NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Violations israéliennes des droits de l’homme dans le territoire palestinien occupé du 01 au 07 avril 2021 !

Un civil palestinien tué et sa femme blessée après avoir pris pour cible leur véhicule à un poste de contrôle militaire, au nord-ouest de Jérusalem-Est occupée

Recours excessif à la force de l’OIF en Cisjordanie: 18 Palestiniens blessés, dont 2 journalistes

Quatre fusillades de l’OIF signalées dans des zones agricoles et sept sur des bateaux de pêche dans l’est et l’ouest de la bande de Gaza

En 177 incursions de l’OIF en Cisjordanie, dont Jérusalem-Est occupée: 67 civils arrêtés, dont 3 enfants, une femme et un journaliste

Un candidat aux élections législatives arrêté à Bethléem, deux autres convoqués et un événement lié aux élections interdit à Jérusalem-Est occupée

Deux maisons démolies; une auto-démolie, et huit installations en plus d’une route de colonisation construite à Jérusalem-Est occupée

Attaques de colons : une route de peuplement construite à Bethléem et des assauts contre des agriculteurs et des terres agricoles à Naplouse, Hébron et Ramallah

L’OIF a établi 88 postes de contrôle militaires temporaires en Cisjordanie et arrêté 9 civils palestiniens aux points de contrôle dits

résumé

Les forces d’occupation israéliennes (OIF) ont continué de commettre des crimes et des violations à plusieurs niveaux contre les civils palestiniens et leurs biens, y compris des raids dans les villes palestiniennes qui sont caractérisés par un usage excessif de la force, des agressions, des exactions et des attaques contre des civils qui sont pour la plupart menées après minuit et tôt le matin. Plus encore, l’OIF a poursuivi ses opérations de démolition et la remise d’avis de cessation de la construction et de démolition en Cisjordanie, y compris à Jérusalem-Est occupée. Le PCHR a documenté 204 violations du droit international des droits de l’homme et du droit international humanitaire (DIH) commises par l’OIF et des colons de l’OPt.

Tir de l’OIF et violation du droit à l’intégrité corporelle :

L’OIF a tué Oussama Mohammed Sedqi Mansour (42 ans) et blessé sa femme lorsqu’ils ont arrêté leur voiture à un poste de contrôle militaire et ouvert le feu sur elle. L’OIF a affirmé avoir ouvert le feu sur la voiture après que le conducteur a tenté de survoler des soldats israéliens stationnés au poste de contrôle. Selon le témoignage de l’épouse et les enquêtes menées par le Centre palestinien pour les droits de l’homme (PCHR), les soldats israéliens ont ouvert le feu sur la voiture sans aucune justification alors qu’ils vérifiaient les adresses d’assurance des passagers et leur permettaient de passer.

En outre, 18 Palestiniens, dont deux journalistes, ont été blessés par l’usage excessif de la force par l’OIF contre des civils en Cisjordanie : six civils ont été blessés lors de la répression d’une manifestation pacifique dans le village d’Al-Mughayyir à Ramallah; deux journalistes de l’hebdomadaire Kafr Qaddum manifestent à Qalqilya; huit autres personnes dans le camp de réfugiés d’Askar et lors de la répression d’une manifestation pacifique à Beit Dajan; un officier du renseignement blessé lors d’une incursion de l’OIF à Tubas; et un autre blessé près du mur d’annexion.

Des dizaines de personnes ont été asphyxiées par inhalation de gaz lacrymogène, et d’autres ont été blessées lors d’assauts de l’OIF lors de perquisitions à travers la Cisjordanie.

Dans la bande de Gaza, 4 tirs de l’OIF ont été signalés sur des terres agricoles de l’est et de l’ouest de Gaza; et 7 sur les bateaux de pêche dans la mer de Gaza.

Incursions et arrestations de civils palestiniens par l’OIF :

L’OIF a effectué 177 incursions en Cisjordanie, dont Jérusalem-Est occupée. Ces incursions comprenaient des raids de maisons civiles et des fusillades, attisation de la peur parmi les civils, et l’attaque de beaucoup d’entre eux. Au cours des incursions de cette semaine, 67 Palestiniens ont été arrêtés, dont 3 enfants, une femme et un journaliste.

Démolitions:

Pchr a documenté 4 incidents :

  • Jérusalem-Est : une maison a été auto-démolie dans le village de Jabel Mukaber; une route de peuplement a été construite dans le village oriental d’Issawiya; 2 agriculteurs ont été démolis; et une maison d’habitation, 3 casernes, 2 conteneurs et un magasin ont été démolis dans les zones arabes d’al-Za’rawa et de Habayil al-‘Arab dans le village d’Issawiya.
  • Qalqilya: une caserne pour les matériaux de construction a été démolie.

Attaques de colons :Les travailleurs sur le terrain du PCHR ont signalé et documenté 4 attaques :

  • Bethléem : une route de peuplement a été construite.
  • Naplouse: un assaut contre les agriculteurs palestiniens dans le village de Jalud.
  • Hébron : ouverture du feu sur la Commission palestinienne de colonisation des terres et de l’eau lors de l’arpentage des terres à Hébron.
  • Ramallah: assaut sur une zone agricole près de l’entrée du village de Nabi Salih.
  • Bethléem: terrains rasés à Kisan pour la construction d’une route de peuplement
  • Naplouse : 25 semis d’arbres déracinés.

Politique de bouclage israélienne et restrictions à la liberté de circulation :

La bande de Gaza subit toujours la pire fermeture de l’histoire de l’occupation israélienne de l’oPt, qui est entrée dans la 14e année consécutive, sans aucune amélioration de la circulation des personnes et des biens, des conditions humanitaires et des conséquences catastrophiques sur tous les aspects de la vie. Les Nations Unies ont confirmé que les conditions de Gaza s’aggravent, avec une détérioration des services de santé, d’électricité et d’eau. L’ONU a souligné que la bande de Gaza exige d’immenses efforts dans les secteurs du logement et de l’éducation et de créer des possibilités d’emploi.

Dans le même temps, l’OIF a continué de diviser la Cisjordanie en cantons séparés, les routes principales étant bloquées par l’occupation israélienne depuis la Deuxième Intifada et avec des postes de contrôle temporaires et permanents, où les mouvements civils sont limités, et ils sont passibles d’arrestations.

Tir et autres violations du droit à la vie et à l’intégrité corporelle

  • Vers 00h20 le jeudi 01 avril 2021, l’OIF s’est installée à Naplouse, au nord de la Cisjordanie, et a été stationnée dans le côté est pour sécuriser l’entrée de dizaines de bus transportant des colons israéliens jusqu’à la tombe Joseph, où les colons effectuent des prières. Pendant ce temps, un certain nombre de jeunes Palestiniens se sont rassemblés et ont lancé des pierres sur les véhicules de l’OIF. L’OIF a répliqué avec des grenades lacrymogènes pour disperser les jeunes hommes. En conséquence, de nombreux civils ont suffoqué en raison de l’inhalation de gaz lacrymogène et ont reçu un traitement sur place.
  • Vers 5h15, un groupe d’unités d’infiltration israéliennes « Mista’arvim » s’est faufilé dans la ville de Tubas à bord de deux voitures civiles. Ils ont encerclé la maison d’Ahmed Jamal Ahmed Daraghmah (23 ans), située près du bureau des services de renseignement de la ville. Quelques minutes plus tard, plusieurs véhicules israéliens se sont déplacés dans la ville pour faire reculer les unités d’infiltration. Au cours de laquelle l’OIF a ouvert le feu sur un officier du renseignement palestinien, à savoir Mohammed Rushdi Habeeb al-‘Aydi (27 ans), qui est sorti du bureau des services de renseignement pour ramener les gardiens dans le bureau. En conséquence, al-‘Aydi a été abattu d’une balle réelle sous son aisselle gauche, et a subi des éclats d’obus dans sa poitrine. Il a ensuite été transporté à l’hôpital turc de Tubas pour y être soigné. En outre, l’OIF a perquisitionné la maison de Daraghmah et arrêté Kamal Jamal Ahmed Daraghmah (29 ans) afin de forcer son frère Ahmed (23 ans) à se rendre. Dans la soirée, Ahmed s’est rendu au poste de contrôle militaire de Tayaseer, à l’est de la ville de Tubas, tandis que Kamal a été libéré.
  • Vers 12h00, l’OIF stationnée le long de la clôture frontalière de Gaza avec Israël, à l’est de Khan Yunis, Khuzaʽa a ouvert le feu sur des terres agricoles et des bergers palestiniens, à l’est d’un village; aucune causalité n’a été rapportée.
  • Vers 02h40 le vendredi 02 avril 2021, l’OIF s’est installée dans le camp de réfugiés d’Askar, au nord-est de Naplouse. Pendant ce temps, un groupe de jeunes Palestiniens s’est rassemblé et a lancé des pierres sur les véhicules de l’OIF. L’OIF a immédiatement tiré à balles réelles et des grenades lacrymogènes sur eux. Des affrontements ont éclaté entre des jeunes Palestiniens et des soldats israéliens et se sont poursuivis jusqu’au matin. En conséquence, 5 civils ont été blessés comme suit :
  • Un homme de 20 ans a été abattu d’une balle dans le pied droit.
  • Un homme de 24 ans a reçu une balle dans la jambe droite.
  • Un homme de 25 ans a été abattu d’une balle dans la jambe gauche.
  • Un homme de 23 ans a reçu une balle dans la poitrine.
  • Un homme de 27 ans a reçu une balle dans l’abdomen.

En outre, de nombreux civils ont suffoqué en raison de l’inhalation de gaz lacrymogènes et ont reçu un traitement sur place. Par la suite, l’OIF a arrêté Na’im Ahmed al-Shennawi (25 ans) et s’est ensuite retirée, l’emmenant vers une destination inconnue.

  • Vers 11h30 le vendredi 02 avril 2021, l’OIF stationnée à l’entrée est du village d’Al-Mughayyir, au nord-est de Ramallah, a réprimé pendant plusieurs semaines une manifestation pacifique organisée par des dizaines de jeunes Palestiniens contre la fermeture de l’entrée mentionnée avec des bermes de sable. Lorsque les manifestants sont arrivés sur les lieux, l’OIF les a poursuivis et leur a tiré du caoutchouc, des balles réelles et des grenades lacrymogènes. En conséquence, 6 civils ont été blessés comme suit :
  • Un homme de 40 ans a reçu une balle en caoutchouc à la cuisse.
  • Un homme de 19 ans a reçu une balle en caoutchouc dans la jambe gauche.
  • Un homme de 23 ans a reçu une balle en caoutchouc dans la jambe gauche.
  • Un homme de 19 ans a reçu une balle en caoutchouc à la cuisse.
  • Un homme de 25 ans a reçu une balle en caoutchouc dans le pied droit.
  • Un homme de 28 ans a reçu une balle en caoutchouc dans la jambe droite.

Tous ont été légèrement blessés et soignés sur place par l’équipage de la Société du Croissant-Rouge palestinien. En outre, des dizaines de civils ont asphyxié par inhalation de gaz lacrymogène et ont reçu des soins sur place. En outre, le pare-brise du véhicule de Faraj Hussain al-Na’san a été brisé par une bombe sonore.

  • Vers 12h30, l’OIF stationnée à l’entrée nord du village de Kafr Qaddum, au nord de Qalqilya, a réprimé une manifestation pacifique organisée par des dizaines de jeunes Palestiniens. L’OIF a poursuivi de jeunes hommes rassemblés dans la région, les a affrontés et a tiré des balles en caoutchouc, des bombes sonores et des grenades lacrymogènes sur eux. En conséquence, deux photojournalistes ont été blessés et identifiés comme :
  • Abdullah Saleem Shtawi (26 ans), photojournaliste à B’Tselem – Le Centre israélien d’information pour les droits de l’homme, qui a été touché avec une grenade éponge dans le dos.
  • Bashar Mohammed Nazal (30 ans), photojournaliste à Palestine TV, qui a été frappé avec une grenade éponge à la main.
  • Vers 13h30, une manifestation pacifique a pris son envol devant le conseil du village de Beit Dajan, à l’est de Naplouse, au nord de la Cisjordanie, à l’appel des villageois et avec la participation des factions de l’Action nationale à Naplouse, vers des terres menacées de confiscation, à l’est du village. Les manifestants ont hissé des drapeaux palestiniens et scandé des slogans contre l’occupation israélienne et les colons. Lorsque les manifestants sont arrivés sur les lieux, ils ont trouvé un grand nombre de soldats israéliens qui les attendaient. L’OIF a immédiatement réprimé la manifestation et tiré des balles réelles et en caoutchouc, des bombes sonores et des grenades lacrymogènes sur les manifestants. En conséquence, trois civils, dont un enfant, ont été blessés avec des balles en caoutchouc dans la tête et emmenés à l’hôpital rafidia pour y être soignés. En outre, de nombreux civils ont suffoqué en raison de l’inhalation de gaz lacrymogènes.
  • Vers 19h00, l’OIF stationnée le long de la clôture frontalière de Gaza avec Israël, à l’est de Khan Yunis, a ouvert le feu sur des terres agricoles, à l’est du village d’al-Qarara; aucune causalité n’a été rapportée.
  • Vers 16h00 le samedi 03 avril 2021, des canonnières israéliennes stationnées au large de la côte d’al-Soudaniya, au nord-ouest de Beit Lahia, au nord de la bande de Gaza, ont poursuivi des bateaux de pêche palestiniens naviguant à moins de 3 milles marins et ont ouvert le feu autour d’eux. Le même jour, à 21h15, des canonnières israéliennes ont rouvert le feu sur des bateaux de pêche palestiniens jusqu’à 00h20. En conséquence, de nombreux filets de pêche ont été perdus, tandis que les pêcheurs de peur ont été forcés de fuir. Aucune victime n’a été signalée.
  • Vers 22h00 le samedi 03 avril 2021, l’OIF stationnée dans une tour de guet militaire établie près de la porte du mur d’annexion à Kherbet Um al-Lahem dans le village de Qatanna, au nord-ouest de Jérusalem-Est occupée, a ouvert le feu sur Ya’qoub Hussain Mohammed al-Faqeih (20 ans) alors qu’il traversait les trous du mur d’annexion pour travailler en Israël. La famille d’Al-Faqeih a déclaré que l’OIF avait ouvert le feu sur leur fils avant de l’arrêter, mais quelques heures plus tard, l’OIF l’a libéré.
  • Vers 00h00 le dimanche 04 avril 2021, l’OIF accompagnée d’un véhicule transportant de la Skunk s’est déplacée dans le village d’Isawiya, au nord-est de Jérusalem-Est occupée, et stationnée dans le quartier d’Obaid. Ils ont établi des postes de contrôle militaires aux entrées du village, fouillé des civils palestiniens et vérifié leurs iD. Au cours de laquelle de jeunes Palestiniens se sont rassemblés et ont lancé des pierres, des cocktails Molotov et des feux d’artifice sur l’OIF et leurs véhicules. L’OIF a réprimé les manifestants, tiré des balles en caoutchouc et de lourdes grenades lacrymogènes sur eux et pompé des eaux usées sur des maisons résidentielles. En outre, l’OIF a arrêté Reda Mohammed ‘Obaid (14 ans) après avoir fait une descente dans sa maison, puis s’est retirée.
  • Vers 5h30 le dimanche 04 avril 2021, des canonnières israéliennes stationnées au large de la côte d’al-Soudaniyia, à l’ouest du camp de Jabalia, au nord de la bande de Gaza, ont poursuivi des bateaux de pêche palestiniens naviguant à moins de 3 milles marins et ont ouvert le feu autour d’eux. Le même jour, à 9h00, des canonnières israéliennes ont rouvert le feu sur des bateaux de pêche palestiniens, faisant craindre aux pêcheurs et les forçant à fuir. Aucune victime n’a été signalée.
  • Vers 8h30, l’OIF stationnée le long de la clôture frontalière de Gaza avec Israël, à l’est de Khan Yunis, a ouvert le feu sur des terres agricoles, à l’est des villages d’Abasan al-Kabira et d’al-Qarara; aucune victime n’a été signalée.
  • Vers 14h00, l’OIF stationnée le long de la clôture frontalière de Gaza avec Israël, à l’est de Beit Hanoun, au nord de la bande de Gaza, a ouvert le feu sporadiquement sur la zone frontalière, faisant craindre aux agriculteurs palestiniens. Aucune victime n’a été signalée.
  • Vers 8h30 le lundi 05 avril 2021, des canonnières israéliennes stationnées au large de Waha Shore, au nord-ouest de Beit Lahia, au nord de la bande de Gaza, ont poursuivi des bateaux de pêche palestiniens naviguant à moins de 3 milles marins et ont ouvert de violents tirs autour d’eux, faisant craindre aux pêcheurs et les forçant à fuir. Aucune victime n’a été signalée.
  • Le mardi 6 avril 2021, l’OIF a tué un civil palestinien et blessé sa femme lorsqu’elle a arrêté sa voiture à un poste de contrôle militaire et a ouvert le feu sur elle. L’OIF a affirmé avoir ouvert le feu sur la voiture sous le contrôle du conducteur après que le conducteur a tenté de survoler les soldats israéliens stationnés au poste de contrôle. Selon le témoignage de l’épouse et les enquêtes menées par le Centre palestinien pour les droits de l’homme (PCHR), les soldats israéliens ont ouvert le feu sur la voiture sans aucune justification alors qu’ils vérifiaient les adresses d’assurance des passagers et leur permettaient de passer.

Selon les enquêtes du PCHR, vers 01h00 le mardi 06 avril 2021, l’OIF s’est installée dans le village de Bir Nabala, au nord-ouest de Jérusalem-Est occupée, et a perquisitionné des maisons résidentielles et un atelier de réparation automobile. Ils se sont ensuite dirigés vers le village voisin d’al-Jib, où ils ont fait une descente dans une salle d’exposition de voitures à l’entrée du village pour confisquer les enregistreurs de caméras de surveillance. Pendant ce temps, des dizaines de jeunes Palestiniens se sont rassemblés et ont lancé des pierres et des bouteilles vides sur l’OIF et leurs véhicules. L’OIF a immédiatement réprimé les manifestants, tiré des balles réelles et en caoutchouc sur eux et établi un poste de contrôle militaire près d’un tunnel entre les villages de Biddu et al-Jib, au nord-est de Jérusalem-Est occupée. L’OIF était également stationnée au poste de contrôle militaire, a fouillé des véhicules palestiniens et vérifié les adresses d’urgence des passagers. Vers 02h45, l’OIF a arrêté un véhicule appartenant à Oussama Mohammed Sandouqa Mansour (42 ans) et à son épouse Somaia ‘Izzat ‘Abed al-Nabi al-Kaswani (36 ans), a vérifié leurs papiers d’intention, leur a demandé d’où ils venaient et leur a ensuite permis de passer. Quand Oussama a roulé à 50 mètres du poste de contrôle, l’OIF a ouvert le feu sur sa voiture, le blessant de deux balles réelles; l’un d’eux a pénétré sa tête. De plus, sa femme a subi des éclats d’obus dans le dos. Tous deux ont été transportés à l’hôpital gouvernemental de Ramallah, où Oussama a été déclaré mort à 03h10, tandis que les blessures de sa femme ont été classées mineures.

Plus tard, l’OIF a affirmé que : « Lors d’une opération militaire dans le village de Bir Nabala et après avoir établi un poste de contrôle militaire sur une route pour arrêter le mouvement des véhicules afin de soutenir l’opération de l’OIF dans la région, les soldats au poste de contrôle ont repéré un véhicule, qui s’est d’abord arrêté au poste de contrôle, puis s’est dirigé rapidement vers eux, tentant de passer au-dessus des soldats d’une manière qui menaçait leur vie. Par conséquent, la Gendarmerie a riposté par des coups de feu pour contrôler la menace.

Les enquêtes du PCHR et le témoignage de l’épouse d’Oussama réfutent les affirmations israéliennes, alors qu’Oussama obéissait à l’ordre des soldats et arrêtait son véhicule et répondait à leurs questions. Les soldats ont vérifié les iD d’Oussama et de sa femme, puis les ont autorisés à passer, notant qu’il ne conduisait pas sa voiture, sauf après que les soldats lui ont demandé de le faire. Quand Oussama conduisait sa voiture, les soldats étaient derrière lui, et ils ont ouvert le feu sur son véhicule par l’arrière. Il convient de noter qu’Oussama a 5 enfants.

  • Vers 10h30 le mercredi 07 avril 2021, des canonnières israéliennes stationnées au large de Waha Shore et au large de la côte d’al-Soudaniyia, au nord-ouest de Beit Lahia, au nord de la bande de Gaza, ont poursuivi des bateaux de pêche palestiniens naviguant à moins de 3 milles marins et ont ouvert le feu autour d’eux. Le même jour, à 16h00, des canonnières israéliennes ont rouvert le feu sur des bateaux de pêche palestiniens, faisant craindre aux pêcheurs et les forçant à fuir. Aucune victime n’a été signalée.

Incursions et arrestations

Jeudi 01 avril 2021:

  • Vers 00h15, l’OIF s’est installée dans le village de Khillet Aked, au sud de Dura, au sud-ouest d’Hébron. Ils se sont déployés entre les maisons des civils, ont pris d’assaut la maison de Nayef Hussain Shawamra (65), ont tenu toute sa famille dans une pièce, endommagé le contenu de la maison et confisqué 30 000 NIS. L’OIF a remis à la famille un mandat d’arrêt contre l’argent confisqué et aucune arrestation n’a été signalée. Après le retrait, la famille s’est rendu compte qu’un 100 grammes d’or avait été volé dans la maison.
  • Vers 14h00, les services de renseignement israéliens ont remis à Anwar Sami Obaid (23 ans), du village d’Issawiya, au nord-est de Jérusalem-Est occupée, une décision qui interdit son entrée à Jérusalem. L’OIF a affirmé qu’Obaid avait été invloved dans un incident de sécurité où il vit et exhorte d’autres pour le terrorisme.

Il convient de noter qu’Obaid a été arrêté et interrogé des dizaines de fois par l’OIF et a passé un total de 5 ans dans les prisons israéliennes à des périodes distinctes; lors de sa dernière arrestation, il a été libéré à une condition qu’il soit interdit d’entrée à Jérusalem occupée pendant 4 mois après avoir passé 4 mois en résidence surveillée.

  • À peu près au même moment, l’OIF s’installe dans le village d’al-Walaja, à l’ouest de Bethléem. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Mahmoud Ismael Abu al-Tin (19 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 02h00, l’OIF s’est installée à Beit Ummar, au nord d’Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Yousef Mohammed Abu Maria (30 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 16h30, l’OIF a pris d’assaut une tente établie pour célébrer et accueillir la libération de Ghazi Mohammed Kan’an (48 ans), dans le village de Ras al-Amoud, à l’est de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est, et a arrêté son frère, Ismaël (56 ans). La famille Kan’an a déclaré que l’OIF avait pris d’assaut la tente où elle se rassemblait pour accueillir son fils, qui a passé 11 ans dans les prisons israéliennes, après une heure de son arrivée, et a menacé de le ré-arrêter s’ils organisaient une cérémonie d’accueil pour lui.
  • Vers 17h00, l’OIF stationnée au poste de contrôle militaire de Za’tara, au sud-est de Naplouse, a arrêté Hasan Nasrallah al-Sha’er (24 ans), de Naplouse. L’OIF l’a emmené vers une destination inconnue.
  • Vers 22h00, l’OIF stationnée au poste de contrôle militaire de Beit Furik, au nord-est de Naplouse, a arrêté Mo’men Mahmoud Jaber (19 ans), de Naplouse. L’OIF l’a emmené vers une destination inconnue.
  • L’OIF a effectué (13) des incursions dans les villages de Bir al-Basha Arranah, Beit Qad, Deir Ghazaleh et Faqqoa, dans le gouvernorat de Jénine; Anabta, Kafr al-Labad et Ramin, à l’est de Tulkarm; Azzun, à l’est de Qalqilya; Dura et Idhna, à Hébron; Surda, au nord de Ramallah; Camp de réfugiés d’Aqabat Jabr, au sud-ouest de Jéricho. Aucune arrestation n’a été signalée.

Vendredi 02 avril 2021:

  • Vers 1 h, l’OIF s’est déplacée dans le sud d’Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Hani Mujahed Abu al-Siba (44) et l’ont arrêté.
  • Vers 03h00, l’OIF s’est installée à Beit Ummar, au nord d’Hébron, et était stationnée dans la région de Qa’al-Hara. Ils ont perquisitionné et fouillé deux maisons appartenant à Mohammed Awad Za’aqiq (17 ans) et Fahmi Abdul Hameed Za’aqiq (16 ans), et les ont arrêtées.
  • Vers 18h00, l’OIF stationnée au poste de contrôle militaire de Qalandiya, au nord de Jérusalem-Est occupée, a arrêté Ahmed Ra’fat al-Ghaleet (22 ans), du camp de réfugiés d’al-Jalazone, au nord de Ramallah, alors qu’il traversait le poste de contrôle. L’OIF l’a emmené au poste de police « Ofer », à l’ouest de Ramallah.
  • Vers 18h10, l’OIF s’est installée à Zububa, à l’ouest de Jénine. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Omar Abdul Rahman Obaidiya (17 ans).
  • L’OIF a effectué (12) des incursions dans les villages de Naplouse, burqa, Bizzariya et Salem dans le gouvernorat de Naplouse; Bir al-Basha, Ya’bad, Atatra et Silat al-Dhahr dans le gouvernorat de Jénine; Yatta, Bani Na’im, Simia et al-Shuyukh villages dans le gouvernorat d’Hébron, aucune arrestation n’a été signalée.

Samedi 03 avril 2021:

  • Vers 11h30, l’OIF a arrêté Mazen Subhi Nabtiti (49 ans), de Tulkarm, alors qu’il se trouvait près du poste de contrôle militaire d’Inab, à l’est de Tulkarm.
  • Vers 20h00, l’OIF a arrêté Mohammed Mahmoud al-‘Amour (24 ans) et Mohammed Ra’ed al-‘Amour (26 ans), alors qu’ils traversaient un poste de contrôle militaire temporaire près de l’entrée ouest de Teqoa, à l’est de Bethléem. L’OIF les a emmenés dans l’un des centres de détention de la ville et les a libérés quelques heures plus tard.

Dimanche 04 avril 2021:

  • Vers 11h00, l’OIF s’est installée dans le quartier d’al-Thuri, au sud de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Tawfiq Rafiq al-Shwaiky (29 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 16h00, l’OIF a arrêté Mohammed Bassam Obaid (24 ans), alors qu’il était en service dans le quartier de Français Hill « Giv’at Shapira », au nord de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. L’OIF l’a emmené dans l’un des centres de police de la ville.
  • Vers 17h30, l’OIF stationnée au poste de contrôle militaire « Mevo Dotan », au sud-ouest de Jénine, a arrêté Mohammed Ma’moun ‘Amaranah (19 ans), de Ya’bad, au sud-ouest de la ville. L’OIF l’a emmené vers une destination inconnue.
  • L’OIF a effectué (4) des incursions dans les villages de Beit Ummar, Hébron, Tarqumiyah et Sa’ir à Hébron. Aucune arrestation n’a été signalée.

Lundi 05 avril 2021:

  • Vers 01h00, l’OIF s’est installée à al-Isawiya, au nord-est de Jérusalem-Est occupée. Ils ont attaqué et fouillé plusieurs maisons et arrêté (3) des civils; y compris un père et son fils. Les personnes arrêtées ont été identifiées comme Faisal Lo’ay Obaid (20 ans), Lo’ay Faisal Obaid (43 ans) et Mohammed Waleed Obaid.
  • Vers 1h30, l’OIF s’est installée à Sa’ir, au nord d’Hébron, et a été stationnée dans la région d’al-‘Aroud. Ils se sont déployés entre les maisons des civils et ont pris d’assaut la maison de Sa’ed Nimir Farroukh (33 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 02h00, l’OIF a déplacé le camp de réfugiés de Qalandiya, au nord de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté (4) des civils : le journaliste Khaled Mohammed Mutair (29 ans), Mahmoud Ibrahim Mutair (27 ans), Rami Mansour (22 ans) et Mo’men Mansour (23 ans).
  • Vers 3h50, l’OIF s’est installée dans le village de Deir Jarir, au nord-est de Ramallah. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Ma’en Abdul ‘Alim Olwi (21 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 04h00, l’OIF, appuyée par plusieurs véhicules militaires, s’est déplacée dans le village de Kobar, au nord de Ramallah. Ils ont perquisitionné et fouillé 4 maisons et arrêté (4) des civils : Watan ‘Assef al-Barghouthi (24 ans), Mustafa Ra’ed al-Barghouthi (20 ans), Mohammed Fahmi Asfour (28 ans) et Assem Nabil al-‘Abed (23 ans).
  • Vers 6h30, l’OIF stationnée à un poste de contrôle temporaire établi près de l’entrée du camp de réfugiés d’al-Jalazone, au nord de Ramallah, a arrêté Shadi Hussain Safi (24 ans) et l’a emmené vers une destination inconnue.
  • L’OIF a effectué (3) des incursions dans les villages de Dura, Beit Kahil et Bani Na’im à Hébron. Aucune arrestation n’a été signalée.

Mardi 06 avril 2021:

  • Vers 1 h, l’OIF s’est installée à Hébron et a été stationnée dans la région de Nanqar. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Ja’far Nouh Abu Aysha (44), détenu sa famille dans une pièce, endommagé le contenu de la maison et se sont retirés. Aucune arrestation n’a été signalée.
  • Vers 02h00, l’OIF s’est installée dans le village de Tell, au sud-ouest de Naplouse. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Nasr al-Dein Hamza Ishtayya (18 ans).
  • Vers 02h00, l’OIF s’est installée rue al-Saf à Bethléem. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison d’Adel Issa Hijazi (48 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 03h00, l’OIF s’est installée dans la région de Hindaza à Bethléem. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Hasan Mohammed Wardian (62 ans) et l’ont arrêté. Il convient de noter que Wardian est l’un des candidats aux élections législatives représentant la liste du Mouvement Hamas « Jérusalem est notre destination ».
  • Vers 04h00, l’OIF s’est installée dans le village de Fureidis, à l’est de Bethléem. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Nader Mohammed Abayat (52) et l’ont arrêté.
  • Vers 10h00, Ayyad Jamal al-Harimi (28 ans) s’est rendu aux autorités israéliennes, après que l’OIF a pris d’assaut sa maison à Bethléem et menacé d’arrêter sa mère s’il ne se rendait pas.

Nadi al-Aseer a déclaré qu’Ayyad a été arrêté à plusieurs reprises depuis qu’il était enfant, dont le dernier en date date d’il y a deux mois, alors qu’il passait 18 mois dans l’arrestation administrative. Il convient de noter qu’en 2016, « Ayyad a entamé une grève de la faim pendant 45 jours pour protester contre son arrestation.

  • Vers 11h00, l’OIF a interdit une réunion pour discuter des élections législatives à l’hôtel Ambassador, dans le quartier d’al-Sheikh Jarrah, au nord de la vieille ville occupée de Jérusalem-Est. Les organisations de la société civile invitées à cette réunion intitulée « Le droit international garantit aux Palestiniens de Jérusalem-Est le droit de vote ».

Il convient de noter qu’avant la réunion, l’OIF a imposé et établi des postes de contrôle dans le quartier, interdit aux civils d’atteindre l’hôtel Ambassador, arrêté et fouillé les véhicules des candidats du PLC au sein de la liste fatah identifiés comme Naser Mohammed Qaws, Ghada Mohammed Abu Rabea, Awad al-Salayma et « Ahed al-Rashq, et leur a remis des convocations pour se référer aux services de renseignement israéliens dans le centre d’enquête al-Maskobiya à Jérusalem-Ouest , sous prétexte d’organiser des activités interdites à Jérusalem. En outre, l’OIF a arrêté le Secrétaire général du Mouvement Fatah à Jérusalem, Adel Abu Zneid, et le directeur de l’Hôtel Ambassador, Sami Abu Dayyah. Il convient de noter que les autorités israéliennes interdisent toute activité ou manifestation relevant de l’Autorité palestinienne à Jérusalem et poursuivent leurs organisateurs ou sympathisants.

  • Vers 15h00, l’OIF a arrêté Anaghim Nader Awad (21 ans), de Beit Ummar, au nord d’Hébron, après l’avoir arrêtée à un poste de contrôle militaire temporaire établi à l’entrée est de la ville.
  • Vers 23h30, l’OIF stationnée au poste de contrôle de Qalandiya, au nord de Jérusalem-Est occupée, a arrêté Ziyad Fareed Shehada (52 ans), du camp de réfugiés de Qalandiya, alors qu’il traversait le poste de contrôle.
  • L’OIF a effectué (4) des incursions en burqa, au nord-ouest de Naplouse; Villages de Salfit, Sa’ir et al-Shuyukh à Hébron. Aucune arrestation n’a été signalée.

Mercredi 07 avril 2021:

  • Vers 02h00, l’OIF s’est installée dans le village de Yamun, à l’ouest de Jénine. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Jehad Mohammed Nawahda (59 ans) et son fils, Osaid (23 ans).
  • À peu près au même moment, l’OIF s’installe à Beit Ummar, au nord d’Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé quatre maisons et arrêté (4) civils, dont un enfant. Les personnes arrêtées ont été identifiées comme Étant Yousef Abdul Hamid Abu Maria (45 ans), Adyar Ivan al-Salibi (28 ans), Amro Khaled ‘Allami (30 ans) et Majdi Mershed al-Za’aqiq (17 ans).
  • À peu près au même moment, l’OIF s’installe à Yatta, au sud du gouvernorat d’Hébron. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté trois civils et les ont relâchés au bout de trois heures. Les personnes arrêtées ont été identifiées comme Étant Thabit Mohammed al-Surai’ (39 ans), Shaher Ayed Abu Rabi’a (40 ans) et Khalil Yousef Abu Arram (30 ans).
  • Vers 02h30, l’OIF s’est installée dans le village d’Anin, à l’ouest de Jénine. Ils ont perquisitionné et fouillé une maison appartenant à Jamal Tayseer Yasin (38 ans), arrêté hier alors qu’il se trouvait à son travail en Israël. L’OIF s’est retirée et aucun bien n’a été confisqué.
  • Vers 02h40, l’OIF s’est installée dans le village de Jalbun, au nord-est de Jénine. Ils ont perquisitionné et fouillé plusieurs maisons et arrêté Fo’ad Najeh Abu al-Rab (21 ans).
  • Vers 03h40, l’OIF s’est installée dans le camp de réfugiés d’al-Am’ari, au sud-est d’al-Bireh, au nord de Ramallah. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Hussam Khader al-Wawi (30 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 4h30, l’OIF s’est installée dans le village de Ras Karkar, à l’ouest de Ramallah, et était stationnée au centre du village. Ils se sont déployés entre les maisons des civils, ont pris d’assaut certains d’entre eux et arrêté (7) des civils. Les personnes arrêtées ont été identifiées comme étant : Nidal Hasan Samhan (43 ans), Anas Mohammed Samhan (29 ans), Mahmoud Khaled Samhan (27 ans), Mohammed Taha Abu Fkheida (35 ans), Abdullah Mohammed Samhan (26 ans), Ahmed Zaghloul Samhan (24 ans) et Mo’ayad Fares Samhan (49 ans).
  • Vers 5h10, l’OIF s’est installée dans le village de Deir Jarir, au nord-est de Ramallah. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Haidr Abdul Hafiz Mukho (48 ans) et l’ont arrêté.
  • Vers 8h00, l’OIF s’est installée dans le quartier de Ras Khamis, dans le camp de réfugiés de Shu’afat, au nord-est de Jérusalem-Est occupée. Ils ont perquisitionné et fouillé la maison de Jasem Sandouqa (42) et l’ont arrêté.
  • L’OIF a effectué (5) des incursions à Ti’nik, à l’ouest de Jénine; camp de réfugiés de Nuba, Surif et al-Aroub, à Hébron. Aucune arrestation n’a été signalée.

III. Expansion des colonies et violence des colons en Cisjordanie, y compris jérusalem-Est occupée

Démolition et confiscation de biens civils

  • Le samedi après-midi, 03 avril 2021, Amer Shqeirat a auto-démoli sa maison à Jabal Mukaber, à l’est de Jérusalem-Est occupée, conformément à la décision de la municipalité israélienne sous prétexte de construction sans permis.

Shqeirat a déclaré que la municipalité israélienne l’hantait depuis l’année dernière et lui avait infligé une amende de 60 000 shekels, qu’il paie en mensualités. Shqeirat a ajouté que l’OIF avait perquisitionné sa maison le 14 mars et lui avait remis un avis de démolition de sa maison dans les 21 jours, ou que les équipes de la municipalité procéderaient à la démolition et lui donneraient une amende pour les dépenses. Shqeirat a déclaré qu’il a dû quitter la maison, puis la démolir avec un bulldozer pour éviter de payer plus d’argent pour la municipalité israélienne. Il a ajouté que la maison a été construite sur une superficie de 120m² qui comprend 3 chambres et ses installations, où il vivait avec sa femme et ses 4 enfants.

  • Le dimanche 04 avril 2021 au matin, les bulldozers de l’Administration civile israélienne ont nivelé des terres situées dans le village d’al-Issawiya oriental, au nord-est de Jérusalem-Est occupée, pour construire une route de colonisation dans le cadre du programme E1, qui vise à isoler le nord de la Cisjordanie de l’est de la Cisjordanie.

Mohammed Abu al-Hummus, membre du Comité de suivi d’al-Issawiya, a déclaré que les véhicules de l’Administration civile israélienne accompagnés de l’OIF avaient pris d’assaut des terres appartenant aux familles Mustafa et Abu Riyala entre les villages d’al-‘Issawiya et d’az-Za’ayyem, à l’est de la ville occupée. Abu al-Hummus a ajouté que les véhicules ont nivelé les terres plantées de cultures et de semis et ont commencé à construire une route dans le cadre du programme de colonisation E1.

  • Vers 8h15 le lundi 05 avril 2021, l’OIF appuyée par 7 véhicules militaires s’est déplacée dans le village de Jinsafut, à l’est de Qalqilya, et a démoli une caserne de matériaux de construction appartenant à Mahmoud Yousif Mohammed Sokar.

Le propriétaire de la caserne a dit aux travailleurs sur le terrain du PCHR :

« Vers 8 h 15, un travailleur de la caserne m’a appelé pour me dire que l’OIF était venue démolir la caserne, alors je me suis immédiatement rendu sur les là pour constater qu’ils avaient déjà commencé la démolition. Ils ont enlevé le plafond, les tuiles, le gypse et le panneau électrique et ont pris la porte en verre avec tout en plus de la grande quantité d’acier bien qu’ils m’aient dit qu’ils enlèveront seulement le cadre. Ils ont également endommagé toutes les marchandises depuis que les gravats et les peintures sont tombés sur eux, notant que je n’ai reçu aucun préavis.

  • Le mercredi 7 avril 2021 au matin, des bulldozers de l’OIF ont nivelé deux fermes et démoli une maison, 3 casernes, 2 conteneurs et un magasin dans les zones al-Za’rourah et Habayel al-‘Arab dans le village d’al-Issawiya, au nord-est de Jérusalem-Est occupée, sous prétexte de constructions sans permis.

Mohammed Abu al-Hummus, membre du Comité de suivi d’al-Issawiya, a déclaré que les véhicules de l’OIF avaient pris d’assaut une ferme de 700 m² appartenant à Majed Diab et avaient commencé à la niveler et à tout démolir. Abu al-Hummus a ajouté que les véhicules de l’OIF ont démoli une maison de 70 m² construite là de 2 chambres et leurs installations et abritant Majed Diab, sa femme et ses 3 enfants en plus d’un garage établi il y a 7 ans et d’une caserne pour chevaux. Ils ont également démoli la clôture entourant la ferme. Abu al-Hummus a ajouté que les véhicules de l’OIF ont également nivelé une autre ferme appartenant à Adeeb Jamil Abu al-Hummus et démoli 2 conteneurs utilisés comme entrepôts pour les pièces de rechange automobiles et une caserne pour chevaux en plus de confisquer les chevaux. Abu al-Hummus a déclaré que les véhicules de l’OIF ont démoli une clôture et une caserne appartenant à Farouq Mustafa, puis se sont retirés. Il a ajouté que l’OIF avait déjà donné aux propriétaires des installations des ordres de démolition et imposé à certains d’entre eux des amendes de milliers de shekels.

Attaques de colons contre des civils palestiniens et leurs biens

  • Vers 03h00 le vendredi 02 avril 2021, des dizaines de colons se sont nivelés et ont construit une route de peuplement entre les zones d’al-Khemar et de Kherbet Mousa dans le village de Battir, à l’ouest de Bethléem.

« Omer al-Qaisi, l’un des propriétaires des terres touchées dans la région, a déclaré qu’un groupe de colons sous la protection de l’OIF ont garé leurs bulldozers sur des terres reliant kherbet Mousa et al-Khemar et ont commencé à construire une route agricole de 100 mètres de long et 6 mètres de large à des fins de colonisation. Par conséquent, des terrains vacants ont été endommagés et des dizaines d’arbres ont été déracinés.

  • Vers 14 h le samedi 03 avril 2021, un groupe de colons de l’avant-poste de la colonie d’Esh Kodesh, établi dans le sud-est de Naplouse, a attaqué un groupe d’agriculteurs alors qu’ils travaillaient sur leurs terres, à l’est du village de Jalud, et les a empêchés de faire leur travail sous la menace d’une arme à feu. Au cours de laquelle, au moins 5 colons; certains d’entre eux masqués, attaqués avec des bâtons et des pierres un homme de 70 ans, Walid Isma’il ‘Abdel Hafez Shweiki de Jérusalem. Les colons ont également attaqué une parcelle de terre appartenant à Jawad Jamil Yousif Hussein du village de Qasra et déraciné 100 semis d’olives, de pins et de cyprès. Ils ont également endommagé les poteaux de la ligne électrique et le réseau sur la route entre le village de Qasra et le village de Jalud avant de retourner à leur avant-poste de peuplement.
  • Vers 11 h le dimanche 04 avril 2021, l’un des colons de l’avant-poste de peuplement « Havat Talia » établi sur les terres palestiniennes confisquées à yata orientale, au sud d’Hébron, a ouvert le feu sur les employés de l’Autorité des terres et de l’eau qui arpentaient des terres dans une zone proche du village de Tuwani, à l’est de Yatta, pour les forcer à quitter la zone C. Pendant ce temps, l’OIF et la police israélienne sont arrivées sur les lieux et ont emmené le colon. Aucun blessé n’a été signalé parmi les employés.
  • Vers 14 h le lundi 05 avril 2021, un groupe de colons de la colonie de Halmish, établie sur les terres palestiniennes du nord-ouest de Ramallah, a attaqué une zone agricole près de l’entrée du village d’al-Nabi Saleh, au nord-ouest de la ville, et a tenté d’enlever la clôture de barbelés entourant la terre. Un certain nombre de villageois se sont rassemblés dans la région pour affronter les colons et leur ont lancé des pierres tandis que l’OIF postée sur la tour de guet y tirait des grenades lacrymogènes pour disperser les villageois. En conséquence, beaucoup d’entre eux ont suffoqué en raison de l’inhalation de gaz lacrymogènes.
  • Politique de fermeture et restrictions à la liberté de circulation des personnes et des marchandises :

La bande de Gaza subit toujours la pire fermeture de l’histoire de l’occupation israélienne de l’oPt, qui est entrée dans la 14e année consécutive, sans aucune amélioration de la circulation des personnes et des biens, des conditions humanitaires et des conséquences catastrophiques sur tous les aspects de la vie.

La Cisjordanie:

En plus de 108 postes de contrôle permanents et routes fermées, cette semaine a vu la mise en place de postes de contrôle plus temporaires qui restreignent les marchandises et les individus 88 postes de contrôle temporaires, où ils ont fouillé les véhicules des Palestiniens, vérifié leurs iD et arrêté 9 d’entre eux. L’OIF a fermé de nombreuses routes avec des cubes de ciment, des barrières de détecteur de métaux et des bermes de sable et a resserré ses mesures contre le mouvement des individus aux postes de contrôle militaires permanents.

Jérusalem:

  • Le jeudi 01 avril 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle près du tunnel du village de Biddu et à l’entrée du village d’Al-Eizariya, à l’est de la ville.
  • Le samedi 03 avril 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’entrée du village d’Anata, à l’est de la ville.
  • Le mardi 06 avril 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle sous un tunnel établi entre les villages de Biddu et d’Al-Jib, au nord-ouest de la ville.

Bethléem:

  • Le jeudi 01 avril 2021, l’OIF a établi trois postes de contrôle à l’entrée du village de Marah Rabah, à l’entrée ouest du village de Beit Fajjar et près de l’intersection al-Nashash, au sud de la ville.
  • Le vendredi 02 avril 2021, l’OIF a établi trois postes de contrôle à l’entrée nord du village de Tuqu, à l’entrée ouest du village de Beit Fajjar et dans la région d’Aqabet Hasna, à l’ouest de la ville.
  • Le dimanche 04 avril 2021, l’OIF a établi 4 postes de contrôle à l’entrée nord du village de Tuqu, à l’entrée ouest du village de Beit Fajjar et à l’entrée du village de Jannatah, à l’est de la ville.
  • Le lundi 05 avril 2021, l’OIF a établi 5 postes de contrôle aux entrées nord et ouest du village de Tuqu, à l’entrée du village de Jannatah et près de l’intersection al-Nashash, au sud de la ville.
  • Le mardi 06 avril 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle à l’entrée nord du village de Tuqu et près de l’intersection al-Nashash, au sud de la ville.
  • Le mercredi 7 avril 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle aux entrées nord et ouest du village de Tuqu, à l’est de la ville.

Ramallah:

  • Le jeudi 01 avril 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle à l’entrée principale du village d’Aboud, au nord-ouest de la ville, et près du pont du village d’Atara.
  • Le vendredi 02 avril 2021, l’OIF a établi trois postes de contrôle à l’intersection de la colonie de Hallamish et aux entrées des villages de Nabi Salih et Ras Karkar.
  • Le dimanche 04 avril 2021, l’OIF a établi 5 postes de contrôle aux entrées des villages d’Aboud, Nabi Salih, Deir Abu Mash’al et Beitin, et sur une route reliant les villages de Ras Karkar et Deir Ibzi.
  • Le lundi 05 avril 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle aux entrées des villages de Nabi Salih et Ein Yabrud.
  • Le mardi 6 avril 2021, l’OIF a établi 4 postes de contrôle sous le pont d’Ein Yabrud, près du pont du village d’Atara, à l’intersection du village d’Ein Siniya et à l’entrée du village d’Al-Mughayyir.
  • Le mercredi 7 avril 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’entrée du village de Nabi Salih.

Jéricho:

  • Le jeudi 01 avril 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle aux entrées sud et nord de Jéricho.
  • Le vendredi 02 avril 2021, l’OIF stationnée au poste de contrôle militaire d’al-Hamra, au nord de la ville, a resserré ses mesures au poste de contrôle, entravé le mouvement des véhicules et vérifié les adresses d’urgence des passagers. Ils ont également établi un poste de contrôle à l’intersection du village d’Al-Auja.
  • Le samedi 03 avril 2021, l’OIF a établi 3 postes de contrôle aux entrées nord et sud de Jéricho et à l’entrée du village de Fasayil.
  • Le lundi 05 avril 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’intersection du village d’Al-Auja.
  • Le mardi 6 avril 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’entrée nord de Jéricho.
  • Naplouse:
  • Le jeudi 01 avril 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’intersection de la colonie de Shafi Shimron, à l’ouest de la ville.
  • Le vendredi 02 avril 2021, l’OIF a établi trois postes de contrôle à l’intersection de la colonie de Shafi Shimron, à l’ouest de la ville, sur la route du village d’Al-Badhan et à l’intersection d’Yitzhar, au sud-est de la ville.

Hébron:

  • Le jeudi 01 avril 2021, l’OIF a établi trois postes de contrôle aux entrées des villages d’Abu al-‘Asaja et d’Idhna, à l’entrée sud de la ville de Halhul.
  • Le vendredi 02 avril 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle à l’entrée du village as-Samu et à l’entrée ouest d’Hébron.
  • Le samedi 03 avril 2021, l’OIF a établi 4 postes de contrôle à l’entrée sud d’Hébron, à l’entrée du camp de réfugiés de Fawwar et aux entrées de Beit Ummar et Beit Awwa
  • Le dimanche 04 avril 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle à l’entrée du village de Bani Na’im et à l’entrée nord d’Hébron.
  • Le lundi 05 avril 2021, l’OIF a établi 3 postes de contrôle à l’entrée du village de Sa’ir, à l’entrée ouest d’Hébron et à l’entrée nord de la ville de Yatta.
  • Le mardi 06 avril 2021, l’OIF a établi deux postes de contrôle à l’entrée du village d’Idhna et à l’entrée sud d’Hébron.

Qalqilya:

  • Le jeudi 01 avril 2021, l’OIF a établi 3 postes de contrôle aux entrées des villages d’Azzun, Jayyous et Sir, à l’est de la ville.
  • Le vendredi 02 avril 2021, l’OIF a établi trois postes de contrôle aux entrées des villages d’Immatain et d’Izbat al-Tabib, à l’est de la ville.
  • Le lundi 05 avril 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’entrée du village d’Azzun, à l’est de la ville.

Salfit:

  • Le vendredi 02 avril 2021, l’OIF a établi trois postes de contrôle aux entrées du village de Qarawat Bani Hassan, Bruqin et Kafr ad-Dik, à l’ouest de la ville.
  • Le samedi 03 avril 2021, l’OIF a établi 3 postes de contrôle aux entrées des villages de Deir Istiya, Deir Ballut et Kafr ad-Dik, à l’ouest de Salfit.
  • Le lundi 05 avril 2021, l’OIF a établi un poste de contrôle à l’entrée du village de Bruqin, à l’ouest de laville.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 26 avril 2021 par dans APARTHEID, COLONIALISME, CRIMES DE GUERRE, DEMOCRATIE, DROITS HUMAINS, GAZA, ISRAEL, Palestine.
%d blogueurs aiment cette page :