NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

ISRAËL-PALESTINE : Mise à jour hebdomadaire sur les violations israéliennes des droits de l’homme dans le territoire palestinien occupé (24 février – 02 mars 2022)

Violation du droit à la vie et à l’intégrité corporelle :

Deux civils palestiniens tués et 22 autres blessés, dont 3 enfants et 2 journalistes, par les tirs des forces d’occupation israéliennes (FOI) en Cisjordanie ; Pendant ce temps, un pêcheur a été blessé par des balles en caoutchouc dans la bande de Gaza. Des dizaines d’autres ont subi des ecchymoses lors des attaques de l’OIF.

À l’aube du 1er mars 2022, l’Unité spéciale des FIF a tué un civil palestinien après que le premier se soit faufilé dans le camp de réfugiés de Jénine pour arrêter une personne recherchée et se soit heurté à un membre d’un groupe armé et l’ait également tué. Plus de détails disponibles ici. Le 2 mars 2022, les FOI ont tué un étudiant palestinien après lui avoir tiré une balle dans la tête sans aucune justification à Beit Fajjar, dans le sud de Bethléem. Plus d’informations disponibles ici.

Le 24 février, un conducteur palestinien a été grièvement blessé après que les FOI ont ouvert le feu sur sa main et que la balle est entrée dans son abdomen et est sortie de son dos. Le conducteur se trouvait dans son véhicule à ce moment-là près du poste de contrôle d’al-Jalama à Jénine. D’autres civils ont été blessés dans des incidents distincts; principalement dans des manifestations et des rassemblements pacifiques. Le plus important a été le 28 février 2022 lorsque les FIF ont réprimé des milliers de Palestiniens commémorant l’anniversaire d’al-Israa’ et d’al-Me’araj dans la cour de Bab al-‘Amoud à Jérusalem. En conséquence, une enfant malentendante a été blessée avec une bombe sonore au visage tandis que des dizaines de civils ont subi des ecchymoses. Le 25 février 2022, 6 civils, dont un enfant et 2 journalistes, ont été blessés par des balles en caoutchouc lors de la répression par les FOI de manifestations pacifiques à Qalqilya, Naplouse et Hébron. Le même jour, 5 civils ont été blessés par des balles en caoutchouc et une bombe sonnante tirée par les FIF lors du raid de protection des colons sur le village de Kafr al-Deek, dans l’ouest de Salfit, tandis qu’un sixième civil a été blessé à la tête après que les FOI l’aient battu. En outre, un civil a été blessé d’une balle dans la cuisse gauche près de l’intersection al-Nabi Younis, au nord d’Hébron; il a ensuite été arrêté et emmené par les FOI dans une ambulance militaire.

Dans la bande de Gaza, les FOI ont ouvert le feu 4 fois sur des terres agricoles dans des zones à accès restreint, à l’est de Khan Younis et au centre de la bande de Gaza. En outre, six fusillades des FIF ont été signalées sur des bateaux de pêche, principalement au large des côtes nord, sud et ouest de Gaza. En conséquence, un pêcheur a été blessé par une balle en caoutchouc le 25 février 2022.

« 

Jusqu’à présent en 2022, les attaques des FIF ont tué 10 Palestiniens, dont 2 enfants, et blessé 104 autres, dont 21 enfants, 2 ambulanciers paramédicaux et 9 journalistes, tous en Cisjordanie, à l’exception d’un pêcheur dans la bande de Gaza.

Rasage de terrains, démolitions et avis

Cette semaine, les FOI ont démoli 15 biens de caractère civil, dont 6 maisons, déplaçant 2 familles de 13 personnes, dont 5 enfants et 2 femmes. Les OIF ont également démoli 9 installations commerciales, rasé un terrain et saisi un autre véhicule.

  • Le 24 février, une excavatrice a été saisie alors qu’elle travaillait sur une terre agricole dans l’est de Yatta, au sud d’Hébron, et 2 bâtiments résidentiels en construction ont été démolis dans le village d’Anata à Jérusalem-Est occupée sous prétexte de construction sans licence.
  • Le 25 février, un Palestinien a été contraint d’auto-démolir une maison de 90 m² construite en fer blanc à Jabal Mukaber, à Jérusalem-Est occupée, déplaçant une famille de 6 personnes, dont une femme.
  • Le 27 février, 2 avis ont été émis pour évacuer un terrain (32 dunums) dans les 72 heures. La terre fait partie de la réserve naturelle de Khelet al-Dabe’a, à l’est de Yata, à l’est d’Hébron.
  • Le 28 février, un civil palestinien a été contraint d’auto-démolir sa maison à Beit Hanina, dans le nord de Jérusalem-Est occupée, sous prétexte de construction sans permis, déplaçant une famille de 7 personnes, dont une femme et 5 enfants. En outre, un autre a été contraint d’auto-démolir sa maison en construction à Silwan à Jérusalem-Est, sous prétexte de construction sans licence tandis qu’une autre maison en construction de 80 m² a été démolie dans le village de Fasayil, au nord de Jéricho, sous prétexte de construire dans une zone archéologique.
  • Le 1er mars, un terrain de 4 donums a été démoli et une caserne et 3 entrepôts établis sur le terrain ont été démolis dans le quartier de Ghzayel, au sud-est de Jérusalem-Est, sous prétexte de construction sans licence. Pendant ce temps, un plan a été approuvé pour confisquer un terrain appartenant à une famille palestinienne adjacente au cimetière al-Yousifiya, à Jérusalem-Est, dans le but d’y établir un jardin national et des zones touristiques.

Le 2 mars, 2 installations commerciales ont été démolies près du poste de contrôle militaire de Hizma, au nord-est de Jérusalem-Est; 4 avis ont été distribués pour arrêter les travaux de construction dans 4 maisons dans l’est de Yatta à Hébron, donnant à leurs propriétaires 3 semaines pour régler leurs problèmes juridiques sous prétexte de construction sans licence dans la zone C; et 3 bureaux, un réservoir de station-service et une caserne de chevaux ont été démolis à Beit Hanina, au nord de Jérusalem-Est occupée, sous prétexte de construction sans licence. Cela comprenait des agressions contre des travailleurs et l’arrestation d’un civil.

« 

Depuis le début de l’année 2022, l’OIF a fait 33 familles sans abri, soit un total de 211 personnes, dont 37 femmes et 98 enfants. C’est le résultat de la démolition par les FOI de 44 maisons et 4 tentes résidentielles. L’OIF a également démoli 28 autres biens civils et remis 6 avis de démolition, d’arrêt de la construction et d’évacuation.

Attaques de colons contre des civils palestiniens et leurs biens :

Cette semaine, 6 attaques de colons ont été signalées en Cisjordanie, blessant 2 frères avec des balles, causant des ecchymoses à une mère et à sa fille et déracinant 45 plants d’olives en plus de perforer les roues de 11 véhicules.

  • 25 février : 2 frères sont blessés ; l’un a été blessé d’une balle dans le pied et l’autre d’une balle dans le dos, après que des colons ont directement ouvert le feu sur eux alors que leurs véhicules entraient légèrement en collision près du poste de contrôle de Hizma. Le même jour, sous la protection des FOI, des colons ont attaqué des maisons civiles dans le village de Kafr al-Deek, à l’ouest de Salfit, et leur ont jeté des pierres.
  • 27 février : une Palestinienne et sa petite fille ont subi des ecchymoses et des blessures lors d’une attaque de colons contre sa maison dans le village de Sinjil, à l’est de Ramallah. En outre, les colons de la colonie de « Ma’ale Libouneh », au nord-est de Ramallah, ont jeté des pierres sur les véhicules et leur ont causé des dégâts.
  • 28 février : des colons attaquent une famille palestinienne sur leurs terres dans le village de KAfr al-Deek, dans l’ouest de Salfit, et démolissent leur chambre agricole.
  • 01 mars : les colons de la colonie de Tafouh ont déraciné 45 plants d’oliviers dans le village de Yasouf, dans l’est de Salfit.
  • 02 mars : Des colons ont perforé les roues de 11 véhicules et ont écrit des slogans racistes contre les Arabes dans le village d’Iskaka, dans l’est de Salfit.

« 

Jusqu’à présent cette année, les colons ont mené 48 attaques contre des Palestiniens et leurs propriétés en Cisjordanie.

Incursions des FCI et arrestations de civils palestiniens :

Les FOI ont effectué 177 incursions en Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est occupée. Ces incursions comprenaient des raids et des perquisitions de maisons et d’installations civiles et l’établissement de postes de contrôle. Au cours des incursions de cette semaine, 114 Palestiniens ont été arrêtés, dont 30 enfants et une femme. Les OIF ont également mené une incursion limitée dans l’est du Khan Younis le 28 février 2022.

« 

Jusqu’à présent en 2022, les FOI ont mené 1201 incursions en Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est occupée, au cours desquelles 752 Palestiniens ont été arrêtés, dont 93 enfants et 8 femmes. Les FIF ont également mené des incursions limitées dans l’est de la bande de Gaza et arrêté 11 Palestiniens, dont 7 pêcheurs. Entre-temps, 4 infiltrations ont été signalées; l’un d’eux était via le passage à niveau beit Hanoun « Erez ».

Politique de bouclage israélienne et restrictions à la liberté de circulation :

L’occupation israélienne maintient son bouclage illégal et inhumain de 15 ans sur la bande de Gaza. Le 1er mars 2022, les FOI ont arrêté un Palestinien au point de passage de Beit Hanoun « Erez », qui venait travailler en Israël. Détails disponibles dans la mise à jour mensuelle du PCHR sur les points de passage de Gaza.

En Cisjordanie, y compris à Jérusalem-Est occupée, les FOI continuent d’imposer des restrictions à la liberté de circulation. En plus de ses 108 points de contrôle permanents, les FOI ont établi 80 points de contrôle militaires temporaires cette semaine et arrêté 6 Palestiniens à ces points de contrôle. La majorité des postes de contrôle se trouvaient à Hébron (31). Jusqu’à présent en 2022, les FOI ont établi au moins 547 points de contrôle et arrêté 33 Palestiniens à ces points de contrôle.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :