NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Centre de Rétention Administrative d’Olivet FACE A L’OUVERTURE IMMINENTE DU CHANTIERLE COLLECTIF COLERE NE DÉSARME PAS


Centre de rétention administrative d’Olivet
FACE A L’OUVERTURE IMMINENTE DU CHANTIER LE COLLECTIF COLERE NE DÉSARME PAS


Alors que la clôture du terrain annonce le démarrage du chantier de construction du Centre de
Rétention Administrative d’Olivet (CRA), jouxtant le campus de La Source, le collectif COLERE appelle à
un rassemblement « festif » et à un point de presse devant le site, samedi 2 avril à 15h, pour obtenir
l’abandon du projet. Face à la multiplication des lieux d’enfermement sur le territoire, le collectif veut
renverser le mur du silence et de l’indifférence.
Une exposition de photographies et de témoignages de personnes « retenues » au CRA du Mesnil-
Amelot se tiendra parallèlement au 108 rue de Bourgogne du 28 mars au 2 avril, à l’initiative du collectif.
Rassemblement et point de presse rue de Châteauroux


Le collectif COLERE constitué fin 2019 pour l’abandon du projet de centre de rétention
administrative à Olivet organise un rassemblement et un point de presse devant le site, samedi 2 avril à 15h,


rue de Châteauroux. Le site jouxte le STAPS. Le rendez-vous est au croisement de la rue et de la ligne de
tram, entre la station Lorette et la station Université.
Parution du rapport 2021 sur la rétention et extension du territoire de l’enfermement
Chaque année, les associations présentes au sein des CRA publient un rapport. Celui de 2021
témoigne plus particulièrement du caractère de plus en plus abusif de l’enfermement.
Loin de renoncer à sa politique d’enfermement et à rebours d’une partie de l’opinion, moins audible
que les extrêmes, mais hospitalière, la France multiplie en toute discrétion les lieux d’enfermement des
étrangers à qui elle n’accorde pas le droit de séjourner.
Sur les 4 CRA dont la construction a été annoncée en 2019, celui de Lyon a ouvert en janvier 2022.
Le suivant est celui d’Olivet. Suivront les chantiers de Bordeaux et la nouvelle unité du Mesnil-Amelot. On
annonce aussi (appels d’offres publiés) l’extension du CRA de Vincennes et de celui de Perpignan.
L’état multiplie aussi les locaux de rétention, sortes de mini-CRA de courts séjour (48h maximum)
où les droits des personnes sont encore plus bafoués : à Chartres, La Rochelle, Bordeaux, Saint-Brieuc, etc.
On ne sait pas au juste combien de personnes y transitent avant expulsion ou transfert en CRA, où environ 50.000 personnes sont chaque année enfermées.
La France est la patrie de la déclaration des Droits de l’Homme : de la Déclaration, seulement ?
« A l’intérieur, c’est l’enfer » : une exposition de photographies et témoignages 108 rue de
Bourgogne à Orléans
L’exposition de photographies « A l’intérieur, c’est l’enfer » a été co-produite par la Cimade Île-de-
France, le photographe Alessandro Camillo et des personnes qui parlent de leur enfermement au CRA du
Mesnil-Amelot entre 2019 et 2021.
Leurs témoignages illustrent l’impact de cet enfermement sur leurs vies, dévoilent la réalité des
centres de rétention, illustrent comment les CRA ne sont pas seulement l’antichambre de l’expulsion, mais
surtout un lieu où punir et dissimuler ceux que l’on juge « indésirables ».


Horaires de l’exposition 108 rue de Bourgogne, Orléans, salle du Bol , du 28 mars au 2 avril :
Lundi 16h-21h. Mardi et Mercredi : 16h-19h. Jeudi et Vendredi : 16h-20h. Samedi 10h30-20h
Débat vendredi 1er avril 18h30 salle Credo au 108.


Contact presse : orleans@lacimade.org contact@solidairesloiret.org
Tel. : Christian de la Ligue des Droits de l’Homme 06 07 68 89 76

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :