NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Ni Macron ni Le Pen : les étudiants occupent Français universités en signe de protestation

Après l’occupation de l’École Normale Supérieure (ENS), dans le 14ème arrondissement de Paris, mercredi (13) étudiants et militants de groupes antifascistes ont pris la célèbre université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, au cœur de la capitale. Le mot d’ordre est « ni Macron ni Le Pen », en révolte contre les programmes des deux candidats au second tour, qui n’abordent ni la question climatique ni la précarité économique des jeunes.

Dans ce second tour, la mobilisation étudiante en France lors d’une élection présidentielle n’est pas contre l’extrême droite, comme cela s’est produit en 2002, en faveur du vote contre le père de Marine Le Pen, Jean-Marie. Cette fois, les étudiants ont occupé des universités pour protester contre les deux options du second tour : la réélection du centriste Emmanuel Macron ou de l’ultra-droite Marine Le Pen.

Les manifestants se plaignent du manque de propositions sur l’écologie ou le bien-être social des étudiants dans les programmes et les discours des deux candidats.

Depuis lundi (11), le campus Jourdan de l’Ecole Normale Supérieure à Paris, est bloqué par des dizaines d’étudiants universitaires. Mercredi, c’était au tour de la Sorbonne, occupée par les étudiants de faire une assemblée générale.

« C’est un sentiment de frustration face à l’aggravation de la précarité, et à l’avenir qui reste compte tenu des conditions de la planète », a expliqué Victor Mendez, président de l’Unef (Union des étudiants) de Nanterre, l’une des principales universités en périphérie de la capitale.

L’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne a été occupée mercredi (13) par des étudiants qui souhaitent voir leurs revendications incluses dans les programmes des candidats à la présidentielle du second tour © Vincent Noël / Courtoisie

« L’objectif est d’agir pour faire des universités une véritable scène pour l’émergence de la voix des jeunes et pour qu’elle soit représentée dans les débats des deux candidats », a déclaré Martin Labat, étudiant d’un cours de sciences.

« Nous craignons fort que les candidats ne prennent pas en compte des questions qui nous semblent cruciales, telles que la violence raciste, islamophobe et sexiste, le climat et la nécessité urgente d’agir devant le rapport du GIEC en particulier », a ajouté M. Labat, faisant référence à l’étude du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat de l’ONU, qui réédite l’impact du réchauffement climatique.

Plusieurs vidéos et photos postées sur les réseaux sociaux montrent l’amphithéâtre historique de la Sorbonne pris par des centaines d’étudiants en signe de protestation. Parmi eux, de nombreuses affiches propagent l’antifascisme, appellent à des solutions au climat ou appellent à l’option « ni un candidat ni l’autre ».

Cependant, les mouvements ne donnent pas d’indications sur ce qu’il faut faire au second tour, laissant aux étudiants le choix entre l’un des candidats, les votes blancs ou nuls ou l’abstention.

Sorbonne très fréquentée

Plus tôt mercredi soir, des centaines d’étudiants bloquaient toujours l’université. « Il y a environ 150 à 200 personnes de différents collèges qui sont encore dans l’amphithéâtre de la Sorbonne et qui ont voté en faveur de l’occupation », explique Nathan Kohn, étudiant en droit à Paris 1.

En direct de La Sorbonne où 500 étudiants sont réunis en Assemblée générale et chantent « Ni Le Pen ni Macron » et « Siammo Tutti antifascisti » pour protester contre le 2e tour des élections présidentielles

Impasse politique

Les entrées du campus de l’Institut de science politique (Sciences Po) à Nancy ont également été bloquées mercredi, empêchant l’accès pour les enseignants, les étudiants et le personnel.

Selon un étudiant de deuxième année, environ 60 jeunes ont participé au blocus au cours de l’après-midi, avec le soutien du syndicat Solidaires.

« Nous occupons à cause de cette impasse politique. Les candidats qualifiés pour le second tour des élections présidentielles ignorent complètement nos priorités, qui sont l’écologie, la justice sociale, les [propositions] féministes et antiracistes », a déclaré un communiqué.

Le second tour de l’élection présidentielle Français sera décidé le 24 avril.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :