NPA Loiret

Mel de Contact : npa.orleans@orange.fr

Le Royaume-Uni choisit l’austérité !

Le Royaume-Uni opte pour l’austérité, ce qui va aggraver la récession attendue pour 2023. La réaction de la Banque d’Angleterre lors de sa réunion de mi-décembre est attendue au tournant, avec une volatilité de la livre Sterling (GBP) à la clé.

Par Nicolas GALLANT

Le Royaume-Uni fait le choix de se serrer la ceinture, malgré le spectre d’une récession longue et profonde. À travers son Chancelier de l’Echiquier Jeremy Hunt, le gouvernement de Rishi Sunak “a délivré ce que le marché attendait, un budget d’austérité pour les années à venir”, relève Sebastian Paris Horvitz, directeur de la recherche à La Banque Postale Asset Management (LBPAM). Pour autant, si 55 milliards de livres devraient venir améliorer les finances publiques (sous forme d’impôts et de coupes dans les dépenses), cela ne se fera que très graduellement, nuance l’expert.

En effet, à court terme, Londres “devrait offrir plus de soutien aux personnes les plus vulnérables, avec toujours un bouclier énergétique (mais moins généreux qu’anticipé) et une hausse du salaire minimum, notamment”, rapporte le gérant d’actifs. Du côté des impôts, ce sont les plus fortunés et les entreprises qui porteront l’essentiel de l’alourdissement fiscal. Au total, “la dette publique, en pourcentage du PIB, ne devrait commencer à se réduire que vers 2025 et se stabiliser autour du niveau qui avait été atteint début 2022”, note Sebastian Paris Horvitz, pour qui le gouvernement britannique “a délivré ce qu’attendait le marché, un budget qui stabilise la dette à moyen terme”.

La Banque d’Angleterre attendue au tournant

Cependant, toutes les ambitions du précédent gouvernement (le court mandat Truss, NDLR) ont disparu. L’économie du Royaume-Uni va subir une récession assez sévère en 2023, et le choc “devrait amputer le pouvoir d’achat des ménages de 7% d’ici fin 2024”, relève LBPAM. La réaction de la Banque d’Angleterre (banque centrale du Royaume-Uni) lors de sa réunion de mi-décembre est attendue au tournant. LBPAM vise plutôt une hausse de 0,5 point de pourcentage des taux directeurs, “au vu du tassement de la demande à venir et ce malgré la forte montée de l’inflation (11,1% en octobre, mais en grande partie due au choc énergétique)”.

Que dit l’analyse technique ?

Du point de vue de l’analyse technique, l’euro (EUR/GBP) se trouve actuellement dans une posture indécise, évoluant entre la résistance de 0,8812-0,8831 livre Sterling et le support de 0,8565-0,8576 livre Sterling (des seuils techniques qui se confondent actuellement avec les bandes de Bollinger, jauge de la volatilité des cours).

Si l’euro devait déborder la résistance de 0,8812-0,8831 livre Sterling, cela devrait favoriser une poursuite de l’ascension de la monnaie unique face à la devise britannique. Et une clôture mensuelle au-delà de la barre de 0,8880-0,8891 livre Sterling pour un euro conforterait alors notre pessimisme sur la devise du Royaume-Uni face à la monnaie unique. L’euro rencontrerait toutefois une forte zone de résistance horizontale à 0,9270-0,9280 livre Sterling (qui se recoupe en outre avec le point haut récent).

Inversement, si l’euro devait enfoncer sa moyenne mobile à 150 jours (moyenne, actualisée chaque jour, des 150 derniers cours de clôture, représentée par une courbe bleue ascendante et faisant office de soutien ascendant) puis le soutien de 0,8565-0,8576 livre Sterling, une accélération baissière serait favorisée.Livre Sterling (GBP) : évolution des cours et analyse technique Capital (donnée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 26 novembre 2022 par dans CRISE SOCIALE, GRANDE BRETAGNE, ROYAUME UNI.
%d blogueurs aiment cette page :