s’est installée à Abu Dis, à l’est de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Mohammed Dawoud Bader (23 ans) et l’ont arrêté.
  • L’OIF a effectué (11) Saffarin et Shufa, au nord de Tulkarm; Beit Lid, au sud de Tulkarm; Burin, Rujeib, Huwwarah et Sebastia, dans le gouvernorat de Naplouse; Villages de Surif, Karma, Shuyukh et Bani Na’im à Hébron. Aucune arrestation n’a été signalée.

Vendredi 19 mars 2021:

  • Vers 02h00, l’OIF s’est installée à Beit Awwa, au sud-ouest de Dura, au sud-ouest du gouvernorat d’Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Mahmoud Mohammed Sweity (37 ans) et aucune arrestation n’a été signalée.
  • Vers 03h00, l’OIF s’est installée à Teqoa, à l’est de Bethléem. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Khader Abdullah al-Amour (20 ans) et lui ont remis une convocation pour se référer aux services de renseignement israéliens dans la colonie de Gush Etzion, au sud de la ville.
  • Vers 14h00, l’OIF s’est installée dans le village de Tura, au sud-ouest de Jénine. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Majd Mohammed Qabha (19 ans).
  • Vers 15h00, l’OIF a établi un poste de contrôle militaire temporaire sur une route de contournement, au nord-ouest de Jénine. Ils ont arrêté Sedqi Sadeeq Zakarnah (18 ans), de Qabatiya, au sud-est de Jénine. L’OIF l’a emmené vers une destination inconnue.
  • L’OIF a effectué (13) des incursions à Ya’bad, Bir al-Basha, Kufeirit, Jaba’, Fandaqumiya, Sanur, Arabbuna et Deir Ghazaleh, dans le gouvernorat de Jénine; Dura, Sa’ir et Shuyukh al-Arrub à Hébron; Abu Shukheidim et Kobar, au nord de Ramallah. Aucune arrestation n’a été signalée.

Samedi 20 mars 2021:

  • Vers 02h00, l’OIF s’est installée à Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’Anwar Mohammed Massouda (33 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 10h00, l’OIF a arrêté Ra’fat Sameeh Najeeb (39 ans), alors qu’il était présent à Souq Khan al-Zeit (marché), dans la vieille ville occupée de Jérusalem-Est, et l’a emmené dans l’un des centres de police. L’OIF l’a libéré après plusieurs heures d’interrogatoire.
  • Vers 16h20, l’OIF s’est installée dans la région de Khillat Hassan, à l’ouest de Salfit, a arrêté (7) des civils du village de Sanniriya, au sud de Qalqilya, et les a emmenés vers des destinations inconnues. Les personnes arrêtées sont: Mohammed Ibrahim A’mar (35 ans), son frère Hussam (32 ans), Mahmoud Ali Taha (27 ans), son frère Ahmed (24 ans), Mohammed Hamed Younis (32 ans), Anis Ma’zouz Younis (26 ans) et Anas Riyad Younis (23 ans).
  • Vers 15h05, l’OIF stationnée sur la route de contournement entre Tulkarm et Kafr al-Labad, au sud de Tulkarm, a arrêté Mohammed Nabil al-‘Amouri (22 ans). L’OIF l’a emmené vers une destination inconnue.
  • L’OIF a effectué (2) des incursions dans les villages de Shuyukh et Deir al-A’sal à Hébron. Aucune arrestation n’a été signalée.

Dimanche 21 mars 2021:

  • Vers 02h00, l’OIF s’est installée à Dhahiriya, au sud d’Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’Ahmed Wael al-Toll (28 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 02h30, l’OIF s’est installée à Beit Fajjar, au sud de Bethléem. Ils ont attaqué et fouillé plusieurs maisons, roué de coups et arrêté (4) civils; Fayez Mohammed Taqatiqa (27 ans), son frère Salama (25 ans), Waleed Eisa Taqatiqa (23 ans) et Atef Mohammed Thawabtah (22 ans).
  • Vers 04h00, l’OIF s’est installée dans le quartier d’al-Tur, à l’est de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Mohammed Ayman Abu al-Hawa (16 ans) et Dawoud Khaled al-Huneity (21 ans).
  • Vers 07h00, l’OIF a établi un poste de contrôle pour tendre une embuscade aux civils près de Ya’bad, au sud-ouest de Jénine, et a arrêté Ahmed Mohammed al-Damj (21 ans) et Wadea’ Sameer al-Ghoul (21 ans), tous deux du camp de réfugiés de Jénine, à l’ouest de Jénine. L’OIF les a emmenés à destination inconnue.
  • L’OIF a effectué (6) des incursions à Shuqba, au nord-ouest de Ramallah; Dura et Kharsa, à Hébron; Villages de Saffarin, Shufa et Beit Lid dans le gouvernorat de Tulkarm. Aucune arrestation n’a été signalée.

Lundi 22 mars 2021:

  • Vers 01h00, l’OIF s’est installée à Abou Dis, à l’est de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’Ameer Yousef Rabea (24 ans) et l’ont arrêté.
  • À peu près au même moment, l’OIF s’installe à al-Dhahiriya, au sud d’Hébron, et est stationnée dans la région d’al-Deir. Ils ont attaqué et fouillé (3) maisons et arrêté (3) des civils; Hani Abdul Aziz Qaisiyah (30 ans), Nabil Hashem Qaisiyah (37 ans) et Mohammed Fadel Qaisiyah (39 ans). L’OIF les a emmenés au camp militaire de la colonie d’Otniel, au sud d’Hébron, et les a relâchés le matin du lendemain.
  • À peu près au même moment, l’OIF s’installe à Beit Ummar, au nord d’Hébron, et est stationnée au centre-ville. Ils ont perquisitionné la maison d’Ali Izz al-Dein Abu Maria (18 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 02h00, l’OIF s’est installée dans la région d’al-Jadawil à Beit Jala, au nord-ouest de Bethléem. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Nafiz Othman Shehada (33 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 02h30, l’OIF s’est installée dans la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté (13) civils, dont 2 enfants. Les personnes arrêtées sont : Mohammed Khaled Sharifa (20 ans), Mohammed Bassem Hijazi (17 ans), Abdullah Omar al-Hirbawi (22 ans), Ameer Fareed al-Basti (24 ans), Mahmoud Hasan al-Shawish (21 ans), Sufian Omar al-‘Ajlouni (22 ans), Mustafa Eyad Abu Ghazaleh (17 ans), Rawhy Mahmoud Kulghassi (24 ans), Jihad Naser Qaws (25 ans), Ameen Mohammed Dweik (35 ans), Ya’qoub Mohammed Dabbagh (19 ans), Mohammed Hazina (23 ans) et Khaled Milhis (22 ans).
  • Vers 03h00, l’OIF s’est installée dans le camp de réfugiés d’Aida, au nord de Bethléem. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’Abdu Faisal Abu Hammad (37 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 03h00, l’OIF s’est installée à Hébron et a été stationnée dans la région de Tamra. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’Abdul Samea’ Mohammed al-Ja’bari (46), et aucune arrestation n’a été signalée.
  • Vers 04h00, l’OIF a arrêté Ahmed Eid Abu Akar (33 ans) et Hamdi Mustafa Abu Akar (24 ans), du camp de réfugiés d’Aida, au nord de Bethléem, alors qu’ils étaient présents dans le village d’Ak-Khadir, au sud de la ville. Il convient de noter que ce n’était pas la première fois que l’OIF faisait une descente dans les maisons des personnes arrêtées.
  • Vers 04h00, l’OIF s’est installée dans le camp de réfugiés d’al-Am’ari, au sud-est d’al-Bireh, au nord du gouvernorat de Ramallah. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Bilal Kifaya (25 ans) et l’ont arrêté.
  • À peu près au même moment, l’OIF s’installe dans le quartier d’al-Shurfa à al-Bireh. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Mohammed Ahmed Hawamda (26 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 10h00, l’OIF a arrêté Mansour Mahmoud (23 ans) et Ahmed Haitham Mahmoud (20 ans), alors qu’ils étaient présents à l’entrée du village d’al-Isawiya, au nord-est de Jérusalem-Est occupée. L’OIF les a emmenés dans l’un des centres de police et les a relâchés après plusieurs heures d’enquête.
  • Vers 17h00, l’OIF a arrêté Ameer Anwar Qindah (23 ans) et Ahmed Nafiz Abu Shukheidim (22 ans), du village d’Abou Shukheidim, au nord de Ramallah, alors qu’ils étaient présents dans la région d’al-Khilla, près de la colonie de « Nahliel », au nord-ouest de la ville.
  • Vers 23h00, l’OIF a arrêté Tha’er Jaber (22 ans), alors qu’il était présent près de la gare routière de la rue Naplouse, à Jérusalem-Est occupée.

Mardi 23 février 2021:

  • Vers 03h00, l’OIF s’est installée à Anata, au nord-est de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Ra’ed Najeh Abu Ali (26 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 14h00, l’OIF s’est installée dans le quartier de Bir Ayub à Silwan, au sud de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Mohammed Abdullah Owda (44 ans) et l’ont arrêté avec ses fils; Abdullah (20 ans) et Khader (15 ans).
  • Vers 16h00, l’OIF a arrêté Suhaib Hamed Karaja (28 ans), de Halhul, au nord du gouvernorat d’Hébron, après l’avoir arrêté à bord d’un poste de contrôle militaire temporaire établi à l’entrée nord de la ville.
  • Vers 18h00, les services de renseignement israéliens ont arrêté Ali Hussain Deiriyyah (26 ans), du village de Beit Fajjar, au sud de Bethléem, après l’avoir convoqué pour enquête dans le complexe de colonies de Gush Etzion, au sud de la ville.
  • Vers 22h00, l’OIF s’est installée dans le village d’Isawiya, au nord-est de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’Eyas Hussain Obaid (19 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 23h00, l’OIF s’est installée dans le quartier d’al-Tur, à l’est de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Ra’ed Rami Abu Sbeitan (21 ans) et l’ont arrêté.
  • L’OIF a effectué (3) des incursions dans les villages d’Hébron, Beit Ummar et Tarqumiyah à Hébron. Aucune arrestation n’a été signalée.

Mercredi 24 mars 2021:

  • Vers 02h00, l’OIF s’est installée à Yatta, au sud du gouvernorat d’Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé deux maisons et arrêté Samer Mousa Abu Malash (39 ans) et Mohannad Mahmoud Abu Malash (37 ans).
  • Vers 02h00, l’OIF s’est installée à Qabatiya, au sud-est de Jénine. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté (4) des civils; Ahmed Issam Abu al-Rab (21 ans), Majed Faisal Nazzal (31 ans), Allam Ahmed Nazzal (22 ans) et Mohammed Adel Saba’na (22 ans).
  • Vers 02h30, l’OIF s’est installée dans le village d’al-Hashemiya, au sud-est de Jénine. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Mohammed Sati Jarrar (27 ans).
  • Vers 03h00, l’OIF s’est installée à Tammun, au sud-est de Tubas. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Marwan Ahmed Bisharat (30 ans).
  • Vers 03h00, l’OIF s’est installée rue al-Saf, dans le centre de Bethléem. Ils ont perquisitionné et fouillé deux maisons appartenant à Islam Adel Hijazi (22 ans) et Marwan Saleh Abu ‘Aahour (27 ans), et les ont arrêtés.
  • Vers 3h30, l’OIF s’est installée dans le village d’Anazzah, au sud de Jénine. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Ahmed Mohammed al-‘Amour (27 ans).
  • Vers 3h30, l’OIF s’est installée dans le quartier d’Um al-Sharayet, au sud d’al-Bireh, au nord du gouvernorat de Ramallah. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison du chef du Hamas, Jamal Mohammed al-Tawil (58 ans), et l’ont arrêté. L’OIF l’a libéré au bout de plusieurs heures. Il convient de noter qu’al-Tawil a passé 13 ans dans les prisons israéliennes dans des périodes distinctes.
  • Vers 04h00, l’OIF s’est déplacée dans le sud d’Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Makroum Naser al-Ja’bari (29 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 04h00, l’OIF s’est installée dans le camp de réfugiés de Jalazone, au nord de Ramallah. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté (7) des civils; Bajes Ma’rouf Nakhla (57 ans), son fils Ma’rouf (30 ans), Eyad Mahmoud Safi (49 ans), Maher Ayoub Dalaisha (46 ans), Awwab Ahmed Mubarak (28 ans), Abdul Aziz Mohye al-Dein al-Khateeb (20 ans) et Mohammed Saher Dabour (21 ans).
  • Vers 4 h, l’OIF s’est installée dans le village de Jaba, au sud de Jénine. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté (4) des civils; Ibrahim As’ad Baddad (45 ans), Mohammed As’ad Shreim (32 ans), Fareed Mohammed Balsha (48 ans) et Nasri Saleh Khaliliyah (26 ans).
  • Vers 06h00, un groupe de Mista’arvim (unité spéciale israélienne déguisée en civils palestiniens) s’est faufilé vers un marché local du centre de Jénine, à l’aide d’un véhicule avec une plaque d’immatriculation palestinienne. Trois hommes armés sont sortis du véhicule et ont arrêté Majdi Azmi Hasaniya (26 ans), du camp de réfugiés de Jénine, alors qu’il organisait des légumes dans la boutique de son père. L’OIF l’a emmené vers une destination inconnue.
  • Vers 07h00, l’OIF s’est installée dans le quartier d’al-Tur, à l’est de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Khalil Atta Abu al-Hawa (18 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 7h30, l’OIF a établi un poste de contrôle militaire temporaire près de l’entrée d’Arraba, au sud-ouest de Jénine. Ils ont arrêté Asem Mustafa Arqawi (18 ans) et Mohammed Eyad Souqiyya (18 ans), de Jénine. L’OIF les a emmenés vers une destination inconnue.
  • Vers 10h00, l’OIF renforcée par plusieurs véhicules militaires s’est déplacée de 50 mètres à l’ouest de la clôture frontalière, à l’est du village d’al-Shawka, à l’est de Rafah, au sud de la bande de Gaza. Ils ont ratissé et nivelé les terres et se sont déployés à nouveau plus tard.
  • L’OIF a effectué (2) des incursions dans les villages de Dura et Idhna à Hébron. Aucune arrestation n’a été signalée.

III. Expansion des colonies et violence des colons en Cisjordanie, y compris jérusalem-Est occupée

Démolition et confiscation de biens civils

  • Le jeudi 18 mars 2021, deux frères, Khaled et Monir al-‘Abbasi, ont libéré le contenu de leur maison de deux étages dans le quartier de Deir al-Saneh, dans le village de Silwan, au sud de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est, sur avis d’une municipalité israélienne de quitter leurs maisons sous prétexte de construction sans permis.

Khaled al-Abbasi a déclaré que le bâtiment de 2 étages a été créé en 2016; il vivait avec sa femme, son enfant de 5 ans et son bébé de 7 mois dans un appartement de 100 m² au premier étage tandis que son frère Monir vivait avec sa femme enceinte dans son appartement de 90 m² au deuxième étage. Al-‘Abbasi a ajouté que la municipalité israélienne les poursuivait rapidement et a pris une décision administrative de démolir leurs maisons. Leur avocat a réussi à geler la décision et a demandé un permis de maison, mais en vain. Al-‘Abbasi a souligné que la municipalité israélienne lui avait infligé une amende de 70 000 shekels en 2019, et qu’il la payait toujours. Il a ajouté que lui et son frère avaient reçu l’ordre de quitter leurs maisons dans les 21 jours de septembre dernier, alors ils se sont dirigés vers la cour israélienne, qui leur a donné jusqu’au 11 mars pour auto-démolir la maison, mais il ne l’a pas fait. Il a indiqué que la police israélienne l’avait appelé jeudi matin pour l’informer de quitter sa maison pour la démolir dans les prochains jours. Al-‘Abbasi a déclaré que la construction de la maison lui a coûté 700.000 shekels tandis que les honoraires d’avocat étaient d’environ USD 13.000.

  • Le dimanche 21 mars 2021 au matin, Raja’ie Talal ‘Atiah a auto-démoli sa maison dans le quartier d’al-Madares dans le village d’al-Isawiya, au nord-est de Jérusalem-Est occupée, conformément à la décision de la municipalité israélienne sous prétexte de construction sans permis.

Raja’ie ‘Atiah a dit que la maison était en construction et il vivait dans le troisième étage de 120 m². Il a ajouté qu’il avait commencé à construire la maison il y a 5 mois pour que son fils, Ahmed, emménage, mais que la municipalité israélienne l’hantait rapidement et a pris la décision de démolir la maison. « Atiah a ajouté qu’il avait engagé un avocat pour faire appel de la décision, mais le tribunal de district israélien a rendu une décision d’auto-démolir sa maison et lui a donné un mois pour procéder à la démolition. Il a souligné que la municipalité israélienne l’avait appelé hier après-midi et l’avait menacé d’une amende de 200 000 shekels si les véhicules de la municipalité étaient démolis.

  • Le matin même, Mohammed Bassam al-Sabbah Karshan a auto-démoli sa maison de deux étages dans le camp de réfugiés de Sho’fat, au nord-est de Jérusalem-Est occupée, conformément à la décision de la municipalité israélienne sous prétexte de construction sans permis.

Mohammed Karshan a dit qu’il a construit sa maison il ya 7 mois sur une superficie de 500m², mais il est toujours en construction. Le premier étage était censé inclure 5 magasins et le deuxième étage devrait inclure 2 appartements résidentiels. Karshan a ajouté que la municipalité israélienne l’avait avisé en novembre dernier d’arrêter les travaux de construction, puis lui avait remis une décision de démolition administrative sous prétexte de construction sans permis et de son emplacement près du poste de contrôle du camp de réfugiés de Sho’fat. Il a dit qu’il avait interjeté appel de la décision et engagé un avocat, mais le tribunal l’a avisé qu’une amende de 300 000 shekels lui serait imposée s’il n’effectuait pas la démolition.

  • Le matin même, Sami Mohammed Sa’ied ‘Abbeid a auto-démoli sa maison dans le village d’al-‘Issawiya, au nord-est de Jérusalem-Est occupée, conformément à la décision de la municipalité israélienne sous prétexte de construction sans permis. Sam ‘ Abbeid a dit que la maison de 100 m² était en construction, et il a commencé à la construire à la fin de l’année dernière afin que son fils, Mohammed, emménage, mais la municipalité israélienne l’a rapidement poursuivi et a pris la décision de démolir sa maison. « Abbeid a ajouté qu’il a engagé un avocat pour essayer de geler la décision de démolition, mais le tribunal a rejeté sa demande et a insisté sur la décision de démolition. « Abbeid a dit qu’il a été forcé d’auto-démolir sa maison après que la municipalité israélienne l’a menacé d’imposer une amende au cas où ses véhicules effectués la démolition.
  • Vers 10h00, l’OIF accompagnée d’un VUS de l’administration civile israélienne a effectué une descente dans un atelier de réparation automatique près de l’intersection d’Arraba, au sud-ouest de Jénine. L’officier de l’administration civile a demandé aux travailleurs le propriétaire de l’atelier. Lorsqu’ils lui ont dit que le propriétaire n’était pas là, il a fixé un avis à la porte de l’atelier pour la démolition de l’atelier, qui est une caserne en tôlasse de 150 m² et coûte 150 000 shekels. L’atelier, qui appartient à Hussam ‘Emad Abu Salah, du village d’Arraba, au sud-ouest de Jénine, a été notifié sous prétexte de construction illégale dans la zone C.
  • Le dimanche 21 mars 2021, vers 12 h, l’OIF a donné l’ordre militaire de confisquer 17 dunums et 497 m² de terres civiles dans le village de Burqin et les villages haris et sarta, afin de construire une route de peuplement qui relie la colonie de Barkan à la « Trans-Samaria Highway », qui relie Tel-Aviv aux vallées du Jourdain. Des dizaines de colonies ont été établies des deux côtés de la route, et de nombreux changements et expansions ont été apportés à la route qui a conduit à des changements dans les caractéristiques de la ville de Salfit et la confiscation de dizaines de dunums agricoles palestiniens.
  • Vers 08h00 le mercredi 24 mars 2021, les bulldozers de la municipalité israélienne ont démoli les piliers et le plancher en béton appartenant à Mahmoud Alqam dans le camp de réfugiés de Shu’fat, au nord-est de Jérusalem-Est occupée, sous prétexte de construction sans permis.

Mahmoud Alqam a dit qu’il avait construit un plancher de ciment il y a 2 mois sur une superficie de 100 m², avec l’intention de construire une maison pour qu’il emménage avec sa femme et ses 5 enfants; l’aîné a 16 ans et le plus jeune a 6 mois. « Alqam a ajouté qu’il a été surpris par le déménagement de l’OIF dans le quartier de Ras Khamis et autour de l’endroit. Ils ont commencé à démolir les piliers et le plancher en plus de niveler complètement le terrain et la clôture qui l’entourait, sans avertissement préalable.

Attaques de colons contre des civils palestiniens et leurs biens

  • Le vendredi 19 mars 2021, à l’aube, un groupe de colons a brûlé deux véhicules et écrit des slogans racistes dans le village de Beit Iksa, au nord-ouest de Jérusalem-Est occupée.

Sa’adah al-Khatib, maire du village de Beit Iksa, a déclaré qu’un groupe de colons s’était installé dans le village à l’aube et avait écrit des slogans racistes sur certains murs du village. Ils ont également brûlé deux véhicules appartenant à Hamdan Karshan, et les équipes palestiniennes de la Défense civile sont arrivées pour éteindre l’incendie, qui a complètement pris les 2 véhicules. Il a ajouté qu’il s’agissait du quatrième incident du genre au cours de la dernière période.

  • Vers 7h30 le samedi 20 mars 2021, Monjed Ahmed al-Tamimi, du village de Deir Nidham, est arrivé sur ses terres agricoles de la région de Wad Raya, au nord du village, à 700 mètres de la colonie de Halamish, et s’est étonné que la clôture terrestre ait été coupée et qu’environ 2400 semis d’amandes aient été déracinés et brisés. Il a ajouté qu’il avait découvert plus tard qu’un groupe de colons de la colonie de Halamish l’avait fait. Il convient de noter qu’en mars, l’OIF a également confisqué un tracteur appartenant à al-Tamimi alors qu’il labourait un autre terrain près du village d’al-Nabi Saleh, près du village de Deir Nidham.
  • Le dimanche 21 mars 2021 au matin, des colons ont nivelé des terrains vacants dans la région de Thaher al-Mazareb, dans le village de Kisan, à l’est de Bethléem, pour construire une route de peuplement.
  • Ahmed Ghazal, chef du Conseil du village de Kisan, a déclaré qu’un groupe de colons de la colonie de « Ma’ale Amos » établie sur les terres kisan a construit une route de peuplement de 4 kilomètres dans la région de Thaher al-Mazareb, à l’est du village, présageant de confisquer des centaines de dunums des terres de la région.
  • Vers 10h30, le mardi 23 mars 2021, trois colons à bord de tracteurs de la colonie de Havat Gilad, établie dans le sud du village de Tal, au sud-ouest de Naplouse, ont attaqué les terres palestiniennes de Khelet Mohra al-Qebli, au sud du village, déraciné 25 semis d’olives de cinq ans et confisqué 22 d’entre eux. Ces semis appartiennent à Mohammed Ibrahim ‘Othman Ramadan du village.

Politique de fermeture et restrictions à la liberté de circulation des personnes et des marchandises :

La bande de Gaza subit toujours la pire fermeture de l’histoire de l’occupation israélienne de l’oPt, qui est entrée dans la 14e année consécutive, sans aucune amélioration de la circulation des personnes et des biens, des conditions humanitaires et des conséquences catastrophiques sur tous les aspects de la vie.

La Cisjordanie:

En plus de 108 postes de contrôle permanents et routes fermées, cette semaine a vu la mise en place de postes de contrôle plus temporaires qui restreignent les marchandises et les individus 75 postes de contrôle temporaires, où ils ont fouillé les véhicules des Palestiniens, vérifié leurs iD et arrêté 6 d’entre eux. L’OIF a fermé de nombreuses routes avec des cubes de ciment, des barrières de détecteur de métaux et des bermes de sable et a resserré ses mesures contre le mouvement des individus aux postes de contrôle militaires permanents.

Jérusalem:

  • Le dimanche 21 mars 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle près de l’entrée du tunnel du village de Biddu, au nord-ouest de Jérusalem-Est occupée.
  • Le mercredi 24 mars 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle près de l’entrée du tunnel du village de Biddu, au nord-ouest de Jérusalem-Est occupée.

Bethléem:

  • Le jeudi 18 mars 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle près de l’intersection al-Nashnash, au sud de la ville.
  • Le vendredi 19 mars 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’entrée nord du village de Tuqu, à l’est de la ville.
  • Le samedi 20 mars 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle dans la région d’Aqabet Hassnah, à l’ouest de la ville.
  • Le dimanche 21 mars 2021, l’OIF a établi 3 postes de contrôle à l’entrée nord du village de Tuqu et aux entrées des villages de Jannatah et Marah Rabah, au sud de la ville.
  • Le lundi 22 mars 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle à l’entrée nord du village de Tuqu et à l’entrée du village de Marah Rabah, au sud de la ville.
  • Le mardi 23 mars 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’entrée ouest du village de Tuqu, à l’est de la ville.
  • Le mercredi 24 mars 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle près de l’intersection al-Nashnash, au sud de la ville.

 Ramallah:

  • Le jeudi 18 mars 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle près du pont du village d’Atara, au nord de la ville.
  • Le vendredi 19 mars 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle près du pont du village d’Atara, au nord de la ville.
  • Le samedi 20 mars 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’intersection de la colonie « Hallamish », au nord-ouest de la ville.
  • Le dimanche 21 mars 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’entrée du village de Nabi Salih.
  • Le lundi 22 mars 2021, l’OIF stationnée au poste de contrôle militaire « al-Mahkama » établi près de la colonie de « Beit El », au nord de la ville d’Al-Bireh, a resserré ses mesures, fouillé les véhicules des Palestiniens et vérifié leurs adresses d’urgence. En outre, l’OIF a établi 2 postes de contrôle sur une route reliant les villages de Silwad et Ein Yabrud et à l’entrée du village de Nabi Salih.
  • Le mardi 23 mars 2021, l’OIF a établi 3 postes de contrôle aux entrées des villages de Beitin, Deir Abu Mash’al et Nabi Salih.

Jéricho:

  • Le jeudi 18 mars 2021, l’OIF a établi deux points de contrôle à l’intersection du village d’Al-Auja et à l’entrée nord de Jéricho
  • Le vendredi 19 mars 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’entrée nord de Jéricho.
  • Le samedi 20 mars 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’entrée nord de Jéricho.
  • Le dimanche 21 mars 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’entrée sud de Jéricho.
  • Le lundi 22 mars 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle aux entrées sud et nord de Jéricho.
  • Le mardi 23 mars 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle aux entrées sud et nord de Jéricho.

Naplouse:

  • Le jeudi 18 mars 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle à l’entrée du village d’Awarta et près de l’intersection de la colonie de Shafi Shimron, à l’ouest de la ville.
  • Le vendredi 19 mars 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle près de l’intersection du village de Sarra, au sud-ouest de la ville.

Hébron:

  • Le jeudi 18 mars 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle à l’entrée sud d’Hébron et à l’entrée du camp de réfugiés de Fawwar.
  • Le vendredi 19 mars 2021, l’OIF a établi 4 postes de contrôle aux entrées des villages de Beit Awwa, Idhna et Khasa, ainsi qu’à l’entrée nord d’Hébron.
  • Le samedi 20 mars 2021, l’OIF a établi 3 postes de contrôle à l’entrée sud d’Hébron, à l’entrée du camp de réfugiés de Fawwar et à l’entrée du village de Beit Ummar.
  • Le lundi 22 mars 2021, l’OIF a établi 5 postes de contrôle aux entrées des villages as-Samu et ad-Dhahiriya, à l’entrée sud de la ville de Halhul, sur la route de Khelet al-Mayia et à l’entrée sud de la ville de Dura.
  • Le mardi 23 mars 2021, l’OIF a établi 4 postes de contrôle aux entrées des villages de Beit Ummar et Susya, à l’entrée ouest de la ville et à l’entrée nord de la ville de Yatta.
  • Le mercredi 24 mars 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle à l’entrée est de la ville de Dura et à l’entrée du village d’Ad-Dhahiriya.

Qalqilya:

  • Le samedi 20 mars 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’entrée du village de Jit, au nord-est de la ville.
  • Le dimanche 21 mars 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle sous le pont des villages d’Azzun et à l’entrée du village d’Azzun, à l’est de la ville.
  • Le mardi 23 mars 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle aux entrées des villages de Hableh et Izbat al-Tabib, à l’est de la ville.

Salfit:

  • Le samedi 20 mars 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle aux entrées des villages de Kifl Haris et Kafr ad-Dik, à l’ouest de la ville.
  • Le dimanche 21 mars 2021, l’OIF a établi 3 points de contrôle aux entrées de Kafr ad-Dik, Deir Ballut et Haris
  • Le lundi 22 mars 2021, l’OIF a établi 3 postes de contrôle aux entrées des villages de Kafr ad-Dik et Deir Istiya et à l’entrée nord de Salfit.
  • Le mardi 23 mars 2021, l’OIF a établi 4 postes de contrôle aux entrées des villages d’Iskaka, Deir Istiya, Deir Ballut et Az-Zawiya.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 5 avril 2021 par dans ANTIDEMOCRATIQUE, APARTHEID, BOYCOTT, COLONIALISME, CRIMES DE GUERRE, GAZA, ISRAEL, Palestine.
%d blogueurs aiment cette page :