NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

CRA Loiret : Une soixantaine de manifestants contre le futur centre de rétention administrative, à Olivet

Une soixantaine d’opposants aux centres de rétention administrative (CRA) se sont rassemblés, ce samedi 2 avril dans l’après-midi, rue de Châteauroux, à Olivet. Devant le terrain où les travaux d’un futur CRA ont justement commencé, il y a une dizaine de jours.

« C’est une honte ! »  « C’est totalement abusif ! » Le collectif Colère (Collectif contre les expulsions et la rétention), des représentants de la Cimade, de l’Union communiste libertaire, du syndicat Solidaires et de la CGT, du collectif anti fasciste et du NPA se sont rassemblés ce samedi 2 avril pour dire « non » au futur centre de rétention administrative (CRA), dont les travaux ont commencé il y a une dizaine de jours, à Olivet. Et ce deux jours après que la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a condamné la France pour avoir placé en rétention administrative un enfant géorgien de 8 ans, ainsi que ses parents, durant 14 jours avant leur renvoi dans leur pays, fin 2020.

Pour Guillaume, ce centre olivetain s’apparentera à « une prison pour enfermer les étrangers qui n’ont pas de papiers. Ils n’ont pas commis de délit, non, c’est juste qu’ils n’ont pas les bons papiers… alors que c’est précisément très compliqué, en France, de les obtenir. Et tout cela sans passer devant un juge. » Une injustice pour ce militant, venu exprimer sa colère. Mais aussi sa lassitude. « Cela fait depuis 2019 que la construction de ce centre a été annoncée. Mais on espère toujours. C’est pour ça qu’on se bat. On veut empêcher son ouverture.« 

Un bâtiment de l’université aura vue sur le CRA

L’écœurement point aussi dans les mots d’Astrid : « Tout cela se passe juste à côté de l’université, précisément là où étudient de nombreux étrangers… Il s’agit de les humilier, de les terroriser. S’ils n’ont pas de papiers, ou s’ils ne peuvent pas les renouveler, ils sauront qu’ils pourront se retrouver enfermés là, juste à côté. »

Un avis que partage Nathalie : « Les étudiants des Staps (sciences et techniques des activités physiques et sportives) auront vue sur les futures grilles de cette prison. Est-ce que c’est normal ? Est-ce cela que l’on veut, près de nos lieux d’enseignement ?« 

Le terrain où sera construit le futur centre de rétention administrative, rue de Châteauroux à Olivet. Photo Maude Milekovic

Solange, représentante de la Cimade, organisation qui défend la dignité et les droits des personnes réfugiées et migrantes, ajoute : « Ceux qui sont enfermés dans les CRA vivent des conditions difficiles. Ils savent quand ils rentrent, pas quand ils sortent : leur rétention peut être prolongée jusqu’à 90 jours maximum. Parfois séparés de leur famille, ils sont désespérés. Des gens craquent, se révoltent… Les étudiants pourront entendre leurs cris, leurs pleurs. »

Un bâtiment à plus de 12 millions d’euros

Les manifestants rassemblés ce samedi considèrent que « l’enfermement administratif ne devrait pas exister. C’est contraire aux droits de l’homme. En fait, on enferme là des personnes qu’on juge indésirables… » Ils auraient aussi voulu pouvoir défendre leur opinion devant les pouvoirs publics. « Mais on n’a jamais eu d’audience, malgré toutes nos demandes. »

Pour Michèle, qui est venue de Blois, « la devise « Liberté, égalité, fraternité » ne veut plus rien dire. C’est juste une décoration. On devrait avoir honte ! » Photo Maude Milekovic

Solange, de la Cimade, poursuit : « Le centre d’Olivet sera de 90 places. Cela signifie environ 1.500 personnes enfermées par an. Ce n’est pas rien ! Et cela coûte très cher. Les travaux sont estimés à plus de 12 millions d’euros. Le coût d’une expulsion est également colossal (13.800 euros en moyenne pour un éloignement forcé, selon un rapport de l’Assemblée nationale de 2019). Tout cet argent pourrait servir à accueillir et accompagner correctement les étrangers, plutôt qu’à les renvoyer ! »

Maude Milekovic La République du Centre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :