NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

ESPAGNE : 150 000 agriculteurs et éleveurs dans la rue à Madrid, contre la hausse des prix des carburant !

Le cortège a suivi un parcours symbolique, du ministère de la Transition écologique à celui de l’Agriculture. © Crédit photo : PIERRE-PHILIPPE MARCOU/AFP

Un cortège de 150 000 agriculteurs, étalé sur 4 kilomètres, a manifesté dans le centre ville de la capitale espagnole ce dimanche, contre la flambée des prix des carburants et la baisse de rentabilité du secteur

Quelque 150 000 agriculteurs et éleveurs ont manifesté dimanche à Madrid pour exiger du gouvernement socialiste de Pedro Sanchez des mesures immédiates pour juguler la hausse des prix, notamment des carburants, et la baisse de la rentabilité des exploitations. Des drapeaux espagnols et des banderoles où l’on pouvait lire « Éleveurs en voie d’extinction » ou encore « SOS monde rural », jalonnaient le long cortège déployé sur quatre kilomètres et conduit par des tracteurs, des cavaliers et des chiens de chasse.

Le monde rural a défilé dans le centre de la capitale espagnole à l’appel de la plateforme « Alliance rurale » qui affirme représenter quelque dix millions de paysans espagnols.

Sur cette pancarte : “Oui à la chasse”. Une référence aux mesures gouvernementales pour restreindre l’élevage de chiens de berger et la chasse.

PIERRE-PHILIPPE MARCOU / AFP

« Ce gouvernement nous ruine, avec des carburants de plus en plus chers », explique Nora Guzmán, venue de Pozuelo de Alarcón, à l’ouest de Madrid, au volant de son tracteur.

« Il est temps de chercher des solutions » aux difficultés du monde rural « qui occupe 80 % du territoire », a déclaré à la presse Pedro Barato, président de la confédération patronale agricole, ASAJA. « Ça suffit ! Que le président du gouvernement espagnol arrête de voyager à l’étranger et qu’il commence à agir » en Espagne.

« Des normes incohérentes »

Le monde agricole entendait ainsi dénoncer l’envolée des prix des carburants et fertilisants, couplée avec une réduction des marges, et protester contre la désertification rurale et les mesures gouvernementales en faveur du bien-être animal, visant notamment à restreindre l’élevage de chiens de berger et de chasse.

« Aujourd’hui, on protège plus les animaux que les hommes » par « des normes incohérentes et absurdes que veut nous imposer le gouvernement », a déploré Fernando Sáez, un agriculteur qui avait fait le voyage de Cordoue, avec son chien de chasse.

La veille, des milliers d’Espagnols se sont déjà rassemblés à l’appel du parti d’extrême droite Vox pour protester contre la hausse généralisée des prix dans les secteurs de l’agroalimentaire et de l’énergie, aggravée par le conflit en Ukraine.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 24 mars 2022 par dans CRISE SOCIALE, ESPAGNE.
%d blogueurs aiment cette page :