NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Second tour des régionales : Déclaration du NPA Occitanie-Catalogne Nord

Le NPA Occitanie-Catalogne Nord remercie les électeurs et électrices qui ont voté pour Occitanie Populaire, portant notre liste d’union avec LFI et GDS au-delà de 5% des suffrages. Ce résultat est modeste dans un contexte où le principal fait marquant est que plus de 62% des inscrits ne sont pas allés voter et que l’abstention atteint des niveaux inégalés, notamment dans la jeunesse et les milieux les plus populaires.

Si le RN est loin d’atteindre les pourcentages que laissaient prévoir les sondages, il n’en reste pas moins une réelle menace contre nos libertés, contre les étrangers mais aussi contre toute forme de progrès social. En ce sens, le NPA appelle à ce qu’aucune voix ne se porte sur le RN au 2nd tour. Au-delà des élections, la lutte contre le RN se poursuivra dès le 3 juillet par la manifestation à Perpignan contre la tenue de son congrès national, à laquelle toutes les fédérations NPA de la région participeront.

Mais cette lutte contre le RN ne saurait exonérer Carole Delga de ses propres responsabilités. Que ce soit par son soutien à des projets inutiles qui gaspillent l’argent public (autoroute Castres-Toulouse, Port-la-Nouvelle, méga-scierie à Lannemezan), ses prises de position contre les Gilets jaunes, ses déclarations scandaleuses contre le soi-disant « islamo-gauchisme » après l’intrusion de fascistes au sein du Conseil régional, ou encore la présence sur sa liste de personnalités clairement identifiées à droite, Carole Delga ne cesse de mettre en œuvre une politique sociale-libérale compatible avec celle de Macron et faisant le lit du RN.

C’est pourquoi, et conformément aux dispositions de l’accord conclu avec LFI et GDS, le NPA n’est pas engagé par la déclaration de Myriam Martin proposant au soir du 1er tour « un rassemblement avec les listes d’Antoine Maurice et Carole Delga pour fédérer nos forces au second tour et permettre la représentation des électeurs de notre liste au conseil régional ».

Nous sommes en désaccord avec cette position car nous avons toujours indiqué notre opposition à toute négociation avec C. Delga et EELV. Si C. Delga veut les voix de celles et ceux qui veulent rompre avec le système capitaliste, il lui faudra mettre en avant une politique bien différente de celle qu’elle a mise en œuvre et qu’elle promet de nouveau pour le prochain mandat.

Nous assumons l’expérience Occitanie Populaire qui, comme en nouvelle Aquitaine avec la liste On est là !, a représenté, pour nous, une tentative vers la construction d’un pôle indépendant de la gauche social-libérale, en rupture avec le système capitaliste.

Au-delà des élections, le NPA rappelle que tous les progrès sociaux ont toujours été arrachés par les grèves et les grandes mobilisations populaires. Dès maintenant, et sans attendre les prochaines élections, nous mettrons tout en œuvre pour que les mobilisations se développent : pour l’hôpital public, pour la défense de nos retraites, contre les grandes entreprises prédatrices de l’environnement, pour la levée des brevets sur les vaccins, contre la montée du racisme et de l’Etat autoritaire…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 23 juin 2021 par dans DECLARATION, ELECTIONS, ETAT POLICIER, FRANCE, NPA.
%d blogueurs aiment cette page :